Une vie de statue (Paris, place de la République)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Une vie de statue (Paris, place de la République)

Message  Jean-Yves Amir le Sam 16 Avr - 11:52

Novembre 2015

Les jours qui suivent les attentats du 13 novembre 2015, le pied de la statue devient un lieu de recueillement et d'hommage aux victimes.




Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1406
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie de statue (Paris, place de la République)

Message  Jean-Yves Amir le Sam 16 Avr - 15:24

Le 29 novembre, ça se complique, la République y perd son latin.
Pour cause d'état d'urgence, la "marche pour le climat" est interdite. Les manifestants sont remplacés par leurs chaussures.

Les marcheurs avaient initialement rendez-vous le dimanche 29 novembre à 12h, à Paris, sur la place de la République, entièrement dédiée à la mémoire des victimes, à proximité des lieux des fusillades. "Nous ne pourrons pas manifester en personne, mais nous pouvons encore nous assurer que notre message y sera entendu", espère l'organisation Avaaz, qui veut "recouvrir la place et les rues avoisinantes de chaussures, qui symboliseront chacun de nos pas".
"La négociatrice en chef pour la France lors de la COP21, Laurence Tubiana, déposera même ses Converse", se félicite une membre de l'organisation, Marie Yared. Pour l'imiter, il est d'ores et déjà possible d'envoyer sa paire de chaussures par La Poste ou de la déposer sur place.
Source http://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/cop21-faute-de-marche-pour-le-climat-les-ong-se-mobilisent-autrement_1738546.html



Même le pape François envoie les siennes!


Ce qui se passe ensuite, ce 29 novembre, est assez confus. Un groupe de manifestants se forme contre l'interdiction de manifester et contre la prolongation de l'état d'urgence. La place est quadrillée par les crs...






Des "casseurs" s'en mêlent, la situation dégénère...


Les chaussures servent de projectiles!


Et le mémorial est piétiné...


Marianne ne sait plus si elle doit en rire ou en pleurer.
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1406
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie de statue (Paris, place de la République)

Message  alainD le Sam 16 Avr - 16:32

cette histoire de godasses!
moi je n'y ai jamais cru et ça m'énervait.
Bien sûr j'avais vu les photos mais qui peut balancer 50 ou 100 euros pour ça? pas moi.
chuis pas Cahuzac.
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie de statue (Paris, place de la République)

Message  Jean-Yves Amir le Sam 16 Avr - 17:29

alainAdmin a écrit:
chuis pas Cahuzac.


avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1406
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie de statue (Paris, place de la République)

Message  Jean-Yves Amir le Sam 16 Avr - 17:31

Depuis le 32 mars 2016 - nous sommes aujourd'hui le 47 - Marianne a retrouvé le sourire. Elle suit ce qui se passe à ses pieds avec attention, espoir et tendresse, la nuit surtout... On parle beaucoup d'elle... Elle entend dire qu'on voudrait lui relooker la constitution. Après 58 ans, ma foi, ce ne serait pas de refus!







avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1406
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie de statue (Paris, place de la République)

Message  Jean-Yves Amir le Mer 20 Avr - 18:43

L’invitation est lancée pour ce dimanche 17 avril, 15 heures, place de la République : «Venez avec un livre d’art ou une photo d’une œuvre qui a changé votre façon de voir la vie et le monde». L’initiative «Musées Debout», dont la première réunion s’est tenue lundi dernier à 13 heures, à l’arc du Carrousel aux Tuileries, entend faire circuler les savoirs. Mais surtout répondre à cette question fondamentale : à quoi sert un musée aujourd’hui ?(...)http://next.liberation.fr/arts/2016/04/15/musees-debout-faites-circuler-y-a-du-savoir_1446591
Mettant ses idées en pratique, Guillaume Kientz s’est présenté mercredi place de la République avec un tableau sous le bras, la copie du Saint François en méditation de Francisco de Zurbarán, qui a «attiré pas mal de gens pas forcément venus pour le sujet. Ce qui montre bien que l’art est un moyen d’interpellation.» Et dimanche, il compte apporter un ouvrage d’histoire de l’art grec et parler des métopes du Parthénon. La ministre de la Culture, qui explique dans nos colonnes vouloir lancer une réflexion collective «sur les enjeux du musée du XXIe siècle» (lire pages 18-19) serait bien inspirée d’y faire un tour.

(1) Conservateur au musée du Louvre qui s’investit dans cette initiative à titre personnel.
Source http://next.liberation.fr/arts/2016/04/15/musees-debout-faites-circuler-y-a-du-savoir_1446591

Bravo! Je garde l'idée...
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1406
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie de statue (Paris, place de la République)

Message  Jean-Yves Amir le Ven 22 Avr - 9:49

Au pied de la statue, la symphonie du Nouveau Monde de Dvorak!

Impressionnée Marianne elle est!  cheers



350 musiciens!


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Ven 22 Avr - 10:24, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1406
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie de statue (Paris, place de la République)

Message  alainD le Ven 22 Avr - 9:55

Jean-Yves Amir a écrit:
à quoi sert un musée aujourd’hui ?(...)...vouloir lancer une réflexion collective «sur les enjeux du musée du XXIe siècle» ...
....
Bravo! Je garde l'idée...

J'ai surveillé le concours d'instits lundi 18 avril , français, et mardi 19 , maths.

Pour le français il y avait 4 textes sur les musées, un de Jean Clair, un de JM Ribes ( "Musée haut"), un d'un conservateur et un 4eme que j'ai oublié.
Il fallait disserter sur la question
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie de statue (Paris, place de la République)

Message  Jean-Yves Amir le Mer 18 Mai - 17:43

Que c'est grand et que c'est beau!
Chapeau les musiciens, même si la musique déraille un peu de temps en temps, à 350...







avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1406
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie de statue (Paris, place de la République)

Message  alainD le Mar 24 Mai - 10:53



les paroles

avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie de statue (Paris, place de la République)

Message  Jean-Yves Amir le Lun 20 Mar - 10:07

Magnifique présentation de l'histoire de la place de la République et de sa statue par Jean-Luc Mélenchon, hier 19 mars. cheers

C'est à 2 minutes 30s
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1406
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie de statue (Paris, place de la République)

Message  Northman le Mer 22 Mar - 8:10



J'ai regardé le début et vu le passage sur le lion au pied de la statue. J'ai l'impression que cette dernière a bougé quand j'ai vu un énorme drapeau de l'ex-URSS - impossible de ne pas le voir- agité parmi les nombreux autres drapeaux alors qu'il était fortement question de liberté, d'égalité et de fraternité. Il y en a qui n'ont pas tout compris ! Il est difficile de nier maintenant, en 2017, ce qui s'est réellement passé derrière le Rideau de fer ! Liberté ?

J'espère que la personne qui agite ce drapeau n'est pas professeur d'histoire.  Smile

Regardez la vidéo par exemple à 3'49", c'est assez cocasse.



Et ça n'a l'air de choquer personne dans l'assemblée, puisque ce même drapeau rouge au marteau et à la faucille est toujours là vers la 12ème minute de la vidéo. Désolé, mais c'est pour moi rédhibitoire. A très juste titre on se serait jeté sur un type qui aurait arboré un drapeau à croix gammée. Ici personne ne réagit alors qu'il s'agit du drapeau d'une dictature ayant aussi causé des millions de morts et des génocides, mois connus que la Shoah. Une dictature, quelle qu'elle soit, est incompatible avec les valeurs cardinales de notre République, même s'il ne faut pas non plus oublier la période de sa Terreur ni nier les faits historiques associés, peu reluisants.

avatar
Northman

Messages : 536
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 54
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie de statue (Paris, place de la République)

Message  Jean-Yves Amir le Mer 22 Mar - 16:25

Northman a écrit:

Et ça n'a l'air de choquer personne dans l'assemblée, puisque ce même drapeau rouge au marteau et à la faucille est toujours là vers la 12ème minute de la vidéo. Désolé, mais c'est pour moi rédhibitoire. A très juste titre on se serait jeté sur un type qui aurait arboré un drapeau à croix gammée. Ici personne ne réagit alors qu'il s'agit du drapeau d'une dictature ayant aussi causé des millions de morts et des génocides, mois connus que la Shoah. Une dictature, quelle qu'elle soit, est incompatible avec les valeurs cardinales de notre République, même s'il ne faut pas non plus oublier la période de sa Terreur ni nier les faits historiques associés, peu reluisants.

Je pense que ce drapeau est tout simplement un drapeau communiste. Le drapeau de l'ex-URSS comportait une étoile en plus, au dessus de la faucille et du marteau. Ce symbole du communisme a d'ailleurs été utilisé bien au-delà de la seule URSS.

Or, le communisme n'est pas le stalinisme, et le stalinisme n'est pas le nazisme, même s'il a commis tout autant d'abominations et de dégâts.
De nombreux communistes ont été victimes du stalinisme (les fameuses purges), et victimes aussi du nazisme contre lequel ils se sont battus, il faut donc se défier de tout amalgame.
Le parti communiste français est un parti officiel depuis sa création, républicain, la seule période où il a été interdit en France a été le régime de Vichy, quand justement la république a cessé...
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1406
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie de statue (Paris, place de la République)

Message  Northman le Mer 22 Mar - 17:28



Jean-Yves Amir a écrit:
Je pense que ce drapeau est tout simplement un drapeau communiste. Le drapeau de l'ex-URSS comportait une étoile en plus, au dessus de la faucille et du marteau.

Justement, il a aussi l'étoile me semble-t'il, voir ma capture d'écran ci-dessus et bien regarder la vidéo... Drapeau de l'ex-URSS pour comparaison :




Jean-Yves Amir a écrit:
Or, le communisme n'est pas le stalinisme, et le stalinisme n'est pas le nazisme, même s'il a commis tout autant d'abominations et de dégâts.
De nombreux communistes ont été victimes du stalinisme (les fameuses purges), et victimes aussi du nazisme contre lequel ils se sont battus, il faut donc se défier de tout amalgame.
Le parti communiste français est un parti officiel depuis sa création, républicain, la seule période où il a été interdit en France a été le régime de Vichy, quand justement la république a cessé...

La plupart des pays qui ont tenté "d'incarner" le communisme sont devenus des dictatures. Il n'y a pas eu que Staline sur le podium des horreurs. Pol Pot y est aussi bien placé. Il est donc préférable, vu avec le recul, que les communistes n'aient pas pris le pouvoir en France, même si certains ont commencé à tenter cela pendant la période trouble de la Libération dite de "l'épuration", et pas par des méthodes non-violentes... Vraiment pas belle à remuer, cette page de l'histoire de France, quand on la creuse un peu. En plus des livres, j'ai deux proches témoins directs dont un encore en vie. L'un était dans le Sud-Ouest, il a laissé un journal, l'autre, encore en vie, était en Ardèche. Ne pas oublier non plus à quel point le PCF a été inféodé à Moscou. C'est particulièrement flagrant au début de la Seconde Guerre mondiale, avant qu'Hitler ne se retourne contre l'URSS.

Attention cela ne retire cependant rien de l'importance des communistes dans la résistance au nazisme, de la gratitude et de l'immense respect que nous leur devons pour cela. C'est valable pour tous les résistants, ainsi que pour les Alliés qui sont venus nous libérer du nazisme.

Le comble : La chine, dictature communiste, exerce par exploitation de sa main d'oeuvre une concurrence économique mondiale socialement déloyale, qui vient déstabiliser entre autres l'Europe et menacer les acquis sociaux qu'y défendent en particulier les ...communistes !

Je n'ai donc pas fait d'amalgame entre nazisme et communisme. Le seul point commun est qu'ils aient abouti dans les faits à des régimes totalitaires effroyables. Le communisme réel n'est pas le communisme rêvé. Une dictature, même si elle est du "prolétariat", reste une dictature, et aucune cause juste ne peut être servie par la terreur, pour reprendre la célèbre phrase de Kofi Annan... Le "prolétaire" est avant tout, foncièrement, un être humain, ni meilleur ni pire que les autres. Et tout être humain, à partir du moment où il accède au pouvoir, ou même à un petit pouvoir, peut changer, et pas forcément dans le bon sens ... La croyance en la possibilité de la genèse d'un "homme nouveau" par une idéologie et/ou un régime politique, donc par l'extérieur, est une illusion fondamentale qui remonte en fait dans le cas présent à Jean-Jacques Rousseau. C'est en grande partie cette erreur fondamentale qui explique l'inévitable et important décalage entre le communisme rêvé et le communisme réel tel qu'il s'est concrètement incarné dans différents pays. Le communiste français "rêveur", qui peut être fort sympathique et dévoué par ailleurs, bercé par les magnifiques mélodies de Jean Ferrat, sera donc tôt ou tard fatalement voué, face au réel historique, à de douloureuses désillusions. Beaucoup sont passés par cette crise à la chute du mur de Berlin et à l'effondrement de l'URSS. L'Archipel du Goulag était une alerte à laquelle ils avaient peut-être refusé de prêter une véritable attention, mais la suite des révélations de ce qui s'était réellement passé derrière le Rideau de fer était venue enfoncer le clou. L'arbre se juge à ses fruits. Le rêve initial comporte donc un "bug" qui fait que les tentatives de réalisation se transforment en enfer. Quand le phénomène se répète, on peut légitimement questionner le point de départ. Que vaut un rêve s'il ne résiste pas à l'épreuve du réel, et pire, s'il se transforme en cauchemar ?

Bref, en 2017, il me semble donc complètement hallucinant de voir quelqu'un agiter le drapeau de l'ex-URSS au pied de la statue de Marianne, à Paris, place de la République, et surtout de voir que personne ne réagit.  Shocked

Je ne pouvais laisser passer cela sans réagir. Je propose que la personne agitant ce grand drapeau aille passer ses vacances en Corée du Nord, sans être accompagnée sur place par des "guides" officiels... Là, c'est moi qui rêve.  Very Happy


Mais si nous évitions la politique, dont on nous gave actuellement, pas forcément qualitativement, pour revenir à l'art comme on l'aime ?  Smile

avatar
Northman

Messages : 536
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 54
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum