Dominique Husson

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Ven 9 Sep - 20:59

DH a écrit:" Refuge "
Huile sur toile
2015-2016
Voici le tableau que je présente à la vente aux enchères qui se déroulera au Centre d'Art Contemporain de Lacoux le 10 septembre 2016.
Mémoire: Alors que nous étions en chemin vers le Monte Perdido (Pyrénées espagnoles) ce refuge nous a probablement sauvés la vie car une tempête de grêle (d'une grosseur inouïe) s’abattit sur nous inopinément...


alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Ven 9 Sep - 21:00

Je n'ai que trop traîné à dire un mot sur la peinture de Dominique Husson, alors je vais m'y mettre



Dernière édition par alainAdmin le Mer 21 Sep - 19:40, édité 1 fois
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Sam 10 Sep - 10:37

dh a écrit:" Nue allongée sur le lit "
Mine de plomb sur papier
2014
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Sam 10 Sep - 10:42

faut que je commande ceci:
dh a écrit:Parution dans le numéro « O fil de l’eau » de la revue Souffles de quelques pages de mon carnet d’atelier tenu épisodiquement.
Tout y passe : le liquide, la peinture, la pêche à la ligne, la province, les bobos, le marxisme, les femmes…
février 2016

avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Sam 10 Sep - 11:04


avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Sam 10 Sep - 12:02

Balayons tout d'abord devant sa porte.
Ce sera plus facile ensuite de rentrer chez lui.
Rebeyrolle.
Bon... on lui dit toujours ça,ok, mais ça ne clôt rien.
Il adore Kiefer mais il citera surtout Eugène Leroy.
( et par ailleurs Chillida et bien d'autres)
Il s'agit donc d'investir la peinture par le biais d'une matèrialité exhibée.
Epaisseur, cuisine, débats, dégats.Une vraie délectation, s'emble t-il, à accoucher de mille couches.

Mais je ne veux pas faire des phrases, regardons plutôt le thèmes:beaucoup de paysages.La nature.
Et regardons de plus près: ils disent souvent une histoire intime : souvenirs d'enfance , souvenirs de peintres aimés,
Van Gogh, Cézanne...
Et les portraits, quoique ne dévoilant rien de "personnel", c'est très intime :nu dans la baignoire, danseuse de club......

Dans le petit livret que Dominique a fait pour l'exposition "De l'enfance", à Poncin, en 2015, il raconte les lieux de son enfance.
Dans le Bugey.
Dominique n'est pas un peintre citadin, pas de street art chez lui, il préfère les chemins de campagne.
Il laboure en peinture.

Il faut donc bien réfléchir à l'épaisseur en peinture.
J'y suis d'autant plus intéréssé que j'ai passé ma vie à aplatir, à repasser la matière.A la cacher sous le tapis.

"pour Dominique Husson, oiseaudanscage"

https://vimeo.com/144295786




Dernière édition par alainAdmin le Sam 10 Sep - 12:11, édité 1 fois
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Sam 10 Sep - 12:10




dans l'atelier


avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Sam 10 Sep - 16:21

alainAdmin a écrit:
Dans le petit livret que Dominique a fait pour l'exposition "De l'enfance", à Poncin, en 2015, il raconte les lieux de son enfance.
Dans le Bugey.




avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  Jean-Yves Amir le Dim 18 Sep - 17:35

Pour parler des peintures récentes de Dominique Husson, j'ai d'abord envie de parler de Van Eyck. Prenons par exemple la Vierge au chancelier Rolin.

Ce n'est pourtant pas un grand format, 66 x 62 cm, mais quelle que soit la partie du tableau sur laquelle on s'attarde, elle est traitée avec une extrême précision. Comme si l'on pouvait zoomer indéfiniment sur chaque détail, jusqu'à la limite de la vison humaine.











Au loin, derrière l'enfant jésus, on voit les gens se promener dans la rue...



Van Eyck donne une vision totale du monde, comme si celui-ci pouvait être absolument décrit par la peinture.  Ce faisant, la peinture elle même doit disparaitre puisque, même muni d'une loupe, ce n'est pas sa matière que l'on voit, ni la touche du peintre, mais un détail infinitésimal du monde.

Pourquoi je dis ça? Parce que la peinture de Dominique, c'est l'exact contraire. Very Happy
C'est intéressant, je crois, d'y réfléchir sous cet angle...


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Dim 18 Sep - 22:46, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1515
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  Jean-Yves Amir le Dim 18 Sep - 17:55

Un jour j'ai vu un cimetière d'Hucleux, un grand tableau. Je me souviens nettement de sa matière picturale : il n'y en avait pas. La surface était parfaitement lisse et brillante sans la moindre trace d'un coup de pinceau. Même le nez dessus! Et pourtant ce n'était pas une photo.



La matière picturale était totalement absorbée par l'image. J'ai rarement perçu cela à ce point, même chez des hyperréalistes, comme Estes par exemple, où l'on voit toujours, de près, des traces de fabrication .


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Lun 19 Sep - 19:46, édité 2 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1515
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  Jean-Yves Amir le Dim 18 Sep - 18:48

Lorsqu'on regarde un tableau, on voit toujours deux choses en même temps : une matière picturale et une image plus ou moins illusionniste ( pour faire simple, car je suis conscient qu'il y aurait beaucoup à dire sur cette production de l'illusion ou de la formation de l'image). Qu'on le veuille ou non, les deux se mettent en tension, plus ou moins en contradiction. C'est un des aspects les plus passionnants de ce qu'on appelle la "peinture" en tant qu'art.Very Happy

On pourrait retracer son histoire à partir de ces deux pôles:
- d'un côté l'image, l'illusion d'espace et de volume creusent la surface, l'absence de matérialité picturale, le faire du peintre tend le plus possible à s'effacer.
- de l'autre, la matérialité de la peinture, son épaisseur, l'affirmation de la planéité de la toile, la trace insistante du peintre qui y imprime son geste.
- entre les deux toutes les nuances, tensions, combinaisons possibles.

Certains artistes ont évolué du premier vers le second comme Titien, Degas ou Vélasquez par exemples

Velasquez, Le porteur d'eau de Séville 1620, détail


Velasquez, Les Ménines 1656, détail


Voici quelques détails de tableaux célèbres, je vous laisse deviner d'où ils proviennent











Dernière édition par Jean-Yves Amir le Mar 20 Sep - 17:07, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1515
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  Jean-Yves Amir le Mer 21 Sep - 18:23

Revenons maintenant aux tableaux récents de Dominique Husson.

La vision de Van Eyck est une vision omnisciente, méticuleusement nette de zéro à l'infini, sans proche ni lointain, sans flou ni faille, sure d'elle même et de sa représentation du monde.
Que serait son contraire?
Son contraire est une vision qui doute. Qui tâtonne. Qui triture la peinture plus qu'elle ne dessine. Qui palpe les choses pour s'assurer de leur présence, de leur forme, de leur texture, comme un mal-voyant contraint de se fier davantage à son toucher qu'à sa vue. Une vision tactile si on peut dire.
C'est ce qu'on disait de Braque, par exemple, dont les tableaux donnaient la sensation de se rapprocher de leur motif, et qui a été un des premiers à introduire des papiers collés dans ses tableaux cubistes, puis du sable dans sa peinture pour lui donner du grain.

Les tableaux de Dominique relèvent de cette vision tactile. Non pas qu'ils donnent envie au spectateur de les toucher. Ils traduisent par la peinture cette perception tactile des choses qui se défie de leur aspect optique et s'accorde mieux de leur sensation matérielle.
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1515
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  Jean-Yves Amir le Mer 21 Sep - 18:58

La roche pourrie, étude géologique, de 1864, est un des paysages les plus étonnants de Courbet.



Le chaos rocheux occupe la majeure partie de la toile. Il forme comme un mur presque vertical. Le ciel bleu pâle est repoussé tout en haut du tableau. Seul subsiste comme indice humain un minuscule pont, en haut à gauche, qui vient donner un semblant d'échelle.

La roche pourrie de Courbet relève presque exclusivement de la vision tactile dont j'essaie de parler au sujet des tableaux de Dominique. La profondeur illusionniste tend à disparaître, le peintre nous donne plutôt à "toucher" ces rochers, cette roche, qu'il étudie géologiquement au couteau.
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1515
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  Jean-Yves Amir le Mer 21 Sep - 19:19

Les tableaux de Dominique Husson ne renoncent pas pour autant à la profondeur. Il maintient, lui aussi, à sa façon, la tension à laquelle je faisais allusion ci-dessus.
wait









avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1515
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Mer 21 Sep - 21:44

bon j'avais préparé ce qui suit sans savoir que Jean-Yves allait montrer "l'étude géologique' de Courbet

voilà:

[Ceux qui ne connaissent pas la région doivent utiliser Google maps...]

Quand je vais vers Hauteville faire du ski l'hiver et à Brénod et Champdor l'été, je passe
par Saint Martin du Fresnes voire par Corlier et Jujurieux.
C'est joli, calme.On monte tranquillement.
Pour notre expo commune là haut Dominique m'a fait passer par Tenay.
C'est sauvage, encaissé, abrupt.
La vue n'y est pas vraiment dégagée, on s'enfonce plutôt dans la roche.
Ce coin de montagne qui est le sien, Dominique s'acharne à en extraire des morceaux.
Pas forcément très grands, ses tableaux sont plutôt métonymiques.
Une "voile à l'horizon" est un bateau et pas seulement une voile, et son "usine de la Schappe", à Tenay , fait 2cm2!

Ce serait donc une concentration plutôt qu'une expansion, une compression.






La rugosité de la matière picturale, chez Husson, évoque-t-elle la roche?
Même dans ses tableaux qui ne sont pas des paysages?
Et délibérément ou pas ?
Il faut le lui demander.

C'est bien à Corcelles, en montant vers Hauteville que ma femme emmenait la famille chercher des fossiles.
Sans doute Dominique allait par là aussi.

Je sais que lorsque je vais à Conques et Rodez, voir mon ami Soulages, avec mon épouse et mon grand fils,
ils ne peuvent voir des cailloux sur la route sans s'arrêter pour en ramasser.



La maison en est pleine.
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Mer 21 Sep - 21:58

avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Jeu 22 Sep - 0:30

j'ai demandé à Dominique une photo de

"Grangeon dans le Bugey"

il me dit : "ne reste de la Schappe que la petite cheminée...."

sur la photo on ne voit pas bien qu'il y a un bout de plastique collé et aussi une sorte de bout de torchon..

avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

La "courge" a été retouchée et des éléments balayent maintenant l'image, le tout était trop figé...

Message  Lapotre le Ven 23 Sep - 20:59

alainAdmin a écrit:je n'avais pas mis ici les derniers tableaux de Dominique

"Courge"
Huile sur toile - 2016
30 X 24 cm
Leur chair est presque pigmentaire...




" Le bouc écorché "
huile sur toile - 2016
100 X 81 cm




" Tournesols "
Huile sur toile - 2016
La plante humaine est surement celle qui se rapproche le plus de l'être solaire...


Lapotre

Messages : 2
Date d'inscription : 01/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Naissance en peinture

Message  Lapotre le Ven 23 Sep - 22:00

alainAdmin a écrit:Balayons tout d'abord devant sa porte.
Ce sera plus facile ensuite de rentrer chez lui.
Rebeyrolle.
Bon... on lui dit toujours ça,ok, mais ça ne clôt rien.
Il adore Kiefer mais il citera surtout Eugène Leroy.
( et par ailleurs Chillida et bien d'autres)
Il s'agit donc d'investir la peinture par le biais d'une matèrialité exhibée.
Epaisseur, cuisine, débats, dégats.Une vraie délectation, s'emble t-il, à accoucher de mille couches.

Mais je ne veux pas faire des phrases, regardons plutôt le thèmes:beaucoup de paysages.La nature.
Et regardons de plus près: ils disent souvent une histoire intime : souvenirs d'enfance , souvenirs de peintres aimés,
Van Gogh, Cézanne...
Et les portraits, quoique ne dévoilant rien de "personnel", c'est très intime :nu dans la baignoire, danseuse de club......

Dans le petit livret que Dominique a fait pour l'exposition "De l'enfance", à Poncin, en 2015, il raconte les lieux de son enfance.
Dans le Bugey.
Dominique n'est pas un peintre citadin, pas de street art chez lui, il préfère les chemins de campagne.
Il laboure en peinture.

Il faut donc bien réfléchir à l'épaisseur en peinture.
J'y suis d'autant plus intéréssé que j'ai passé ma vie à aplatir, à repasser la matière.A la cacher sous le tapis.


Dans mon enfance mon seul rapport à l'art a été le petit larousse avec quelques pages illustrées sur les grands mouvements de la peinture dont le réalisme, la peinture rococo, la Renaissance...j'ai dessiné jusqu'à 14 ans puis arrêt total et à 20 ans chez une copine qui peignait des chevaux sur toile tout est reparti mais à l'huile !
Sans connaissance artistique je me suis mis littéralement plongé dans ce médium qui me permettait peut-être de m'échapper de tout ce que je pouvais contrôler dans les dessins de mon enfance, comme si le monde s'ouvrait...
Peindre sans culture permet peut-être de se révéler, la matière est arrivée assez rapidement mais le sujet me terrorisait je l'ai vite incarcérée (la matière) dans des cages de plexiglass; de l'intérieur était en quelque sorte ma source mais baignant dans des rouges sanguinaires ce qui était caché sortait comme très douloureux ce que je ne percevais qu' après coup. Cela a été nécessaire mais quand tout a été expulsé, la quête du sujet est vite apparue et je donc essayé de peindre ce qui m'entourait, ce que je percevais.
Mais peindre une chose me paraissait impossible car je sentais bien ou plutôt j'avais déjà le besoin que la "chose" apparaisse" un peu comme surgit une petite chouette translucide que j'avais aperçue jeune sur des buis la nuit, elle était là immobile me fixant, je ne l'avais pas vue et ensuite je ne voyais qu'elle !
Tout me vient des expériences.
Le Bugey me parait être une terre d'autobiographie...
Je n'ai découvert et vu une oeuvre Paul Rebeyrolle que très tardivement.
Voir d'autres peintres "à forte matière" m'a un peu rassuré car j'exposais un peu dans des petits salons vers chez moi et mes agrégats de peinture avaient tendance à déstabiliser beaucoup de personnes, je me suis senti moins seul.
Ma façon de peindre les personnages n'est peut-être pas si éloigné du "street art" qui rejoint dans mon esprit les primitifs du 14è ou 15è siècle, tout est déformé ou porté par l'expression; Mon admiration pour Basquiat est sans limite.
Grapheur rural pourrait-il qualifier mon travail ?

Si cela vous intéresse je pourrais les jours suivants continuer à un peu commenter tout ce travail réalisé par vous deux: Alain et Jean-Yves et qui m'impressionne beaucoup par sa tenue et sa justesse ! déjà bravo et merci.


Lapotre

Messages : 2
Date d'inscription : 01/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Sam 24 Sep - 1:54

je découvre seulement maintenant que Dominique est venu écrire ici.
Je vais mieux ranger le truc , en tout cas  ravi du dialogue à 3 !.

rréédit peut être Dominique voudra bien mettre ici une image de sa courge refaite,
je sais bien qu'il est bonnard à toujours retoucher ses tableaux
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Sam 24 Sep - 18:08

bien évidemment il n'est pas question que je vienne ici m'immiscer pour "vendre" mes anciennes peintures.
Mais la question de la matérialité de la peinture ou de 'l'image de'.. m'ayant occupé 30 ans,
on me permettra de m'intéresser à l’œuvre de Dominique Husson pour des raison pas seulement amicales.

donc...je reviendrai....

avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  Jean-Yves Amir le Dim 25 Sep - 20:51

Merci pour ta réponse, Dominique!

Lapotre a écrit:
Si cela vous intéresse je pourrais les jours suivants continuer à un peu commenter tout ce travail réalisé par vous deux

Oh que oui oui!!!!
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1515
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Lun 26 Sep - 23:34

je prends de l'avance, j'ai un peu plus de temps libre que Dominique , humm



DH a écrit:Arène
Huile sur toile
2016

Ai assisté une fois et un peu par hasard à un entrainement dans une arène en Espagne, sentiment étrange comme si une pellicule ovale d'un temps très reculé avait échoué dans notre époque.
Peut-être une allégorie de la condition de l'artiste.
La place du taureau.
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Lun 26 Sep - 23:38

un des ses amis a dit
ED a écrit:Le public est très réussi.
Une sorte de trépignement quoique informe dans le détail.
et moi j'ai dit
AD a écrit: L'arène est une poêle où cuit un œuf.
On le voit bien, jaune , au centre du tableau.
Chaleur, soleil qui tape, il est temps de bouffer.
De l'artiste incarné.Ou de ses spectateurs.
Dominique a une pratique culinaire de la peinture à l'huile
et il sait que je ne plaisante pas en disant ça...Soleil, cou coupé.
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  Jean-Yves Amir le Mer 28 Sep - 19:23

Et moi je dis, sans flatterie ni chichi, Dominique ce tableau est superbe.

Il y a la foule qui grouille dans la peinture triturée, mais il y a aussi, tout autour, les arcades roses comme dans une vieille peinture siennoise ou florentine du quattrocento.
Et puis au centre, la vedette effacée, le taureau qui se dilue dans une espèce de brouillard de peinture...

Chapeau
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1515
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  Jean-Yves Amir le Mer 5 Oct - 21:55

Je gardais une idée en tête, une intuition, à la suite de ce que j'ai écrit ci-dessus sur la peinture tactile plutôt qu'optique.
Ce qu'a dit Alain, et ce que tu écris, Dominique, vient conforter cette intuition.

Lapotre a écrit:
Mais peindre une chose me paraissait impossible car je sentais bien ou plutôt j'avais déjà le besoin que la "chose" apparaisse" un peu comme surgit une petite chouette translucide que j'avais aperçue jeune sur des buis la nuit, elle était là immobile me fixant, je ne l'avais pas vue et ensuite je ne voyais qu'elle !
Tout me vient des expériences.
Le Bugey me parait être une terre d'autobiographie...

Ta peinture ne cherche pas à transposer une réalité observée mais à donner chair à une souvenance.
D'où cette insistance de la matière: il faut absolument donner consistance à l'insaisissable réminiscence!
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1515
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum