Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Jean-Yves Amir le Sam 14 Jan - 17:17

Les lieux étant maintenant bien repérés, et les personnages présentés, nous pouvons revenir à ces deux tableaux peints à la même époque, l'un en 1947, l'autre en 1948:


WYETH 1947 WIND FROM THE SEA (Tempera sur panneau d'isorel, 47 x 70cm, National Gallery of Art, Washington)



WYETH 1948 CHRISTINA'S WORLD (Tempera sur panneau, 81,9 x 121,3cm, MOMA New-York)



Gageons que, si l'un est le monde de Christina Olson, l'autre représente celui d'Andrew Wyeth. Ou bien, plus profondément, les deux se donnent à voir en vis à vis, comme en miroir...


En effet, pour peindre Wind from the sea  Wyeth s'est placé à la fenêtre de gauche du second étage (flèche).



Et si l'on se réfère au chemin qui descend vers la mer, Christina se trouvait, dans le pré vu à travers la fenêtre, à peu près à l'emplacement indiqué par la flèche.



Dernière édition par Jean-Yves Amir le Ven 3 Mar - 10:19, édité 3 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1437
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Jean-Yves Amir le Mar 17 Jan - 18:43

Au premier regard, Wind from the sea se donne comme un tableau simple, presque transparent. Une fenêtre donne sur un paysage vide, un pré, un chemin, au loin une ligne d'arbres, peut-être une forêt, et un plan d'eau, la mer... En premier plan, un rideau flotte au vent.

A mieux l'observer, il offre quelques subtilités... Very Happy

D'abord l'angle de vue. Il est plongeant, le point de vue est élevé, mais surtout, il est de biais. Le plan du tableau n'est pas parallèle à celui de la fenêtre mais oblique.
Cela apparait plus fortement quand on observe le tableau dans son cadre, tel qu'il est exposé à Washington. Wyeth a effectué un décrochement entre ces deux plans.

(On remarque d'ailleurs au passage que l'image du tableau que j'utilise depuis le début de ce sujet est incomplète, elle est rognée à gauche et en bas! Chuis désolé!  Crying or Very sad )



Le choix de ce point vue peut se comprendre de différentes façons. D'une part, la configuration même de la pièce où se trouvait le peintre, une cloison limitant l'espace à sa gauche, orientait son regard obliquement.



Dernière édition par Jean-Yves Amir le Jeu 2 Fév - 17:53, édité 2 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1437
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Jean-Yves Amir le Mer 18 Jan - 19:21

Waouhhhhh! cheers  Basketball  bom  sunny  drunken  rendeer  flower

Je ne sais pas si quelqu'un m'a suivi jusque là  Question  mais regardez ce que je viens de trouver ce soir!
C'est dingue! Explications et analyses à suivre....



J'intuitais cela depuis un moment, en me creusant la tête sur ces deux tableaux, mais là, il devient évident qu'ils ont été conçus ensemble, se répondent et font sans doute pendants.


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Dim 5 Mar - 16:26, édité 4 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1437
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Jean-Yves Amir le Jeu 19 Jan - 12:01

PENDANTS en termes de Peinture, de Gravure, de Sculpture, Deux tableaux, deux estampes, deux groupes de sculpture, d' égale grandeur, représentant des objets à peu près semblables, et destinés à figurer ensemble, à se correspondre. De deux pendants, il y en a presque toujours un qui est moins bon que l' autre. Ces deux tableaux, ces deux groupes font pendants, font à peu près pendants. J' ai les deux pendants. J' achèterai cette marine pour faire pendant à une autre que j' ai déjà. J' ai perdu le pendant de cette estampe. Il faut un pendant à ce tableau. Cela servira de pendant.

Il se dit, figurément et familièrement, Des personnes ou des choses qui ont entre elles beaucoup de rapports, qui sont à peu près pareilles. Vous et lui, vous êtes les deux pendants. Cet homme est le pendant de l' autre. Voici le pendant de votre histoire. Cet homme est un original qui n' a pas son pendant.
source http://dvlf.uchicago.edu/mot/pendants

B. − P. anal.
1. Objet d'art, de décoration symétrique d'un autre et formant la paire avec lui. Chandelier, vase, potiche, estampe, tableau et son pendant; pendants de cheminée; avoir les deux pendants.
− Loc. à valeur adv. En pendant. Symétriquement. On voyait à sa cheminée une magnifique miniature, le portrait de Charles X (...) et, en pendant, le portrait de Madame (Balzac, Secrets Cadignan, 1839, p.305).
[P. anal.]:
2. Nos épouses devraient adopter ces chapeaux-souvenirs, avec les photos, en pendants, de leur mari et de leur amant, cette dernière, bien entendu, du côté gauche, qui est celui du coeur et des liaisons extra-conjugales. T'Serstevens, Itinér. esp., 1963, p.245.
2. P. anal., fam. Personne ou chose comparable ou symétrique à une autre. Synon. contrepartie, répartie, réplique, pareil, semblable.Il n'était bruit que d'une épouvantable catastrophe arrivée au Mont-Blanc, tout à fait le pendant de l'accident du Cervin (A. Daudet, Tartarin Alpes, 1885, p.264).Balzac devait rencontrer, en chair et en os, MmeHanska, pendant de l'étonnante Adèle Hugo, de Sainte-Beuve (L. Daudet, Ariane, 1936, p.108):
3. Entre Faust et la Tentation, il y a similitude d'origines et parenté évidente des sujets: origine populaire et première, existence foraine des deux légendes, qui pourraient se disposer en «pendants», sous l'exergue commun: l'homme et le diable. Valéry, Variété V, 1944, p.203.
3. Loc. verb. Faire pendant(s) à, faire/former le pendant de, se faire pendant(s)
a) [Le suj. désigne le plus souvent un élément d'une paire] Être symétrique (à), être disposé symétriquement à. Cet édifice (...) est orné (...) de plusieurs coupoles qui se font pendant (Romains, Copains, 1913, p.157).La salle à manger formait le pendant du petit salon, avec cette différence que les murs ne s'ornaient que d'une seule peinture (Green, Chaque homme, 1960, p.228):
4. ... un jour, nous ne serons plus bons qu'à faire un grand-papa et une grand'maman, aimés pour les sucreries de leurs poches, jusqu'à ce qu'il ne reste de nous que deux portraits immobiles, faisant pendants sur les murs du salon de nos petits-enfants... Dumas fils, Fils natur., 1858, I, 1, p.73.
source http://www.cnrtl.fr/definition/pendant

exemples:




Dernière édition par Jean-Yves Amir le Jeu 2 Fév - 17:55, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1437
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Northman le Ven 20 Jan - 6:27

Jean-Yves Amir a écrit:

Waouhhhhh! cheers  Basketball  bom  sunny  drunken  rendeer  flower

Je ne sais pas si quelqu'un m'a suivi jusque là  Question  mais regardez ce que je viens de trouver ce soir!
C'est dingue! Explications et analyses à suivre....

Si si, il y en a au moins un qui a suivi : Là tu es dans le plaisir et la joie que peuvent parfois procurer des recherches persévérantes sur Internet. Il faut l'avoir vécu pour comprendre. Bravo !

C'est ce qui fait aussi que l'étiquette "forum" ne colle pas tout à fait à ce site, car la plupart ne vont pas aussi loin, ne creusent pas autant. Ici c'est autre chose... On ne vient pas balancer des messages faciles et irresponsables, on ne vient pas pisser sur les murs, et forum ne rime pas avec fourre-tout. En conséquence, cet état d'esprit, cette "philosophie" plus exigeants "filtrent" et donnent au final moins de participants, mais si c'est au bénéfice de la qualité, ça n'est pas plus mal.  Smile

Il y a certainement de quoi développer sur la complémentarité de ces deux tableaux de Wyeth...

avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 54
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Jean-Yves Amir le Ven 20 Jan - 19:34

Northman a écrit:Là tu es dans le plaisir et la joie que peuvent parfois procurer des recherches persévérantes sur Internet. Il faut l'avoir vécu pour comprendre. Bravo !

Oui, ce genre de découverte est extrêmement jubilatoire!

Tout à coup, on comprend quelque chose qu'on n'avait pas saisi avant, même en "connaissant" l'artiste et ses oeuvres depuis longtemps. Cela fait comme un déclic....

Mais cela n'arrive pas tous les jours, c'est certain. Il faut surtout regarder, s'interroger, croiser des éléments en tâtonnant. Je crois que chacun peut le faire dès lors qu'il décide de creuser une question qui titille son esprit, sa pensée, sa curiosité....
Il ne s'agit pas, ici, sur ce forum, de délivrer une connaissance acquise, mais de partager la recherche et la découverte des processus qui mènent aux oeuvres, à leur création et à leur compréhension.
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1437
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Northman le Sam 21 Jan - 6:57



Jean-Yves Amir a écrit:
Il ne s'agit pas, ici, sur ce forum, de délivrer une connaissance acquise, mais de partager la recherche et la découverte des processus qui mènent aux oeuvres, à leur création et à leur compréhension.

Cette philosophie, que je partage, peut s'appliquer aussi bien à un site qu'à un forum. Elle s'incarnerait réellement dans un forum - étymologiquement la place publique, lieu d'échanges, dehors- s'il y avait partage, échange, collaboration constructive. On pourrait par exemple imaginer un sujet de recherche choisi par plusieurs membres qui ensuite le creuseraient en équipe, chacun apportant sa pierre à l'édifice. Ca pourrait d'ailleurs être aussi une bonne piste de réflexion pour l'Education Nationale... " Il ne s'agit pas de délivrer une connaissance acquise"... mais de faire que les élèves se l'approprient, quelque chose comme ça...  Smile

Je ne vais pas plus loin car ce serait un sujet à part entière, sur l'esprit du "forum", et nous sommes dans un sujet sur Wyeth.

avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 54
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Jean-Yves Amir le Sam 21 Jan - 12:10

Northman a écrit:

Je ne vais pas plus loin car ce serait un sujet à part entière, sur l'esprit du "forum", et nous sommes dans un sujet sur Wyeth.

Ce début de conversation a été repris et développé dans la rubrique "Edito" Réflexions sur l'esprit, la "philosophie" du forum

Pour ce qui concerne ces deux oeuvres de Wyeth, je vais de surprises en surprises, et j'ai pas mal d'idées pour développer. Mais si tu as envie d'intervenir, n'hésite pas!


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Dim 29 Jan - 10:57, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1437
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Jean-Yves Amir le Sam 21 Jan - 15:48

Wind from the sea et Christina's world ne sont pas de véritables pendants car les deux tableaux ne sont pas de même dimensions.

Les voici rapportés à leurs dimensions respectives:



Mais ils offrent trop de correspondances intéressantes pour qu'on s'arrête à cet obstacle.
A commencer par leurs proportions identiques
Wind from the sea: longueur/largeur = 1,48
Christina's world: longueur/largeur = 1,475

Nous nous autoriserons donc à comparer ces deux oeuvres en tant qu'images en les rapportant aux mêmes dimensions:



Dernière édition par Jean-Yves Amir le Mer 1 Mar - 9:57, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1437
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Jean-Yves Amir le Sam 21 Jan - 16:18

Récapitulons ce qui a déjà été expliqué ci-dessus:
Christina's world: point de vue en contreplongée désaxé vers la droite.
Wind from the sea: point de vue en plongée désaxé vers la gauche.

Petit rappel de perspective convergente classique:


première image: ligne d'horizon à mi hauteur, à la hauteur des yeux du bonhomme.
deuxième image: ligne d'horizon haute, point de vue plongeant (le bonhomme est perché sur une échelle)
troisième image: ligne d'horizon basse, point de vue contreplongeant (le bonhomme est assis, presque étendu au sol)

Et bien Wyeth fait exactement le contraire!!!!!! affraid
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1437
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Jean-Yves Amir le Sam 21 Jan - 16:32

Jean-Yves Amir a écrit:
Et bien Wyeth fait exactement le contraire!!!!!! affraid

Pour s'en convaincre, il suffit de comparer les deux tableaux à des vues photographiques approximativement semblables.

Cette photo prise de l'étage de la maison Olson, même si ce n'est pas la même fenêtre, montre une ligne d'horizon beaucoup plus élevée que celle de Wind from the sea.


Idem pour cette vue approximativement identique à celle de Christina's world, mais à l'inverse, car cette fois la ligne d'horizon est bien plus basse que dans le tableau.


Donc, dans Christina's world, Wyeth surélève sa perspective, et dans Wind from the sea, il la surbaisse.


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Jeu 2 Fév - 17:57, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1437
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Jean-Yves Amir le Sam 21 Jan - 16:49

Ces distorsions perspectives, sciemment construites par le peintre, expliquent qu'aucune photo ne puisse correspondre ni à l'un ni à l'autre des deux tableaux.





Je serais curieux de voir une photo prise depuis la fenêtre de Wind from the sea mais je n'en ai pas trouvé, sinon celle-ci qui n'est pas fameuse. En tous les cas, on distingue quand même que dans la photo, la ligne supérieure du paysage est beaucoup plus haut placée que dans le tableau.



Dernière édition par Jean-Yves Amir le Ven 3 Mar - 11:15, édité 4 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1437
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Jean-Yves Amir le Sam 21 Jan - 17:00

D'une certaine façon, ces distorsions correspondent en fait à la construction perspective d'un plan incliné.

Lorsqu'on veut construire la perspective d'une échelle ou d'un escalier, par exemples, on crée un point de fuite surélevé par rapport à celui de la vue horizontale. Une seconde ligne d'horizon, si on préfère, placée au dessus ou au dessous de la première, selon qu'on souhaite une pente montante ou descendante.



Dernière édition par Jean-Yves Amir le Jeu 2 Fév - 17:59, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1437
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Jean-Yves Amir le Sam 21 Jan - 17:19

Un schéma perspectif de Christina's world donne ceci.

Le visage de la jeune femme, son regard, est placé au centre du tableau. Une première ligne d'horizon (ligne rouge) devrait être située à cette hauteur, nous aurions alors une construction correspondant au troisième schéma ci-dessus (bonhomme assis dans la rue, vue en contreplongée).
Mais Wyeth construit les maisons sur une ligne d'horizon bien plus haut placée (ligne rose), ce qui a pour conséquence d'augmenter considérablement l'effet de pente montante du pré.



Pour être complet, ajoutons que la ligne du corps de Christina se dessine sur l'une des diagonales du tableau, que l'axe de son torse est orienté vers la grande maison (oblique jaune) et que l'appui de sa main droite se trouve à l'aplomb de la grange (verticale blanche).



Dernière édition par Jean-Yves Amir le Sam 21 Jan - 17:37, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1437
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Jean-Yves Amir le Dim 29 Jan - 18:52

Revenons maintenant à Wind from the sea.

Une fenêtre, une croisée, coulissante est entrouverte. Elle donne sur un pré qui descend vers la mer. Un vent léger soulève les voilages.



Le tableau s'organise selon une logique de croisements multiples, sur différents registres.

Ses lignes de forces:
- des lignes droites verticales, horizontales ou légèrement obliques en fonction de la perspective, construisent une structure solide (lignes bleues sur le schéma ci-dessous).
- des courbes, à la fois souples et tendues, s'entrecroisent: celles du paysage et du chemin (en rouge), celles du rideau (en orange).

Deux trames s'opposent et se répondent.



Par ce jeu de lignes, le peintre oppose et superpose d'une part la structure rigide de la fenêtre au mouvement ondulant du rideau, d'autre part les courbes extérieures du paysage avec les courbes intérieures du rideau.
Mais ce n'est pas tout: les ombres de la fenêtre viennent se porter sur les courbes du rideau (en jaune sur le schéma ci-dessus), croisant droites et courbes par projection.


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Ven 3 Mar - 11:16, édité 4 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1437
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Wind from the sea : Flux d'air (1)

Message  Northman le Dim 29 Jan - 22:05



Jean-Yves : " Deux trames s'opposent et se répondent.





Par ce jeu de lignes, le peintre oppose et superpose d'une part la structure rigide de la fenêtre au mouvement ondulant
du rideau, d'autre part les courbes extérieures du paysage avec les courbes intérieures du rideau."




Les courbes intérieures du rideau, les principales que tu as surlignées en orange, mais aussi toutes les secondaires,
blanches, très fines, prouesse de peintre, semblent matérialiser le vent, le rendre visible, palpable, tout comme les
lignes de flux sur les cartes météorologiques spécialisées par exemple de Météo France, modèle prévisionnel Arome :




Bien sûr, le vent dans les rideaux du tableau est à une échelle micro-aérologique et non à l'échelle météorologique,
mais il y a une analogie. Le tableau est une oeuvre d'art alors que la carte météo est très scientifique... mais je me
suis quand-même permis d'oser intervenir en espérant que ça sera constructif. Si ça n'est pas approprié,
je supprime ce post sans états d'âme.  Smile


En aérodynamique, ils cherchent aussi à rendre visibles les flux d'air invisibles.
Exemples issus d'une soufflerie à fumée :




Ici nous voyons aussi des flux turbulents, des tourbillons, alors que les flux de la
carte Météo France sont laminaires. Ceux du tableau de Wyeth sont principalement
laminaires mais en y regardant de plus près...

Autre exemple de matérialisation de flux d'air : Un tourbillon de rue par des feuilles
mortes ou des poussières.

Bien entendu sur le tableau de Wyeth les petites lignes élémentaires du rideau ne sont
pas libres comme la poussière, les feuilles mortes ou les particules de fumée de la
soufflerie expérimentale : Elles sont liées entre elles dans la trame textile. Cependant,
même si les ondulations du rideau ne peuvent être libres comme l'air, il m'a semblé que
le peintre a atteint cette subtilité tendant à rendre visibles des flux d'air invisibles.



Dernière édition par Northman le Mar 31 Jan - 22:21, édité 2 fois
avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 54
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Jean-Yves Amir le Lun 30 Jan - 19:14

Northman a écrit:
Bien sûr, le vent dans les rideaux du tableau est à une échelle micro-aérologique et non à l'échelle météorologique,
mais il y a une analogie.
Oui, bien vu!
L'analogie de formes entre ton image météorologique et le tableau de Wyeth est frappante, même si on n'est pas dans le même registre ni à la même échelle.


Cependant, même si les ondulations du rideau ne peuvent être libres comme l'air, il m'a semblé que le peintre a atteint cette subtilité tendant à rendre visibles des flux d'air invisibles.

En peinture, on l'imagine, traduire le léger mouvement de l'air, le vent de mer, est une gageure. Wyeth y parvient grâce à ce voilage fatigué qui s'effiloche à ses extrémités où la trame se réduit à quelques fils.



(Je ne rebondis pas sur la "machine à fumée" de Jules-Etienne Marey afin de ne pas trop digresser par rapport à la suite de mon propos sur Wyeth, mais il y aurait certainement un projet/sujet passionnant à ouvrir sur les représentations du mouvement où l'on pourrait croiser nos connaissances scientifiques, techniques et artistiques....)



Dernière édition par Jean-Yves Amir le Jeu 2 Fév - 18:05, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1437
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Wind from the sea : Flux d'air (2)

Message  Northman le Mar 31 Jan - 8:31






Il me semble que Wyeth, surtout en bas et à droite du tableau, privilégie volontairement la représentation des flux d'air
au détriment de la réalité liée aux contraintes physiques de la trame du textile avec son maillage à angles droits, dont
l'élasticité a quand-même des limites ! Regardez l'orientation des lignes secondaires rouges par rapport à la ligne
majeure jaune. En y regardant de près on semble sortir des lois de la physique et de ce que donnerait un rideau réel :










Sur un rideau réel la courbe surlignée en rouge ci-dessus serait affectée d'une inflexion ou d'une discontinuité (au sens
mathématique), voire d'une rupture au passage du gros pli surligné en jaune.  Non, sur le tableau cette courbe rouge
semble allègrement "ignorer" le passage du pli jaune. Il y a là un passage du réel à l'imaginaire.




La représentation du maillage textile est globalement plus évaporée en bas à droite du tableau,
en gros dans ce cadre gris :







Le maillage est cependant discrètement rappelé en bas à droite du tableau :




La trame est très présente, plus dense par exemple dans ces cercles bleus. Le nombre, la blancheur, ou le contraste
avec le fond - donc la visibilité - des petites fibres perpendiculaires à celles qui épousent le flux d'air y sont plus
importants qu'en bas à droite du tableau :





Cet estompage subtil de la représentation des mailles du textile au bénéfice de cette impression de pénétration du vent
dans la pièce, de la gauche vers la droite et du haut vers le bas, ceci dans le quart inférieur droit du tableau, est
absolument ingénieux : On passe presque imperceptiblement du rideau réel à de quasi-pures lignes de flux d'air, ce qui
donne une impression de légèreté fluide et d'accentuation de l'ouverture. Le rideau devient vent.

Bien sûr c'est une simple observation d'amateur incompétent en peinture. Qu'en penses-tu Jean-Yves ? Et si ces
observations sont pertinentes, cela n'a pas dû passer à côté du regard des spécialistes de Wyeth ?

Zoom sur la trame du rideau, là où elle est bien soulignée, ... et sur l'oiseau qui semble venir de la mer et suivre
le chemin... oiseau dans la trame, mais dans l'horizontalité d'un vol plutôt libre et indépendant des contraintes du
maillage-cage du rideau, quand on le regarde attentivement et de près... On retrouve cette liberté prise par rapport
à la trame textile pour représenter les flux d'air... Oiseau venant de la mer, libre comme l'air...

Wind from the sea...






Dernière édition par Northman le Mer 1 Fév - 14:46, édité 1 fois
avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 54
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Jean-Yves Amir le Mer 1 Fév - 13:44

Northman a écrit: On retrouve cette liberté prise par rapport à la trame textile pour représenter les flux d'air... Oiseau venant de la mer, libre comme l'air...

Haha, Northman, je vois que tu es en train de te prendre au jeu de Wind from the sea!

Ce tableau est formidable parce qu'au premier regard, il parait vide, rien de spectaculaire. Et puis, si on s'attarde, on y découvre des merveilles de subtilité, d'intelligence et de poésie...


Bien sûr c'est une simple observation d'amateur incompétent en peinture. Qu'en penses-tu Jean-Yves ? Et si ces
observations sont pertinentes, cela n'a pas dû passer à côté du regard des spécialistes de Wyeth ?

Il existe sans doute des analyses de cette oeuvre aux USA. Mais en France (en Europe?) cet artiste est mal connu, même par les "spécialistes". Au mieux, Wyeth est catalogué "peintre réaliste régionaliste" américain, et puis terminé. Donc je pense que le travail que nous faisons ici, s'il est lu, peut contribuer à le faire mieux connaître.

Quant à l'amateur incompétent en peinture, dès lors qu'il regarde avec attention et réfléchit à ce qu'il voit, il devient vite aussi compétent que le compétent en peinture! Very Happy


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Mer 1 Fév - 14:02, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1437
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Jean-Yves Amir le Mer 1 Fév - 13:52

Je reprends quelques unes de tes observations en y ajoutant mon grain de sel.

1 La trame: la trame du voilage répète, sous forme de "micro structure", la "macro structure" du tableau constituée, elle aussi, d'un croisement de lignes souples (Cf explications ci-dessus).





Dernière édition par Jean-Yves Amir le Mer 1 Fév - 16:33, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1437
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Jean-Yves Amir le Mer 1 Fév - 14:01

2 Matérialisation du vent et de la lumière

Comme Northman l'a très bien montré, le dessin du voilage permet au peintre de matérialiser le flux d'air.

Il lui permet aussi de matérialiser l'entrée de la lumière: sur le rideau viennent se projeter les ombres portées de la fenêtre.

Si on prolonge l'oblique de l'ombre sur le chassis de la fenêtre, et si on la croise avec les lignes de projection du chassis sur le rideau (pointillés rouges), on obtient le schéma suivant qui indique approximativement la position du soleil.
(La fenêtre étant grosso modo orientée vers l'ouest, la lumière vient du sud-ouest)



Ce jeu d'ombres permet à Wyeth d'entremêler tous les éléments : les lignes du cadre de la fenêtre, en se projetant sur les lignes flottantes du rideau viennent rimer avec les courbes du paysage.

Cette aquarelle préparatoire montre que le peintre avait dès le départ l'intention de croiser vent et lumière, mais qu'il a condenser son sujet en resserrant le cadre et en portant les ombres non pas au sol mais sur le rideau lui-même.



Dernière édition par Jean-Yves Amir le Mer 1 Mar - 19:08, édité 3 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1437
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Jean-Yves Amir le Mer 1 Fév - 14:51

3 Les oiseaux sur le voilage

Northman a écrit:
Zoom sur la trame du rideau, là où elle est bien soulignée, ... et sur l'oiseau qui semble venir de la mer et suivre
le chemin... oiseau dans la trame, mais dans l'horizontalité d'un vol plutôt libre et indépendant des contraintes du
maillage-cage du rideau, quand on le regarde attentivement et de près... On retrouve cette liberté prise par rapport
à la trame textile pour représenter les flux d'air... Oiseau venant de la mer, libre comme l'air...

Et oui, c'est merveilleux!
Il sont discrets ces oiseaux tissés dans les mailles du voilage, mais effectivement ils viennent de la mer et remontent le pré en suivant le trajectoire du chemin!

Là aussi, en observant ces deux aquarelles préparatoires, on voit que l'idée s'est mise en place petit à petit. Car avant d'être "incrustés" dans le voilage, les oiseaux volaient dans le paysage, visibles dans l'intervalle entre les deux pans du rideau pour la première, et à travers le pan de gauche pour la seconde .





Dernière édition par Jean-Yves Amir le Mer 1 Mar - 19:09, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1437
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Jean-Yves Amir le Mer 1 Fév - 14:56

Et maintenant, je pose la question à Northman, mais aussi à toutes nos lectrices et à tous nos lecteurs:

si on synthétise les points 1, 2 et 3, à quelle idée arrivons nous? scratch Very Happy
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1437
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Northman le Mer 1 Fév - 15:09



Jean-Yves Amir a écrit:Et maintenant, je pose la question à Northman, mais aussi à toutes nos lectrices et à tous nos lecteurs:

si on synthétise les points 1, 2 et 3, à quelle idée arrivons nous? scratch Very Happy

J'ai mon idée mais je laisse du temps afin que d'éventuels lectrices ou lecteurs se lancent.

Jean-Yves pourrais-tu capter une vue satellite Google Earth de la maison et de son terrain en respectant le Nord en haut ? Ce serait pour développer un autre point, lui aussi en rapport avec le soleil, le vent et les oiseaux du tableau.

avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 54
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyses de "Wind from the sea" et de "Christina's world"

Message  Jean-Yves Amir le Mer 1 Fév - 15:39

Northman a écrit:
J'ai mon idée mais je laisse du temps afin que d'éventuels lectrices ou lecteurs se lancent.
Je suis curieux de savoir si, à partir de ces observations objectives, on arrive aux mêmes conclusions.
Mais tu as raison, attendons un peu....


Jean-Yves pourrais-tu capter une vue satellite Google Earth de la maison et de son terrain en respectant le Nord en haut ? Ce serait pour développer un autre point, lui aussi en rapport avec le soleil, le vent et les oiseaux du tableau.
OK, je prépare ça.
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1437
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum