Les conditions de production de l'art mondialisé

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Les conditions de production de l'art mondialisé

Message  Jean-Yves Amir le Dim 28 Fév - 18:49

Alain a eu la bonne idée de proposer ce sujet dans le fil sur Ai Weiwei
"Oui, il y a un énorme sujet à traiter qui est les conditions de production de l'art mondialisé.
Cela m'avait frappé à la Biennale de Lyon 2015.
Et on peut rapprocher ça de la glorification des auto-entrepreneurs tels que Koons, Delvoye, Veilhan, Murakami, ect, tous ces dirigeants d'entreprise."


Le phénomène est considérable car il a totalement changé, en quelques décennies, les données de la production artistique et de son économie. Le grand public ne s'en préoccupe guère, mais la plupart des "vedettes de l'art actuel" fonctionnent comme des entreprises, avec ce que cela représente de gestion et de sous traitance de la production. Ils conçoivent des projets mais laissent la production matérielle à des petites mains. Ce phénomène s'est beaucoup accentué du fait de la mondialisation des marchés et de l'exploitation de la main d'oeuvre pas chère des pays pauvres.

Nous connaissons mal ce monde un peu tabou dans notre société, c'est sûr ça sent pas bon, mais nous allons chercher à en savoir plus. Toutes les aides sont les bienvenues!!!!  Very Happy

Pour donner un point de départ et un exemple typique, ces machines de chantier grandeur nature de Wim Delvoye, sculptées par des menuisiers indonésiens :



Dernière édition par Jean-Yves Amir le Mar 8 Mar - 16:30, édité 3 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1730
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conditions de production de l'art mondialisé

Message  Jean-Yves Amir le Dim 28 Fév - 18:55

J'ai lancé le sujet parce que je voulais commencer à archiver des liens pour pouvoir y revenir plus tard:

https://www.facebook.com/etlasuite/videos/1666622523614729/

Un plan de cours de Sciences Po "Analyse du Marché international de l'art contemporain"
http://formation.sciences-po.fr/sites/default/files/enseignement/2015/OMKG2610_plan.pdf

Il n'y a rien sur notre sujet, la production, mais des éléments qui peuvent servir.

Intéressant sur l'économie de l'art et la toute puissance des marchands et collectionneurs
http://www.philippepataudcélérier.com/?p=2139&cpage=1

Les enjeux d'un marché de l'art mondialisé
http://notes-geopolitiques.com/wp-content/uploads/2014/12/CLES149.pdf

L’art comme reflet des inégalités sociales grandissantes
http://knowledge.essec.edu/fr/business-society/lart-comme-reflet-des-inegalites-sociales-grandiss.html



A lire L'AR(t indi)GENT
http://www.ateliersdartistes.com/L-AR-t-indi-GENT.html

L'émergence de nouveaux marchés de l'art
http://transcontinentales.revues.org/1312?lang=en


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Ven 25 Mar - 21:09, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1730
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conditions de production de l'art mondialisé

Message  Jean-Yves Amir le Dim 20 Mar - 16:41

Je poursuis en rassemblant des documents video sur la fabrication des oeuvres.

La fabrication des graines de tournesol en terre cuite (document déjà proposé par Alain dans le sujet weiwei)


Ici les portraits en Lego exposés à la prison d'Alcatraz, on voit bien le fonctionnement en "entreprise".


L'installation des suspensions au magasin de luxe parisien "Le Bon Marché".
Tout le monde porte une combinaison de travail au nom d' "Ai Weiwei Enterprise"...


Ai Weiwei Enterprise suite
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1730
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conditions de production de l'art mondialisé

Message  Jean-Yves Amir le Dim 20 Mar - 17:36

Visite de l'atelier de Jeff Koons qui emploierait 130 personnes.



Koons Enterprise suite


Koons Enterprise suite
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1730
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conditions de production de l'art mondialisé

Message  Jean-Yves Amir le Dim 20 Mar - 18:13

Je reviens à Wim Delvoye avec ce texte intéressant d'Aurélie Bousquet "Delvoye super entrepreneur"
à lire ici https://wimdelvoye.be/medialibrary/0e3a7d67-8174-34cd-a38a-32025fd2803d.pdf?download=true

Quelques extraits:
La Chine est un paradis  pour les entrepreneurs désireux d’économiser de l’argent et de passer
outre  certaines  contraintes  européennes. Il  n’est donc  pas  surprenant  de  voir  Wim  Delvoye
s’envoler pour la Chine  pour y ouvrir sa ferme  d’art, Art Farm. Dans les alentours de Beijing,
il  élève  une  vingtaine  de  cochons  qui  sont  chouchoutés  par  des  villageois  locaux. Comme
tous  les  chefs  d’entreprise,  il  emploie  des  ouvriers  qu’il  rémunère,  et  gagne  de  l’argent  en
vendant la production de sa ferme.
(...)
En  tant que  chef  d’entreprise de  son  temps, Wim Delvoye  communique  aussi  beaucoup  sur
sa ferme. De nombreuses  photographies sont en  effet disponibles sur internet témoignant de
son  activité  que  se  soit  sur  le  site  de Art  Farm ou  ailleurs. Elles  montrent  de  jolis  cochons
roses  tatoués,  marchant  dans  l’herbe  verte,  dormant  dans  leur  boxe  propre  et  de  taille
raisonnable.  Pour  les  gens   soucieux   du   respect  des  animaux,  on  peut  également  voir
comment  ils  sont tatoués, c'est-à-dire, anesthésiés, et allongés  sur  une  table. Ils  semblent ne
pas  souffrir,  contrairement  aux  cochons  élevés  en  batterie,  et  sauvagement  assassinés  pour
garnir nos frigos et rassasier notre désir de chair fraîche. Les  cochons élevés par les employés
de  Wim  Delvoye  sont  très  bien  traités,  ils  ont  d’ailleurs  des  prénoms!:  Louise,  Sabine,
Jonathan, Wim, Sylvie, Arielle...
En  plus  d’être  un  entrepreneur, Wim  Delvoye  est  aussi  une  marque. Comme  nous  l’avons
évoqué, il est de bon ton d’avoir un Wim Delvoye dans sa  collection, et l’artiste s’en amuse et
joue  avec  cela. Il  joue avec le  désir des  collectionneurs  fétichistes, mais aussi  avec  son  image.
(...)
Wim  Delvoye met  réellement  à l’épreuve  ses  interrogations quand à l’art, et le succès  de  ses produits  d'art auprès des collectionneurs montre qu’il y a bel et bien lieu de s’interroger sur la  valeur de l’art, sa marchandisation, et sur la façon  dont on  le considère. C’est parce que  Wim  Delvoye  a  fait le  choix  d’œuvrer dans la quotidienneté  de  la  vie que  son  art a  une réelle  portée  critique sur notre  société et ceux  y participant. Wim Delvoye démontre l’absurdité de  notre  société occidentale en réussissant, en tant qu’artiste, à vendre à des  prix exorbitants  de la  merde, de  la  peau  de cochon  tatouée  et des poupées fabriquées en Chine  aux  personnes  les  plus  influentes  et  les  plus  riches  de  ce  monde, les  collectionneurs d’art.(...)



Dernière édition par Jean-Yves Amir le Lun 21 Mar - 19:03, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1730
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conditions de production de l'art mondialisé

Message  alainD le Dim 20 Mar - 19:34

je n'ai pas encore vu toutes les vidéos,
mais je peux dire d'avance que le sujet n'est pas simple,
car à un moment il faudra examiner qui est critique du système, ou ne l'est pas , ou fait semblant de l'être ou de ne pas l' être, tout cela bien sûr avec "une sorte de kkkkkrédibilité"!


Dernière édition par alainAdmin le Dim 20 Mar - 19:38, édité 1 fois
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conditions de production de l'art mondialisé

Message  Jean-Yves Amir le Dim 20 Mar - 19:35

Hyber, l'entreprise et l'artiste

L'artiste comme catalyseur
Une intuition qu'il a commencé à développer dès son passage par les Beaux-Arts de Nantes. Il obtient de la firme de cosmétiques Liliane France 20 tubes de rouge à lèvres pour réaliser son premier tableau, le mètre carré de rouge à lèvres. Six mois plus tard, Matra lui adresse une caisse de circuits imprimés pour couvrir 4 mètres carrés de tableau. En 1990, Hyber projette la fabrication du plus gros savon au monde moulé dans une benne de camion. L'idée ? Transformer un objet à l'échelle d'une main en un “monstre” insaisissable, et de fait propice au fantasme. Il démarche alors deux sociétés, dont l'une, installée à Marseille et à Lyon, lui donne son accord. La firme, en quête d'un événement pour relancer sa communication interne, trouve dans ce projet le liant nécessaire pour dynamiser ses trois lieux de production, et une belle opération de communication, puisque cette œuvre sera présentée sur les parkings des centres Leclerc, partenaires de l'opération. Le savon sera par la suite inscrit dans le Guiness des records.

“L'entreprise avait l'habitude de faire des petits savons de Marseille. En produisant un savon de 22 tonnes, ils ont changé d'échelle”, explique Hyber. La société initialement spécialisée dans les détergents s'est depuis principalement repliée sur la production de savon. Bref, le créateur a servi de catalyseur. “L'entreprise et l'artiste ont la même ambition de faire un monde de plus en plus riche en pensée, insiste Hyber. Quand j'arrive dans une entreprise, je constate des formes, qui vont ou pas, et je crée de nouveaux comportements.” Comme doper la production de rouge à lèvre pur couture, et bouleverser les habituels plannings de fabrication. “Cela crée un moteur au sein de l'entreprise, ça leur amène à penser autrement leurs produits”, poursuit l'artiste.

Car même une grande multinationale comme L'Oréal ne peut se passer d'un supplément d'art.

Source http://www.lenouveleconomiste.fr/art-et-culture/lentreprise-et-lartiste-16224/
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1730
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conditions de production de l'art mondialisé

Message  Jean-Yves Amir le Dim 20 Mar - 19:48

alainAdmin a écrit:je n'ai pas encore vu toutes les vidéos,
mais je peux dire d'avance que le sujet n'est pas simple,
car à un moment il faudra examiner qui est critique du système, ou ne l'est pas , ou fait semblant de l'être ou de ne pas l' être, tout cela bien sûr avec une vraie kkkkkrédibilité!

Sûr, c'est pas simple!
Tu as raison de poser cette question. Les gens modestes et exigeants dans leur réflexion, comme toi et moi, se la posent toujours.
Ce qui est tout de même assez surprenant dans cette affaire, c'est que ces artistes qui profitent un max du système se posent tous en même temps comme critiques du même système. C'est un point commun de Koons à Delvoye....
Ce qui, du coup, à mon sens, leur ôte toute kkkkkrédibilité. Le fait que tu cites Chucalescu me laisse penser que toi aussi, tu en doutes beaucoup de leur kkkkkrédibilité! Laughing


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Lun 21 Mar - 19:00, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1730
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conditions de production de l'art mondialisé

Message  alainD le Dim 20 Mar - 20:16

le sketch nous fait rire
http://lartcommeonlaime.forumactif.org/t75-juan-romano-chucalescu
mais nous ne sommes pas dupes de son coté racoleur/populiste.

Mais avec certains artistes je ne suis jamais certain de mon opinion.
Abdessemed, souvent.
Maurizio Cattelan, souvent aussi.
Par exemple à une Biennale de Venise il fait le banquet de vernissage de son expo dans une décharge en Sicile. Toute la jet set de Venise y va en avion.
Ceux qui devraient avoir honte sont ceux à qui je pense.

Sans parler de son doigt d'honneur en marbre devant la Bourse de Milan

avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conditions de production de l'art mondialisé

Message  Jean-Yves Amir le Lun 21 Mar - 19:22

alainAdmin a écrit:
Par exemple à une Biennale de Venise il fait le banquet de vernissage de son expo dans une décharge en Sicile. Toute la jet set de Venise y va en avion.
Ceux qui devraient avoir honte sont ceux à qui je pense.

A qui penses-tu, Alain? Qui devrait avoir honte?
Je me pose les mêmes questions que toi, je devine ta réponse, mais je crois qu'on se doit de dire les choses en clair.
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1730
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum