Commentaires de Wyeth sur quelques unes de ses peintures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Commentaires de Wyeth sur quelques unes de ses peintures

Message  Jean-Yves Amir le Mer 5 Oct - 17:38

En 1995, à l'occasion d'une rétrospective au Nelson-Atkins Museum of Art de Kansas City, Wyeth a commenté un certain nombre de ses tableaux.

Ces commentaires montrent à quel point les sujets de Wyeth sont empreints de son regard sur sa propre vie quotidienne, et comment ce regard parvient à transformer la réalité quotidienne en quelque chose de presque onirique.


WYETH 1951TRODDEN WEED


"Trodden weed" peut se traduire par "Mauvaise herbe piétinée".
Voici ce qu'en dit le peintre:
"Auto-portrait. C'était après une opération risquée (de huit heures) du poumon. Après cela, j'ai marché à travers la campagne, autour de Chadds, reprenant des forces, et portant ces bottes françaises de cavalier qui appartenaient au peintre Howard Pyle. En marchant, je devais faire attention à mes pieds parce que j'étais peu stable. Et soudain, l'idée m'est venue que nous écrasons tous des choses sous nos pieds et que nous les détruisons - sans y penser. Cette ligne noire n'est pas simplement un procédé de composition - c'est la présence de la mort. Avant mon opération, j'avais observé les oeuvres de Dürer. Ils disent, que pendant mon opération, mon coeur s'est arrêté de battre, une fois. A ce moment là, j'ai pu voir Dürer, debout, vêtu de noir, et il s'est mis à traverser la pièce carrelée, en venant vers moi.
Quand mon coeur s'est remis à battre, il a reculé, lui, Dürer - la mort. Cette peinture est donc chargée d'émotions, dangereuse et menaçante.
Je l'aime."
(Merci à Françoise L. pour sa traduction)
Source: "Andrew Wyeth, Autobiography" Introduction by Thomas Hoving, ed Bulfinch Press, Hachette Book Group



WYETH 1976 BARRACOON


Mon meilleur nu, bien qu'il aille bien au-delà du nu. C'est quelque chose de presque profilé, comme la proue d'un clipper. J'ai essayé de réaliser quelque chose dintemporel, et j'estime que j'y suis parvenu. Il n'est daté par aucun vêtement, il pourrait appartenir à n'importe quelle période - Egypte antique, Renaissance... Il va aussi au delà d'un seul être humain puisqu'il est pure imagination. J'étais dans mon lit, en train de penser à dessiner Helga de cette façon, et je me suis aussi mis à penser à Karl Kuerner et à la femme noire qu'il avait fait monter dans son grenier, et la peinture s'est faite tout naturellement. J'ai enlevé les crochets dans la pièce et changé la forme de la fenêtre afin que toutes les formes et dimensions spécifiques soient modifiées. Je pensais également aux enclos dans lesquels ils gardaient les esclaves à l'époque de Thomas Jefferson, appelés "barracoons". Pour moi, ce nu représente la pureté, la simplicité. Nul besoin de fioritures quand les sentiments sont assez forts.
(Merci à Jacqueline S. pour sa traduction)
Source: "Andrew Wyeth, Autobiography" Introduction by Thomas Hoving, ed Bulfinch Press, Hachette Book Group


WYETH 1977 ON HER KNEES


Helga était le modèle parfait. Elle y mettait tout son coeur. Je doute fort de pouvoir obtenir d'un modèle américain qu'elle soit aussi parfaite, non, je pense que cela est impossible. Il y a bien sûr de la passion dans cette peinture. On peut ressentir la passion sexuelle, dans la lourdeur des seins et les hautes pommettes, les bras repliés à l'arrière, la couleur du visage, les poils pubiens attirants. La plupart des critiques sont passés à côté de cette fraicheur. Cela a été peint avec une profonde émotion; ce n'est pas un concept d'atelier. Après cela je ne vais plus peindre d'autres nus. J'ai déjà tout donné. (Merci à Jacqueline S. pour sa traduction)
Source: "Andrew Wyeth, Autobiography" Introduction by Thomas Hoving, ed Bulfinch Press, Hachette Book Group


WYETH 1978 SPRING


Voici une étrange image de Karl Kuerner (voisin et ami de Wyeth à Chadd's Ford) qui m'a emmené loin et profond. Elle a une bonne qualité qui vous "tire". (?) C'est venu quand je l'ai vu dans son lit, agé et de plus en plus malade. Il s'est brusquement réveillé et a dit : "Andy, tu as entendu ce claquement?". Il avait le regard lointain... Ce bruit sec était son souvenir des barbelés qu'on coupait sur le front pendant la première guerre mondiale. Une nuit, il avait entendu ce son et avait ouvert le feu avec sa mitrailleuse. Son supérieur l'avait incendié.  Quand le jour se leva, il y avait un bataillon entier de soldats français morts, sur les fils juste devant son poste de tir. Il a eu la Croix de Fer. Mon Dieu, j'avais l'impression d'être avec lui sur le front de l'ouest, assis à ses côtés. Cette histoire m'a emmené loin de là où j'étais - avec un vieil homme alité - et j'ai pensé "cet homme est hors du temps", et j'ai alors commencé à penser à ces monticules (amoncellements? tumuli?) là haut sur la colline et pourquoi ne pas le mettre dans l'un d'entre eux.
Il y a cet autre "monticule" là-bas et j'espère que les gens qui regardent ce tableau demanderont "Qui est là-dedans?
(Merci à Slvbdx pour sa traduction)
Source: "Andrew Wyeth, Autobiography" Introduction by Thomas Hoving, ed Bulfinch Press, Hachette Book Group



WYETH 1979 NIGHT SLEEPER


"Je me suis réveillé une nuit et suis descendu, il y avait ma chienne Nel avec une expression bizarre sur son "visage". J'ai fait un dessin, une aquarelle et un frottis à la brosse, grandeur nature, de sa tête seulement. L'idée germait dans mon esprit et j'ai commencé des dessins du moulin au clair de lune. Pour finir, j'ai pris un panneau de 8 pieds et j'ai décidé de mettre l'autre fenêtre avec la vue en arrière plan, ainsi que le sac avec les mystérieux trésors de la chienne.
Pourquoi l'intituler "Train de nuit"? Parce que ce rai de lumière me rappelait les trains de nuit que je prenais pour aller dans le Maine quand j'étais jeune. Ce truc grandissait. J'avais cet énorme panneau et je continuais et continuais jusqu'à ce que tout l'espace soit utilisé. Je ne voulais pas une demi pensée, mais une idée pleine et entière. Les gens pensent que c'est moitié Pennsylvanie, moitié Maine. En fait c'est la ferme Woodward à Chadds Ford, qui est basée sur un lieu existant mais libéré de son contexte et de ses limites."

(Merci à Heather Q. pour sa traduction) Source: "Andrew Wyeth, Autobiography" Introduction by Thomas Hoving, ed Bulfinch Press, Hachette Book Group


WYETH 1980 JACKLIGHT

Je savais que les chasseurs locaux étaient dehors essayant d'attraper les cerfs avec les phares de leurs voitures. Cela s'appelle le "piège à cerf" - c'est totalement illégal. Il y avait un cerf qui errait autour de notre propriété et mangeait des pommes que le vent avait fait tomber, et il était devenu quasiment domestique. J'avais fait une étude du cerf mangeant l'une de ces pommes. Le jour suivant, je suis allé dans la grange de Karl Kuerner et le cerf y était. Il était suspendu par des cordes, vidé de ses entrailles, le museau touchant presque le sol, et les pommes qu'il avait mangées la veille sous mes yeux semblaient mêlées au sang.
(Merci à Florence R. pour sa traduction) Source: "Andrew Wyeth, Autobiography" Introduction by Thomas Hoving, ed Bulfinch Press, Hachette Book Group


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Ven 3 Mar - 10:17, édité 15 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1440
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Wyeth sur quelques unes de ses peintures

Message  alainD le Mer 5 Oct - 22:08

attends, tu vas vite , "on" n'a pas encore digéré les nus!
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Wyeth sur quelques unes de ses peintures

Message  Jean-Yves Amir le Mer 5 Oct - 22:14

alainAdmin a écrit:attends, tu vas vite , "on" n'a pas encore digéré les nus!

Je suis moi même débordé par tout ce que je découvre. Je l'apporte comme je peux sous la forme "forum".
Et j'ai encore plein de trucs à montrer et à raconter!

Mais c'est sûr, il faut prendre le temps de regarder chaque oeuvre de Wyeth.
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1440
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum