13 novembre 2015

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Jean-Yves Amir le Mar 24 Nov - 20:43

alainAdmin a écrit:
Jean-Yves Amir a écrit:
Kobané n'est plus qu'un amas de ruines
comme nous tous en ces jours joyeux

Disons plutôt: nous sommes solidaires avec les Kurdes!
Ils font face à daech sur le terrain, il n'y en a pas beaucoup d'autres. What a Face
Et qui les soutient et les arme, Alain? Les Usa et la France....

Ils me font penser aux républicains espagnols du temps de la guerre d'Espagne....
Les brigades internationales.... Il faudrait les aider beaucoup plus!

Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1440
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Northman le Mar 24 Nov - 22:32


Carte des ressources pétrolières du Moyen Orient :



Carte des passages stratégiques et des menaces sur l'approvisionnement pétrolier (2014) :



Source :

http://www.lesclesdumoyenorient.com/Les-enjeux-du-petrole-au-Moyen.html
avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 54
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Northman le Mar 24 Nov - 22:40


Où en est cet oléoduc Kirkouk-Ceyhan, surligné en rouge sur la carte, à ce jour ?

avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 54
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  alainD le Mar 24 Nov - 22:52

Remember Stalingrad, Northman
" le plan bleu : une attaque dans le Sud de l'URSS ayant pour principal objectif le pétrole du Caucase."
Manque de bol (pour les nazis): Stalingrad.
( du nom du moustachu).
Relire "l'Orchestre rouge".
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Northman le Mer 25 Nov - 12:14


L'IMPOSSIBLE EQUATION D'ERDOGAN

"... Ce que nous savons, c'est qu'au début de la révolution, la Turquie a aidé des groupes rebelles djihadistes en Syrie, qui ont pu ensuite être enrôlés par Daech. La Turquie a fait le choix de soutenir des groupes djihadistes incontrôlables, ce qui s'est transformé en soutien indirect à Daech. Les accusations de tolérance de la police et des administrations locales vis-à-vis des militants de Daech résidant ou circulant en Turquie sont formulées régulièrement par l'opposition. Pourquoi Erdogan a-t'il fait de la chute de Bachar el-Assad sa priorité? ..."

http://www.lefigaro.fr/international/2015/07/29/01003-20150729ARTFIG00305-entre-assad-daech-et-les-kurdes-l-impossible-equation-d-erdogan.php

"Le recensement ethnique est interdit en Turquie, mais on estime la population kurde à 15-16 % de la population. Une majorité d'entre eux sont solidaires des Kurdes syriens, qui sont pour la plupart d'anciens Kurdes de Turquie exilés, par vagues successives, lors des répressions qui ont lieu depuis les années 1920."


Dernière édition par Northman le Mer 25 Nov - 16:49, édité 1 fois
avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 54
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Northman le Mer 25 Nov - 16:26


Il serait intéressant de creuser l'historique de cet oléoduc Kirkouk-Ceyhan (Iraq-Turkey Pipeline). Il a fait l'objet de plusieurs attaques et sabotages. Par qui ? Quand ? Pourquoi ?



A t'il été une cible de l'EI en Irak ou pas ?

https://en.wikipedia.org/wiki/Kirkuk%E2%80%93Ceyhan_Oil_Pipeline

A regarder les cartes on comprend bien ses enjeux :




L'oléoduc Trans Arabian Pipeline : Fermé. Guerre des six jours, 1967.

L'oléoduc Irak-Syrie : Fermé (Etat Islamique manipulé au départ par l'Arabie Saoudite, on a vu).

L'oléoduc Irak-Turquie Kirkouk- Ceyhan reste le seul acheminement direct du pétrole irakien vers la méditerranée, court-circuitant de le détroit d'Ormuz...




Dernière édition par Northman le Mer 25 Nov - 16:59, édité 3 fois
avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 54
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Northman le Mer 25 Nov - 16:34

Agence Reuters d'Ankara, 5 avril 2015 :

"An explosion on one of the two pipelines bringing crude from Kirkuk in Iraq to the Turkish port of Ceyhan on the Mediterranean led to a large fire on Thursday, shutting oil flows on that pipe, a Turkish energy official said.
“Flow has stopped, however, oil flow on one of the two pipes is continuing,” the energy official told Reuters. A Turkish security official meanwhile said there were three near simultaneous explosions at separate points along the pipeline in the Idil area of Turkey’s Sirnak province, close to the border with Iraq. It was not immediately clear what had caused Thursday’s blasts but sabotage is common on oil and gas pipelines leading into Turkey from Iran and Iraq, where Kurdish separatist militants operate.  The pipeline, which carries a quarter of Iraq’s crude exports, from the northern Kirkuk oilfield to Ceyhan, has been repeatedly attacked. It has a capacity of 1.6 million barrels per day (bpd) and typically pumps 500,000 bpd. Turkish security officials said firemen were still trying to extinguish the flames and that repairs to the pipeline could not take place until they had been put out."
Source :

https://english.alarabiya.net/articles/2012/04/05/205591.html

Informations à recouper...

Reuters, 29 juillet 2015 : Une autre attaque :

"L’oléoduc irakien reliant Kirkouk au port de Ceyhan (sud de la Turquie) a été endommagé lors d’une attaque, mercredi, et a dû être mis à l’arrêt, selon le ministère turc de l’énergie. L’oléoduc, long de 970 km acheminant le pétrole du nord irakien vers Ceyhan dans la région méditerranéenne, a été attaqué à 18 km à l’intérieur de la province de Sirnak aux frontières avec l’Irak, a annoncé le ministre Taner Yildiz..."


Source :

http://www.menara.ma/fr/actualit%C3%A9s/monde/2015/07/29/1665661-turquie-l%E2%80%99ol%C3%A9oduc-kirkouk-ceyhan-endommag%C3%A9-par-une-attaque.html

Quelle sac de nœuds complexité, cette géopolitique du Moyen Orient ! Rolling Eyes
avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 54
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Jean-Yves Amir le Mer 25 Nov - 17:49

Northman a écrit:
A regarder les cartes on comprend bien ses enjeux :

L'oléoduc Irak-Turquie Kirkouk- Ceyhan reste le seul acheminement direct du pétrole irakien vers la méditerranée, court-circuitant de le détroit d'Ormuz...

Si on confronte la carte de cet oléoduc avec celle des territoires Kurdes, on comprend certains enjeux....



"sabotage is common on oil and gas pipelines leading into Turkey from Iran and Iraq, where Kurdish separatist militants operate.  The pipeline, which carries a quarter of Iraq’s crude exports, from the northern Kirkuk oilfield to Ceyhan, has been repeatedly attacked."
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1440
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Jean-Yves Amir le Mer 25 Nov - 19:04

Permettez moi une petite digression....
(digression en apparence seulement car je pense bien rester au coeur du sujet Very Happy )

J'ai pris cette photo l'été dernier à Oxford, dans une expo où la bibliothèque présentait ses richesses, ses chef d'oeuvres.
Il y avait là de nombreuses cartes anciennes. La représentation cartographique du monde est un sujet passionnant qui fait partie de mes projets pour ce forum....

Voici donc ce document, c'est une carte du monde Ottoman qui date de 1553. Shocked



En la retournant selon nos codes haut/bas nord/sud, on s'y retrouve mieux Laughing



Zoomez mentalement vers le centre (une représentation du monde est toujours ethno géo centrique)

Vous vous retrouvez dans cette zone d'extrême tension dont nous parlons.
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1440
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Northman le Mer 25 Nov - 23:12


Jean-Yves Amir a écrit:Voici donc ce document, c'est une carte du monde Ottoman qui date de 1553. Shocked

Zoomez mentalement vers le centre (une représentation du monde est toujours ethno géo centrique)

Vous vous retrouvez dans cette zone d'extrême tension dont nous parlons.



Grosso modo ... Légèrement plus à l'Ouest serait mieux pour équilibrer les quatre quartiers. Ca tombe donc sur l'actuelle Arabie Saoudite.... Plus précisément, vraiment pas très loin de La Mecque, cœur du monde musulman. L'Arabie Saoudite au cœur du monde musulman, avec la Mecque, mais aussi actuellement premier producteur mondial de brutes* brut, ce qui est moins religieux... et quand le noir du pétrole déteint sur un drapeau...

Très belle carte, Jean-Yves. Intéressante aussi l'orientation initiale Sud en haut.



* Voir plus haut l'implication de l'Arabie Saoudite dans les débuts de l'Etat Islamique.

avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 54
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Jean-Yves Amir le Jeu 26 Nov - 11:31

Un article intéressant de Philippe Pelletier, intitulé "Daech et COP 21, le syndrome des 3P, pétrole, pouvoir et paradis", qui cherche à articuler ces différents enjeux énergétiques / climatiques / géopolitiques / religieux.

http://libelalettredorion.blogs.liberation.fr/2015/11/23/daech-et-cop-21-le-syndrome-des-3-p-petrole-pouvoir-et-paradis/

En voici quelques extraits pour donner envie de le lire:
"Quel rapport entre les attentats du 13 novembre 2015 dans la région parisienne et la tenue de la COP 21 dans cette même région à la fin de ce même mois ?
Il est a priori faible, mais si on regarde les choses sous un angle géopolitique, il est tangible.
Regardons d’abord le rapprochement conjoncturel avant d’en voir le contexte structurel.
Dans les deux cas, on trouve l’État français. C’est lui qui a lancé les attaques aériennes en Syrie à partir de septembre 2015 qui ont provoqué les représailles de Daech sur le sol français, même si, comme on l’a vu dans mon précédent billet et comme nous le verrons à nouveau, d’autres facteurs interviennent.
C’est également lui qui organise en grande pompe le prochain sommet sur «la question climatique» planétaire.
C’est enfin lui qui interdit de manifester tant contre la guerre que contre la COP 21. En cela, il consacre d’ailleurs une grande victoire de Daech et des salafistes jihadistes qui luttent contre toute démocratie alors qu’il faudrait que le peuple français se dresse contre toutes ces impasses.
Mais peut-on mettre sur le même plan la préoccupation écologiste du gouvernement Hollande-Valls et son intervention militaire en Syrie ?
" (...)

"George W. Bush, reprenant le bellicisme anti-irakien de son père, n’eut de cesse que les États-Unis puis les États européens connectent la question de l’Afghanistan/Ben Laden/Al-Qaida avec Saddam Hussein…
On sait qu’il recourut à tous les moyens, y compris en instrumentalisant George Tennet, à l’époque chef de la CIA. Ses manœuvres ont abouti à l’une des plus énormes manipulations de l’histoire contemporaine : la supposée existence d’armes de destruction massive (nucléaire, chimique…) détenues par le régime de Saddam Hussein (2).
On connaît la suite nocive de ce mensonge : la seconde guerre du Golfe (2003-2011), la chute du dictateur Saddam, certes, mais à la clef une fragmentation totale de l’Irak — d’autant que l’occupant américain a joué les cartes chiites (nature actuelle du régime irakien de Bagdad) et kurde, ce qui a poussé les cadres du régime de Saddam Hussein, sunnites, à rejoindre sinon à construire le régime de Daech sur une base non plus laïque mais salafiste, anti-américaine, anti-occidentale et anti-chiite
." (...)

"Actuellement, l’État islamique détient plusieurs champs pétroliers à l’est de la Syrie (al-Jasbah, al-Omar aux environs de la ville de Deir Ezzor située au bord de l’Euphrate) et au nord-ouest de l’Irak (Baiji). Les observateurs oublient souvent qu’il contrôle également le réseau foisonnant d’oléoducs qui sillonnent la région. Or ceux-ci sont enterrés à 95 %, autrement dit ils sont relativement à l’abri des attaques aériennes (4).
On ne sait pas grand-chose sur eux, tandis que les observateurs mettent l’accent sur le trafic d’hydrocarbures par camion. Quels sont les oléoducs qui sont fermés ou qui sont encore opérationnels ? Que devient le pétrole de la région kurde de Kirkouk dont les oléoducs passent tous par Baiji, ville contrôlée par Daech, puis par la frontière turque pour aboutir à Denyol dans le golfe d’Iskenderum (ex-Alexandrette)
?"  (...)

"Le pétrole nous ramène à la COP 21 qui s’intéresse au premier chef à l’énergie, et à condition de ne pas oublier l’enjeu parallèle que constituent l’électronucléaire et les énergies renouvelables. C’est d’ailleurs l’une des lacunes de l’analyse de Timothy Mitchell, dont le livre Carbon democracy démontre l’importance des hydrocarbures dans les destins politiques et géopolitiques, mais qui en oublie la concurrence avec le nucléaire (6). Or cette rivalité caractérise l’économie énergétique mondiale depuis le discours «Atoms for peace» du président américain Eisenhower à l’ONU en 1953 (7)."  (...)
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1440
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Northman le Ven 27 Nov - 10:47

Un bon résumé, incomplet cependant,  de la complexité et des complicités locales par défaut :

"Ces (nombreux) pays que l'existence de Daech arrange bien

Olivier Roy, spécialiste de l'islam et fin connaisseur du djihadisme, est professeur à l'Institut universitaire européen de Florence. Il est notamment l'auteur de "La Peur de l'islam" (L'Aube, 2015) et de "L'échec de l'Islam politique" (Points, 2015).

Comment peut-on lutter efficacement contre Daech ?

- La question de la lutte contre Daech est rendue plus complexe du fait que certains acteurs dans la région n'ont pas intérêt à le voir disparaître. Ils trouvent dans son existence un intérêt par défaut : il n'est pas leur ennemi principal mais secondaire.

En Irak, les tribus sunnites ont eu recours à Daech pour se protéger des exactions des milices chiites ; les chiites d'Irak, eux, ne veulent pas prendre Falloujah ou Mossoul. Pourquoi ? Parce que ça les obligerait à intégrer politiquement les Arabes sunnites, ce que leur demandent les Américains depuis dix ans. Les milices chiites irakiennes se battent pour leur territoire, donc Daech ne prendra jamais Bagdad. Mais ils ne veulent pas reconquérir le territoire sunnite pris par Daech, ça ne les intéresse pas. Les chiites irakiens ont à mon avis intériorisé l'idée que l'Etat irakien est une construction artificielle élaborée par les Anglais dans les années 1920 pour mettre les sunnites au pouvoir. Alors, sans avoir forcément le projet de créer une république chiite, ils s'installent dans un provisoire. Ce qui arrange tout le monde.

En Turquie, Erdogan est extrêmement clair : l'ennemi, ce sont les Kurdes. Point. On ne va donc pas les aider à casser Daech pour renforcer les Kurdes ce qui permettrait au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) de se créer un sanctuaire et de reprendre la lutte armée en Turquie. D'ailleurs, les Kurdes ne cherchent pas à écraser Daech, seulement à défendre leurs nouvelles frontières. Pour les Kurdes d'Irak, la menace principale c'est la reconstitution d'un Etat central fort à Bagdad, qui pourrait contester l'indépendance de fait dont jouit le Kurdistan irakien aujourd'hui. Daech en empêche la création. Des mauvaises langues prétendent que Barzani a laissé Mossoul tomber dans les mains de Daech. Il préfère un Mossoul dans les mains de Daech qu'un Mossoul dans les mains du gouvernement irakien.

En Syrie, Bachar al-Assad, qui a eu un moment intérêt à favoriser l'émergence de Daech, aimerait désormais se poser en ultime rempart contre le terrorisme islamique, et regagner aux yeux de l'Occident la légitimité qu'il a perdue en réprimant la population syrienne aussi violemment que son régime l'a fait.

Pour les Saoudiens, l'ennemi principal n'est pas Daech, qui n'est que l'expression d'un radicalisme sunnite qu'ils ont toujours soutenu idéologiquement. Ils ne font donc rien contre, leur ennemi étant avant tout l'Iran.

Les Iraniens, quant à eux, veulent contenir Daech, mais pas forcément l'anéantir, pour ne pas à avoir à administrer un territoire sunnite et parce que son existence lui permet de jouer un rôle capital sur la scène internationale.

Pour les Israéliens, Daech c'est génial : des Arabes qui tapent sur des Arabes et réciproquement ! Ils ne peuvent que se réjouir de voir le Hezbollah se battre contre des Arabes, la Syrie s'effondrer, l'Iran être empêtré dans une guerre, tandis que la question palestinienne devient une cause secondaire.

Donc aucun acteur régional n'est prêt à en découdre au sol pour reprendre les terres sunnites de Daech ?

- Non. Et à la différence de l'après-11 septembre, les Etats-Unis non plus... Washington se contente de faire du "containment", à coups de bombes et de drones. Et pourtant, une guerre ne se gagne pas sans infanterie au sol.

La France, peut-être elle seule, voudrait éradiquer Daech. Mais elle n'a pas de quoi mener une telle guerre sur deux fronts, et dans le Sahel et au Moyen-Orient. Mais la position de Daech est devenue difficile : il tient plus par défaut que par une dynamique de conquête. Son succès était fondé sur une avancée fulgurante et un effet de terreur qui visait à sidérer l'ennemi.. Mais l'expansion de Daech est bornée, parce que le mouvement a atteint la limite des zones où les populations arabes sunnites voient en lui un défenseur...

Bloqué au Moyen-Orient, Daech se lance donc dans une fuite en avant : le terrorisme globalisé. Et même s'il n'y aura pas d'offensive au sol contre lui, l'escalade dans lequel il s'est lancé peut pousser acteurs locaux et internationaux à négocier et à trouver un compromis entre les intérêts de chaque puissance régionale qui cessera de faire de Daech un moindre mal.

Propos recueillis par Sara Daniel et Marie Lemonnier"


Source : http://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/ces-nombreux-pays-que-lexistence-de-daech-arrange-bien/ar-BBnesZf?ocid=spartandhp

Et la Russie ? Et les intérêts pétroliers dans tout ça ? Il est difficile d'assembler toutes les pièces du puzzle...

avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 54
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Northman le Ven 27 Nov - 11:55


Arabie Saoudite :


Auteur : Frédéric Encel, professeur de relations internationales à la Paris School of Business et maître de conférences à Sciences-Po Paris. Il a notamment publié Petites leçons de diplomatie, parus aux éditions Autrement, De quelques idées reçues sur le monde contemporain ainsi qu'un Atlas de la géopolitique d'Israël, parus aux éditions Autrement. Il a assuré la chronique internationale quotidienne de France Inter en 2013-2014. Il est l'auteur de Géopolitique du printemps arabe (septembre 2014, PUF).

"Selon un rapport du FMI, les réserves de la trésorerie de l'Arabie saoudite sont en chute libre et le pays pourrait tenir maximum 5 ans à ce rythme. Une situation qui serait lourde de conséquence pour l'ensemble de la région...


"Vous savez, la puissance sinon l'existence même de l'Arabie saoudite ne tiennent qu'à deux éléments : le pétrole (les premières réserves prouvées de brut), et le statut de gardienne des Lieux saints de La Mecque et Médine pour la dynastie. Si les réserves s'épuisent plus vite que prévu, et si la montée en puissance des chiites entourant cet Etat sunnite radical se poursuit, que restera-t-il aux Saoud, une dynastie pas même descendante du Prophète contrairement aux dynasties chérifienne du Maroc et hachémite de Jordanie ? J'ajoute qu'au regard de la manière catastrophique dont est géré le hadj, le pèlerinage, avec encore récemment ces 1 300 morts à La Mecque, on peut douter de ce qui reste de l'aura des wahhabites intégristes au pouvoir à Riyad..."  


"... A l'heure où les USA cherchent à prendre leurs distances avec l'Arabie Saoudite, les Saoudiens pourront-ils compter sur leur aide ?

Non, je crois que c'en est fini de la vieille alliance du Quincy de février 1945 entre Roosevelt et Ibn Saoud. Cela prendra du temps, se fera en douceur, mais la démarche américaine me paraît inéluctable. Déjà après le 11-Septembre des néo-conservateurs avaient tenté de convaincre George W Bush de se réorienter vers l'Iran. Mais, outre que le président était assez limité sinon inconséquent, son entourage proche demeurait très lié - y compris financièrement - au pétrole saoudien. Tout cela est terminé, et Obama est convaincu qu'au fond, une future alliance avec un Iran géographiquement, techniquement et peut-être même spirituellement plus intéressant pourra se substituer à l'alliance d'une Arabie saoudite devenue davantage un problème qu'une solution.

Cette perspective, pour Riyad, est littéralement cauchemardesque, d'où les initiatives assez radicales prises sur les plans militaire (guerre au Yémen, armement des islamistes radicaux face à Assad), économique (baisse des cours du brut, rappel d'investissements lourds) et patrimonial (éviction de Nayef) du nouveau roi ; tout cela a un goût de panique... "  


Source : http://www.atlantico.fr/decryptage/alerte-faillite-arabie-saoudite-regime-saoud-pourrait-resister-au-choc-2410426.html/page/0/1


Dernière édition par Northman le Ven 27 Nov - 15:13, édité 2 fois
avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 54
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Northman le Ven 27 Nov - 12:16


Un bon rappel historique et une analyse de Gilles Kepel sur RFI datant du 22 juin 2014 mais qui nous éclaire encore. Cliquez, ça vaut la peine :



Politologue et spécialiste de l’islam comme du monde arabe contemporain, Gilles Kepel, déjà auteur de nombreux ouvrages, publie chez Gallimard Terreur dans l’Hexagone, genèse du djihad français, qui sera en librairie le 1er janvier 2016.

L'analyse des faits récents par cet éminent spécialiste. 24 novembre 2015, c'est tout frais :

http://www.liberation.fr/planete/2015/11/24/gilles-kepel-les-attentats-du-13-novembre-vont-se-retourner-contre-l-etat-islamique_1415864

Extraits importants :

... Y a-t-il une théorie sous-jacente ? [dans la stratégie de Daech]

Oui, la logique de base est celle de Abou Moussab al-Souri, un ingénieur syrien formé partiellement en France, et qui a été l’un des adjoints de Ben Laden avant de s’en séparer. Son idée va à l’encontre de celle de Ben Laden, qui visait l’ennemi lointain. Al-Souri s’applique à favoriser un système, non une organisation. Contrairement à Al-Qaeda qui espérait - en vain - que frapper l’Amérique provoquerait un effet de souffle et mobiliserait la communauté musulmane, Al-Souri considère que la cible principale est l’Europe, ventre mou de l’Occident dans lequel les populations d’origine immigrée ne seront jamais intégrées, toujours victimes de la xénophobie, de l’islamophobie, du chômage et qu’elles sont donc mûres pour une forme de révolte qui prendra le langage de l’islam et leur rendra leur dignité. C’est elles qui vont être utilisées pour faire imploser l’Europe. Le 13 novembre est, dans leur logique, une «razzia» - le terme «ghazoua» est d’ailleurs utilisé dans la version arabe du communiqué de revendication des attaques du vendredi 13. Les jihadistes de Daech mettent en œuvre, à leur manière, sans même parfois le savoir, les injonctions d’Al-Souri, qui ont tourné en boucle sur les réseaux sociaux, même si l’auteur n’est plus identifié. Le premier à avoir appliqué ce programme en France est Mohamed Merah, en mars 2012


"Quel est l’objectif des attentats du 13 novembre ?

L’objectif est de faire monter l’extrême droite, «l’islamophobie», qu’il y ait des lynchages, des femmes voilées attaquées, des épiceries halal incendiées, etc. Et donc de faire en sorte que le musulman de base, qui n’a rien à voir avec Daech, soit pris en otage par cette «islamophobie» et rejoigne le jihadisme. Mais cette fois, à la différence des attentats de janvier dont les cibles étaient des «islamophobes», des «apostats» et des Juifs, ils tuent tout le monde. Ils ont visé des cafés bobos et branchés mais où se retrouvent aussi des enfants issus de l’immigration post-coloniale. La jihadosphère a abondamment applaudi mais il n’y aura pas de mouvement «Je ne suis pas le Carillon» ou «Je ne suis pas le Bataclan», comme il a pu y avoir «Je ne suis pas Charlie». Cela va se retourner contre eux. Le terrorisme aveugle est spectaculaire, tactiquement plus efficace, mais beaucoup moins stratégiquement et politiquement. Le terrorisme a une économie politique, il doit embrayer sur des populations qu’il mobilise à ses côtés, sinon il s’effondre, le modèle s’épuise. On l’a bien vu durant les deux premières phases jihadistes - en France et en Algérie à la fin des années 90, et après les attentats qui copiaient, en moins efficace, le 11 Septembre."



On voit donc toute l'importance de la compréhension des enjeux de fond - ce qu'on essaie de faire ici en partageant réflexions, cartes et articles-, de l'idéologie et de la stratégie de l'ennemi (Daech), de la pédagogie dans les milieux de l'enseignement, et des médias. Car dans une telle complexité les raccourcis et amalgames sont plus rassurants pour certains, mais ils vont justement dans le sens voulu par Daech... Je pense que nous devons continuer à chercher et à analyser en nous dégageant de toute norme politico-idéologique, de toute grille de lecture préétablie, mais périmée et inadaptée au réel dans toute sa complexité. Pour paraphraser Jean-Yves et Didi Huberman, j'écrirais ceci :

Avez vous remarqué combien le réel nous laisse d'abord niais, désarmés, sans idées ?

Face au réel il faut laisser tomber nos "logiciels" de pensée périmés. Avez vous remarqué combien les gens qui fonctionnent par idéologie sont souvent dans la négation d'une partie du réel, celle qui ne "colle pas" avec leurs grilles de pensée ?

Côté dates et lieux des attentas, ceux du 13 novembre, et celui de la Défense prévu 5 ou 6 jours plus tard, déjoué grâce à la neutralisation de la planque de Saint-Denis, on peut donc aussi penser, en plus de la déstabilisation de la COP 21, à celle des élections régionales, le profond sentiment d'insécurité généré par ces abominables attentats de Paris pouvant modifier la donne. Pour moi il n'y a jamais de hasard dans les dates et les lieux choisis.

"Y a-t-il eu des défaillances majeures des services de renseignement ?

Oui, ils n’ont pas compris la logique réticulaire prônée par Al-Souri, le passage par les groupes de pairs et les réseaux sociaux. Ils ont continué à parier sur les interceptions traditionnelles ou à aller dans les mosquées alors que les jihadistes n’y vont plus. Ils avaient bien compris le modèle d’Al-Qaeda, ce qui fait qu’il n’y a pas eu d’attentat jusqu’à Mohamed Merah. Mais ils se sont endormis sur leurs lauriers sans voir que Merah était un produit de la troisième génération du jihadisme. Il leur a filé entre les doigts alors qu’il était traité par les services de renseignement. Aujourd’hui, on observe une vraie efficacité après les attaques - comme l’a montré la descente sur la planque de Saint-Denis où a été tué Abaaoud - mais la capacité à prévenir ceci est toujours défaillante, parce que le «logiciel» de ce jihadisme de troisième génération n’a pas été compris et traduit en mesures de réorganisation."


Là aussi, des "logiciels" périmés, dans le monde du Renseignement. Le réel ne nous permet pas de nous installer dans un confort intellectuel.
avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 54
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Jean-Yves Amir le Ven 27 Nov - 20:29

Sacré Northman Force 12 ! Very Happy
Je te salue!
Quiconque a suivi ton raisonnement ne peux qu'espérer que tu te trompes...
J'aurais quelques trucs à dire, mais bon, on va laisser passer quelques jours.

(Allez, j'ai envie de blaguer! Alain, n'as-tu pas vu passer un drone dans ton jardin aujourd'hui? Question Very Happy )
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1440
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Northman le Sam 28 Nov - 9:47

"Elections régionales : après les attentats, le FN passe en tête des intentions de vote au premier tour."

Sondage du 27.11.2015 :

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attaques-du-13-novembre-a-paris/elections-regionales-apres-les-attentats-le-fn-passe-en-tete-des-intentions-de-vote-au-premier-tour-selon-un-sondage-ipsos-sopra-steria-pour-france3_1193381.html

"Le Front national sera-t-il le premier parti de France au soir du premier tour des élections régionales, le 6 décembre ? Les listes frontistes recueillent désormais 30% des intentions de vote, devant celles menées par Les Républicains, l'UDI et le MoDem (29%) et celles du PS et du PRG (22%), selon un sondage Ipsos-Sopra Steria, réalisé pour France 3 et diffusé le vendredi 27 novembre. Depuis la dernière enquête, publiée sur francetv info le 6 novembre et donc réalisée avant les attentats, le FN fait un bond de quatre points, alors que les listes LR-UDI-MoDem reculent de trois points."

Daech a donc atteint un des ses objectifs. Voir plus haut* le post sur Gilles Kepel et la stratégie de Daech. Et voir évolution dans les prochains jours.... mais un traumatisme collectif d'une telle ampleur ne s'efface pas en quelques semaines... Par bonheur, la réactivité de la police et l'efficacité de nos unités d'élite a permis de déjouer l'attentat de la Défense prévu 5 ou 6 jours après ceux du 13 novembre. Bravo à eux. Vous imaginez un "sur-traumatisme" sur une plaie totalement à vif ? Mais les menaces d'attentats sont toujours réelles.


*Rappel :

"Quel est l’objectif des attentats du 13 novembre ?

L’objectif est de faire monter l’extrême droite, «l’islamophobie», qu’il y ait des lynchages, des femmes voilées attaquées, des épiceries halal incendiées, etc. Et donc de faire en sorte que le musulman de base, qui n’a rien à voir avec Daech, soit pris en otage par cette «islamophobie» et rejoigne le jihadisme. Mais cette fois, à la différence des attentats de janvier dont les cibles étaient des «islamophobes», des «apostats» et des Juifs, ils tuent tout le monde. Ils ont visé des cafés bobos et branchés mais où se retrouvent aussi des enfants issus de l’immigration post-coloniale. La jihadosphère a abondamment applaudi mais il n’y aura pas de mouvement «Je ne suis pas le Carillon» ou «Je ne suis pas le Bataclan», comme il a pu y avoir «Je ne suis pas Charlie». Cela va se retourner contre eux. Le terrorisme aveugle est spectaculaire, tactiquement plus efficace, mais beaucoup moins stratégiquement et politiquement. Le terrorisme a une économie politique, il doit embrayer sur des populations qu’il mobilise à ses côtés, sinon il s’effondre, le modèle s’épuise. On l’a bien vu durant les deux premières phases jihadistes - en France et en Algérie à la fin des années 90, et après les attentats qui copiaient, en moins efficace, le 11 Septembre."
avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 54
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Northman le Sam 28 Nov - 22:05

Impact du dérèglement climatique sur le conflit syrien :

"La sécheresse record, un élément à l'origine du conflit en Syrie ..."

http://www.lapresse.ca/environnement/dossiers/changements-climatiques/201503/02/01-4848844-la-secheresse-record-un-element-a-lorigine-du-conflit-en-syrie.php

Article du 2 mars 2015.

"...La sécheresse record, peut-être liée au changement climatique, qui a dévasté le secteur agricole de la Syrie de 2007 à 2010, pourrait avoir contribué au déclenchement de l'insurrection dans ce pays en 2011, selon des chercheurs américains lundi."

... "Cette sécheresse, la plus sévère dans les annales, a frappé la principale région agricole dans le nord de la Syrie, forçant les agriculteurs et éleveurs ruinés à émigrer vers les villes où la pauvreté, la mauvaise gestion de l'État syrien et d'autres facteurs ont nourri la révolte qui a explosé au printemps 2011, expliquent-ils dans leur recherche publiée lundi dans les Compte-rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS)...."

"... Cette région a toujours connu des variations naturelles du climat. Mais ces scientifiques, s'appuyant sur les recherches existantes et leurs travaux, ont montré que depuis 1900 le «croissant fertile» a connu une augmentation de 1 à 1,2°C de la température ainsi qu'une réduction d'environ 10% des précipitations. Ces tendances correspondent bien à ce que montrent les modèles ordinateurs sur l'influence des activités humaines sur le réchauffement du climat, en l'occurrence les émission de gaz à effet de serre, et ne peuvent pas être attribuées à la variation climatique naturelle, affirment les auteurs de cette recherche..."




Le changement (climatique), c'est maintenant. Et ce changement là n'est pas superficiel. Il est palpable. Il impacte dès maintenant la géopolitique et peut être co-générateur de graves conflits. Parmi les réfugiés Syriens, il y a donc aussi des réfugiés initialement climatiques.

avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 54
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Jean-Yves Amir le Dim 29 Nov - 14:15

Northman a écrit:
Pour moi il n'y a jamais de hasard dans les dates et les lieux choisis.
Nous vivons incontestablement des temps forts en ce qu'ils condensent de multiples tensions.
Je n'ajoute pas de commentaire car les images parlent et le lien avec les propos précédents se fait de lui même.







avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1440
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Jean-Yves Amir le Lun 30 Nov - 22:20

Cette circulation du pétrole au sud de la Turquie est un enjeu tel que les turques prennent le risque ahurissant d'abattre un avion russe qui ne fait que "frôler" leur frontière sud durant une petite minute.
V. Poutine:
"Nous avons toutes les raisons de penser que la décision d'abattre notre avion a été dictée par la volonté de protéger ces chemins d'acheminement de pétrole vers le territoire turc, justement vers ces ports depuis lesquels il est chargé sur des navires-citernes"
"Nous avons reçu des informations complémentaires qui confirment malheureusement que ce pétrole, produit dans les endroits contrôlés par l'EI et d'autres organisations terroristes, est acheminé massivement, de manière industrielle, vers la Turquie"

Je ne voudrais pas trop en rajouter, mais bon, ça énerve! Avez-vous vu dans quelles conditions l'un des pilotes a été tué?
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1440
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  alainD le Mar 1 Déc - 0:17

je suis en train de lire Murakami, qui évoque les "exploits" des Mongols ,alors je zappe ta dernière question , jean-Yves , j'ai déjà ma dose/overdose.
Mais je viens pour ceci:
un vieil ami m'a écrit ceci:
Hubert a écrit:Les petites affaires de la famille Erdogan


Il ne fait pratiquement aucun doute que la décision turque d’abattre un avion russe était préméditée, et qu’elle a été consécutive à la destruction par l’Armée de l’air russe, dans la semaine du 16 au 20 novembre, d’entre 500 et 1 000 camions-citernes, dont la cargaison était destinée à la Turquie.

A en croire le député turc Mehmet Ali Ediboglu, du Parti Républicain du Peuple, le plus grand de l’opposition parlementaire à Ankara, "quelques 800 millions de dollars [d’autres sources parlent d’un milliard] de pétrole provenant des zones que DAESH a occupées [la quasi-totalité des champs pétrolifères syriens ainsi qu’un site d’exploitation en Irak près de Mosul] sont vendus en Turquie. Ils ont posé des tuyaux partant de villages proches de la frontière turque d’Hatay. Des conduits similaires existent à Kilis, Urfa et Gaziantep. Ils transfèrent le pétrole en Turquie et repartent avec du cash (…)".

Le Président Poutine a confirmé ces allégations, jeudi dernier, à l’oreille de François Hollande, dans les termes suivants : "Des véhicules transportant du pétrole sont alignés en une chaîne s’étendant au-delà de l’horizon. Cela ressemble à un pipeline vivant géant s’étirant des régions syriennes sous le contrôle des rebelles et d’ISIS et aboutissant en Turquie. Jour et nuit ils se rendent en Turquie. Les camions y arrivent pleins et en repartent vides. Nous parlons de livraisons de brut à une échelle commerciale, en provenance des territoires syriens saisis par les terroristes. Cela provient de ces zones et d’aucune autre, et nous voyons depuis les airs vers où ces véhicules se dirigent".

L’importation, la vente, la distribution de ce pétrole, ainsi que l’organisation du trafic, le financement des camions-citernes, ainsi que le recrutement des chauffeurs est l’œuvre de la Çalik Holding, dont le PDG n’était autre que le gendre de Recep Erdogan, Berat Albayrak.=
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  alainD le Mar 1 Déc - 0:19

et je n'ai pu que lui répondre ceci:

https://vimeo.com/147385813

avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Northman le Mar 1 Déc - 23:38

Les enfants du Djihad :

avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 54
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  alainD le Mer 2 Déc - 20:24

Mon ami Hubert qui m'avait alerté sur la Çalik Holding, voir ci-dessus, m'avait aussi écrit

Hubert a écrit:Le souci du deuil éternel est que c'est un peu long surtout vers la fin...
Voilà pourquoi nous retrouvons notre bandeau d'avant le 13 novembre

Bien sûr cela ne renie pas les souffrances

avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  alainD le Mer 2 Déc - 23:15

et bien sûr cela n'empêche pas de continuer à réfléchir et s'informer

http://mixed3d.net/artvrml/images/alaouites.JPG


durand
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Jean-Yves Amir le Jeu 3 Déc - 19:22

alainAdmin a écrit:
Voilà pourquoi nous retrouvons notre bandeau d'avant le 13 novembre

Bien sûr cela ne renie pas les souffrances

C'est une vraie question, Alain!

Comment le dire et le dire bien?

Nous avons été bouleversés par les attentats du 13 novembre. Nous avons exprimé, comme beaucoup d'autres, une douleur et un deuil.
Mais cette douleur est bien plus vaste.
La volonté mortifère des extrémistes islamistes nous blesse partout où elle agit, que ce soit en Tunisie, en Egypte où des touristes russes ont été la cible, à Ankara au coeur d'une manifestation pacifique...
On en finit pas de dresser cette liste noire de la violence ignoble.

Et nous pensons, nous pensons chaque jour, aux femmes, aux hommes, aux enfants de Syrie et d'Irak pris sous le joug de la bête immonde, qui subissent au jour le jour ses abominations.

Peuples de Syrie laminés dans un engrenage infernal!


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Jeu 3 Déc - 19:43, édité 2 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1440
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Jean-Yves Amir le Jeu 3 Déc - 19:34

Brecht parlant du nazisme : « Le ventre est encore fécond, d'où a surgi la bête immonde. »

Au delà de toute colère ou de toute douleur, comprendre qui la nourrit est indispensable.
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1440
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum