13 novembre 2015

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Northman le Mar 24 Nov - 22:32


Carte des ressources pétrolières du Moyen Orient :



Carte des passages stratégiques et des menaces sur l'approvisionnement pétrolier (2014) :



Source :

http://www.lesclesdumoyenorient.com/Les-enjeux-du-petrole-au-Moyen.html
avatar
Northman

Messages : 547
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 56
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Northman le Mar 24 Nov - 22:40


Où en est cet oléoduc Kirkouk-Ceyhan, surligné en rouge sur la carte, à ce jour ?

avatar
Northman

Messages : 547
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 56
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  alainD le Mar 24 Nov - 22:52

Remember Stalingrad, Northman
" le plan bleu : une attaque dans le Sud de l'URSS ayant pour principal objectif le pétrole du Caucase."
Manque de bol (pour les nazis): Stalingrad.
( du nom du moustachu).
Relire "l'Orchestre rouge".
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Northman le Mer 25 Nov - 12:14


L'IMPOSSIBLE EQUATION D'ERDOGAN

"... Ce que nous savons, c'est qu'au début de la révolution, la Turquie a aidé des groupes rebelles djihadistes en Syrie, qui ont pu ensuite être enrôlés par Daech. La Turquie a fait le choix de soutenir des groupes djihadistes incontrôlables, ce qui s'est transformé en soutien indirect à Daech. Les accusations de tolérance de la police et des administrations locales vis-à-vis des militants de Daech résidant ou circulant en Turquie sont formulées régulièrement par l'opposition. Pourquoi Erdogan a-t'il fait de la chute de Bachar el-Assad sa priorité? ..."

http://www.lefigaro.fr/international/2015/07/29/01003-20150729ARTFIG00305-entre-assad-daech-et-les-kurdes-l-impossible-equation-d-erdogan.php

"Le recensement ethnique est interdit en Turquie, mais on estime la population kurde à 15-16 % de la population. Une majorité d'entre eux sont solidaires des Kurdes syriens, qui sont pour la plupart d'anciens Kurdes de Turquie exilés, par vagues successives, lors des répressions qui ont lieu depuis les années 1920."


Dernière édition par Northman le Mer 25 Nov - 16:49, édité 1 fois
avatar
Northman

Messages : 547
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 56
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Northman le Mer 25 Nov - 16:26


Il serait intéressant de creuser l'historique de cet oléoduc Kirkouk-Ceyhan (Iraq-Turkey Pipeline). Il a fait l'objet de plusieurs attaques et sabotages. Par qui ? Quand ? Pourquoi ?



A t'il été une cible de l'EI en Irak ou pas ?

https://en.wikipedia.org/wiki/Kirkuk%E2%80%93Ceyhan_Oil_Pipeline

A regarder les cartes on comprend bien ses enjeux :




L'oléoduc Trans Arabian Pipeline : Fermé. Guerre des six jours, 1967.

L'oléoduc Irak-Syrie : Fermé (Etat Islamique manipulé au départ par l'Arabie Saoudite, on a vu).

L'oléoduc Irak-Turquie Kirkouk- Ceyhan reste le seul acheminement direct du pétrole irakien vers la méditerranée, court-circuitant de le détroit d'Ormuz...




Dernière édition par Northman le Mer 25 Nov - 16:59, édité 3 fois
avatar
Northman

Messages : 547
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 56
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Northman le Mer 25 Nov - 16:34

Agence Reuters d'Ankara, 5 avril 2015 :

"An explosion on one of the two pipelines bringing crude from Kirkuk in Iraq to the Turkish port of Ceyhan on the Mediterranean led to a large fire on Thursday, shutting oil flows on that pipe, a Turkish energy official said.
“Flow has stopped, however, oil flow on one of the two pipes is continuing,” the energy official told Reuters. A Turkish security official meanwhile said there were three near simultaneous explosions at separate points along the pipeline in the Idil area of Turkey’s Sirnak province, close to the border with Iraq. It was not immediately clear what had caused Thursday’s blasts but sabotage is common on oil and gas pipelines leading into Turkey from Iran and Iraq, where Kurdish separatist militants operate.  The pipeline, which carries a quarter of Iraq’s crude exports, from the northern Kirkuk oilfield to Ceyhan, has been repeatedly attacked. It has a capacity of 1.6 million barrels per day (bpd) and typically pumps 500,000 bpd. Turkish security officials said firemen were still trying to extinguish the flames and that repairs to the pipeline could not take place until they had been put out."
Source :

https://english.alarabiya.net/articles/2012/04/05/205591.html

Informations à recouper...

Reuters, 29 juillet 2015 : Une autre attaque :

"L’oléoduc irakien reliant Kirkouk au port de Ceyhan (sud de la Turquie) a été endommagé lors d’une attaque, mercredi, et a dû être mis à l’arrêt, selon le ministère turc de l’énergie. L’oléoduc, long de 970 km acheminant le pétrole du nord irakien vers Ceyhan dans la région méditerranéenne, a été attaqué à 18 km à l’intérieur de la province de Sirnak aux frontières avec l’Irak, a annoncé le ministre Taner Yildiz..."


Source :

http://www.menara.ma/fr/actualit%C3%A9s/monde/2015/07/29/1665661-turquie-l%E2%80%99ol%C3%A9oduc-kirkouk-ceyhan-endommag%C3%A9-par-une-attaque.html

Quelle sac de nœuds complexité, cette géopolitique du Moyen Orient ! Rolling Eyes
avatar
Northman

Messages : 547
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 56
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Jean-Yves Amir le Mer 25 Nov - 17:49

Northman a écrit:
A regarder les cartes on comprend bien ses enjeux :

L'oléoduc Irak-Turquie Kirkouk- Ceyhan reste le seul acheminement direct du pétrole irakien vers la méditerranée, court-circuitant de le détroit d'Ormuz...

Si on confronte la carte de cet oléoduc avec celle des territoires Kurdes, on comprend certains enjeux....



"sabotage is common on oil and gas pipelines leading into Turkey from Iran and Iraq, where Kurdish separatist militants operate.  The pipeline, which carries a quarter of Iraq’s crude exports, from the northern Kirkuk oilfield to Ceyhan, has been repeatedly attacked."
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1762
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Jean-Yves Amir le Mer 25 Nov - 19:04

Permettez moi une petite digression....
(digression en apparence seulement car je pense bien rester au coeur du sujet Very Happy )

J'ai pris cette photo l'été dernier à Oxford, dans une expo où la bibliothèque présentait ses richesses, ses chef d'oeuvres.
Il y avait là de nombreuses cartes anciennes. La représentation cartographique du monde est un sujet passionnant qui fait partie de mes projets pour ce forum....

Voici donc ce document, c'est une carte du monde Ottoman qui date de 1553. Shocked



En la retournant selon nos codes haut/bas nord/sud, on s'y retrouve mieux Laughing



Zoomez mentalement vers le centre (une représentation du monde est toujours ethno géo centrique)

Vous vous retrouvez dans cette zone d'extrême tension dont nous parlons.
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1762
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Northman le Mer 25 Nov - 23:12


Jean-Yves Amir a écrit:Voici donc ce document, c'est une carte du monde Ottoman qui date de 1553. Shocked

Zoomez mentalement vers le centre (une représentation du monde est toujours ethno géo centrique)

Vous vous retrouvez dans cette zone d'extrême tension dont nous parlons.



Grosso modo ... Légèrement plus à l'Ouest serait mieux pour équilibrer les quatre quartiers. Ca tombe donc sur l'actuelle Arabie Saoudite.... Plus précisément, vraiment pas très loin de La Mecque, cœur du monde musulman. L'Arabie Saoudite au cœur du monde musulman, avec la Mecque, mais aussi actuellement premier producteur mondial de brutes* brut, ce qui est moins religieux... et quand le noir du pétrole déteint sur un drapeau...

Très belle carte, Jean-Yves. Intéressante aussi l'orientation initiale Sud en haut.



* Voir plus haut l'implication de l'Arabie Saoudite dans les débuts de l'Etat Islamique.

avatar
Northman

Messages : 547
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 56
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 novembre 2015

Message  Jean-Yves Amir le Jeu 26 Nov - 11:31

Un article intéressant de Philippe Pelletier, intitulé "Daech et COP 21, le syndrome des 3P, pétrole, pouvoir et paradis", qui cherche à articuler ces différents enjeux énergétiques / climatiques / géopolitiques / religieux.

http://libelalettredorion.blogs.liberation.fr/2015/11/23/daech-et-cop-21-le-syndrome-des-3-p-petrole-pouvoir-et-paradis/

En voici quelques extraits pour donner envie de le lire:
"Quel rapport entre les attentats du 13 novembre 2015 dans la région parisienne et la tenue de la COP 21 dans cette même région à la fin de ce même mois ?
Il est a priori faible, mais si on regarde les choses sous un angle géopolitique, il est tangible.
Regardons d’abord le rapprochement conjoncturel avant d’en voir le contexte structurel.
Dans les deux cas, on trouve l’État français. C’est lui qui a lancé les attaques aériennes en Syrie à partir de septembre 2015 qui ont provoqué les représailles de Daech sur le sol français, même si, comme on l’a vu dans mon précédent billet et comme nous le verrons à nouveau, d’autres facteurs interviennent.
C’est également lui qui organise en grande pompe le prochain sommet sur «la question climatique» planétaire.
C’est enfin lui qui interdit de manifester tant contre la guerre que contre la COP 21. En cela, il consacre d’ailleurs une grande victoire de Daech et des salafistes jihadistes qui luttent contre toute démocratie alors qu’il faudrait que le peuple français se dresse contre toutes ces impasses.
Mais peut-on mettre sur le même plan la préoccupation écologiste du gouvernement Hollande-Valls et son intervention militaire en Syrie ?
" (...)

"George W. Bush, reprenant le bellicisme anti-irakien de son père, n’eut de cesse que les États-Unis puis les États européens connectent la question de l’Afghanistan/Ben Laden/Al-Qaida avec Saddam Hussein…
On sait qu’il recourut à tous les moyens, y compris en instrumentalisant George Tennet, à l’époque chef de la CIA. Ses manœuvres ont abouti à l’une des plus énormes manipulations de l’histoire contemporaine : la supposée existence d’armes de destruction massive (nucléaire, chimique…) détenues par le régime de Saddam Hussein (2).
On connaît la suite nocive de ce mensonge : la seconde guerre du Golfe (2003-2011), la chute du dictateur Saddam, certes, mais à la clef une fragmentation totale de l’Irak — d’autant que l’occupant américain a joué les cartes chiites (nature actuelle du régime irakien de Bagdad) et kurde, ce qui a poussé les cadres du régime de Saddam Hussein, sunnites, à rejoindre sinon à construire le régime de Daech sur une base non plus laïque mais salafiste, anti-américaine, anti-occidentale et anti-chiite
." (...)

"Actuellement, l’État islamique détient plusieurs champs pétroliers à l’est de la Syrie (al-Jasbah, al-Omar aux environs de la ville de Deir Ezzor située au bord de l’Euphrate) et au nord-ouest de l’Irak (Baiji). Les observateurs oublient souvent qu’il contrôle également le réseau foisonnant d’oléoducs qui sillonnent la région. Or ceux-ci sont enterrés à 95 %, autrement dit ils sont relativement à l’abri des attaques aériennes (4).
On ne sait pas grand-chose sur eux, tandis que les observateurs mettent l’accent sur le trafic d’hydrocarbures par camion. Quels sont les oléoducs qui sont fermés ou qui sont encore opérationnels ? Que devient le pétrole de la région kurde de Kirkouk dont les oléoducs passent tous par Baiji, ville contrôlée par Daech, puis par la frontière turque pour aboutir à Denyol dans le golfe d’Iskenderum (ex-Alexandrette)
?"  (...)

"Le pétrole nous ramène à la COP 21 qui s’intéresse au premier chef à l’énergie, et à condition de ne pas oublier l’enjeu parallèle que constituent l’électronucléaire et les énergies renouvelables. C’est d’ailleurs l’une des lacunes de l’analyse de Timothy Mitchell, dont le livre Carbon democracy démontre l’importance des hydrocarbures dans les destins politiques et géopolitiques, mais qui en oublie la concurrence avec le nucléaire (6). Or cette rivalité caractérise l’économie énergétique mondiale depuis le discours «Atoms for peace» du président américain Eisenhower à l’ONU en 1953 (7)."  (...)
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1762
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum