Dominique Husson

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Ven 9 Sep - 21:00

Je n'ai que trop traîné à dire un mot sur la peinture de Dominique Husson, alors je vais m'y mettre



Dernière édition par alainAdmin le Mer 21 Sep - 19:40, édité 1 fois
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Sam 10 Sep - 10:37

dh a écrit:" Nue allongée sur le lit "
Mine de plomb sur papier
2014
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Sam 10 Sep - 10:42

faut que je commande ceci:
dh a écrit:Parution dans le numéro « O fil de l’eau » de la revue Souffles de quelques pages de mon carnet d’atelier tenu épisodiquement.
Tout y passe : le liquide, la peinture, la pêche à la ligne, la province, les bobos, le marxisme, les femmes…
février 2016

avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Sam 10 Sep - 11:04


avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Sam 10 Sep - 12:02

Balayons tout d'abord devant sa porte.
Ce sera plus facile ensuite de rentrer chez lui.
Rebeyrolle.
Bon... on lui dit toujours ça,ok, mais ça ne clôt rien.
Il adore Kiefer mais il citera surtout Eugène Leroy.
( et par ailleurs Chillida et bien d'autres)
Il s'agit donc d'investir la peinture par le biais d'une matèrialité exhibée.
Epaisseur, cuisine, débats, dégats.Une vraie délectation, s'emble t-il, à accoucher de mille couches.

Mais je ne veux pas faire des phrases, regardons plutôt le thèmes:beaucoup de paysages.La nature.
Et regardons de plus près: ils disent souvent une histoire intime : souvenirs d'enfance , souvenirs de peintres aimés,
Van Gogh, Cézanne...
Et les portraits, quoique ne dévoilant rien de "personnel", c'est très intime :nu dans la baignoire, danseuse de club......

Dans le petit livret que Dominique a fait pour l'exposition "De l'enfance", à Poncin, en 2015, il raconte les lieux de son enfance.
Dans le Bugey.
Dominique n'est pas un peintre citadin, pas de street art chez lui, il préfère les chemins de campagne.
Il laboure en peinture.

Il faut donc bien réfléchir à l'épaisseur en peinture.
J'y suis d'autant plus intéréssé que j'ai passé ma vie à aplatir, à repasser la matière.A la cacher sous le tapis.

"pour Dominique Husson, oiseaudanscage"

https://vimeo.com/144295786




Dernière édition par alainAdmin le Sam 10 Sep - 12:11, édité 1 fois
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Sam 10 Sep - 12:10




dans l'atelier


avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  alainD le Sam 10 Sep - 16:21

alainAdmin a écrit:
Dans le petit livret que Dominique a fait pour l'exposition "De l'enfance", à Poncin, en 2015, il raconte les lieux de son enfance.
Dans le Bugey.




avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  Jean-Yves Amir le Dim 18 Sep - 17:35

Pour parler des peintures récentes de Dominique Husson, j'ai d'abord envie de parler de Van Eyck. Prenons par exemple la Vierge au chancelier Rolin.

Ce n'est pourtant pas un grand format, 66 x 62 cm, mais quelle que soit la partie du tableau sur laquelle on s'attarde, elle est traitée avec une extrême précision. Comme si l'on pouvait zoomer indéfiniment sur chaque détail, jusqu'à la limite de la vison humaine.











Au loin, derrière l'enfant jésus, on voit les gens se promener dans la rue...



Van Eyck donne une vision totale du monde, comme si celui-ci pouvait être absolument décrit par la peinture.  Ce faisant, la peinture elle même doit disparaitre puisque, même muni d'une loupe, ce n'est pas sa matière que l'on voit, ni la touche du peintre, mais un détail infinitésimal du monde.

Pourquoi je dis ça? Parce que la peinture de Dominique, c'est l'exact contraire. Very Happy
C'est intéressant, je crois, d'y réfléchir sous cet angle...


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Dim 18 Sep - 22:46, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1766
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  Jean-Yves Amir le Dim 18 Sep - 17:55

Un jour j'ai vu un cimetière d'Hucleux, un grand tableau. Je me souviens nettement de sa matière picturale : il n'y en avait pas. La surface était parfaitement lisse et brillante sans la moindre trace d'un coup de pinceau. Même le nez dessus! Et pourtant ce n'était pas une photo.



La matière picturale était totalement absorbée par l'image. J'ai rarement perçu cela à ce point, même chez des hyperréalistes, comme Estes par exemple, où l'on voit toujours, de près, des traces de fabrication .


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Lun 19 Sep - 19:46, édité 2 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1766
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Husson

Message  Jean-Yves Amir le Dim 18 Sep - 18:48

Lorsqu'on regarde un tableau, on voit toujours deux choses en même temps : une matière picturale et une image plus ou moins illusionniste ( pour faire simple, car je suis conscient qu'il y aurait beaucoup à dire sur cette production de l'illusion ou de la formation de l'image). Qu'on le veuille ou non, les deux se mettent en tension, plus ou moins en contradiction. C'est un des aspects les plus passionnants de ce qu'on appelle la "peinture" en tant qu'art.Very Happy

On pourrait retracer son histoire à partir de ces deux pôles:
- d'un côté l'image, l'illusion d'espace et de volume creusent la surface, l'absence de matérialité picturale, le faire du peintre tend le plus possible à s'effacer.
- de l'autre, la matérialité de la peinture, son épaisseur, l'affirmation de la planéité de la toile, la trace insistante du peintre qui y imprime son geste.
- entre les deux toutes les nuances, tensions, combinaisons possibles.

Certains artistes ont évolué du premier vers le second comme Titien, Degas ou Vélasquez par exemples

Velasquez, Le porteur d'eau de Séville 1620, détail


Velasquez, Les Ménines 1656, détail


Voici quelques détails de tableaux célèbres, je vous laisse deviner d'où ils proviennent











Dernière édition par Jean-Yves Amir le Mar 20 Sep - 17:07, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1766
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum