Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Jean-Yves Amir le Dim 4 Oct - 11:51

Dominique Chanel a écrit:
Juste une dernière remarque avant de clore ce sujet réchauffé.

Au contraire, je trouve que c'est bien de réchauffer les sujets! Laughing
C'est bien d'y revenir, de les compléter, de les rafistoler, ça les fait vivre....

Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1494
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  alainD le Dim 4 Oct - 12:25

alainAdmin a écrit:
incredible!!

j'avais écrit ce mot surtout pour la photo de groupe.

Cela me faisait aussi marrer de penser à tous ceux qui s'excitent pour ou contre la prétendue "théorie des genres" ahahah

avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Northman le Sam 10 Oct - 11:29


Je reviens sur le versant militaire de la cornemuse, incontournable en Normandie... Lord Lovat donne deux clés lors de son interview :



Instrument militaire de communication : Les fréquences de la cornemuse, émises à puissant volume, sont audibles au loin, se détachant des bruits de canonnade et de la mitraille.

Musique donnant du courage aussi. Donc ne donnant pas le bourdon Smile

Le tout en gardant à l'esprit que le Jour le plus long est plus un film d'ambiance que d'exactitude historique.

Voilà, c'était juste un petit complément. Merci Jean-Yves pour toute cette diversité d'instruments en début de sujet. On peut dissocier les instruments avec et sans bourdons. Pour moi, la cornemuse se définit aussi par la présence des bourdons.
avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 55
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Jean-Yves Amir le Sam 10 Oct - 13:05

Merci à toi pour l'extrait du "Jour le plus long" bien choisi: le soldat couché au sol qui se bouche les oreilles avec je ne sais quoi parce qu'il ne supporte pas le son nasillard de la cornemuse me fait rire! Laughing
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1494
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Northman le Sam 10 Oct - 14:39


Jean-Yves Amir a écrit:Merci à toi pour l'extrait du "Jour le plus long" bien choisi: le soldat couché au sol qui se bouche les oreilles avec je ne sais quoi parce qu'il ne supporte pas le son nasillard de la cornemuse me fait rire! Laughing

Ce soldat râleur, Flanagan, que l'on voit dans quelques scènes du film, est interprété par Sean Connery :

" />

Dans la réalité, je pense que l'acteur aime la cornemuse :

" />

Jean-Yves Amir a écrit:...qu'il ne supporte pas le son nasillard de la cornemuse

L'essentiel était et reste toujours de ne supporter ni nazillons ni nazis...

avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 55
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Northman le Dim 11 Oct - 20:51


Tiens, je ne m'étais jamais posé la question : Au vu de la distribution exceptionnelle d'acteurs du Jour le plus long, qui incarnait le légendaire Bill Millin, joueur de cornemuse de Lord Lovat ?

Réponse tout simplement trouvée ici :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bill_Millin

Le Pipe Major Leslie de Laspee, joueur de cornemuse officiel de la Reine mère... donc pas le premier piper venu.


Leslie de Laspee dans le Jour le plus long ( au moment où il rencontre Bourvil) :

" />


Bill Millin, au printemps 1944, peu avant le Débarquement en Normandie :

" />

Une des cornemuses de Bill Millin léguée au Mémorial Pegasus. Ca n'est pas celle qu'il avait au D-Day :

" />
avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 55
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Northman le Lun 12 Oct - 17:39


Le 5 juin 2012, j'étais allé rencontrer les vétérans, en toute simplicité, à Pegasus Bridge. Dans les années non multiples de 5 à partir de 1944, c'est plus facile... inutile d'essayer aux 60, 65 ou 70 ans d'anniversaire du Débarquement... Les officiels étaient arrivés derrière le joueur de cornemuse, après qu'il ait répondu, avec son instrument, à l'appel d'une petite corne de chasse telle que celles qu'utilisaient les paras anglais lors du débarquement. Cela avait bien mis en valeur l'aspect communication de la cornemuse en temps de guerre. Quelques photos de ces beaux instants, non dénués d'humour britannique :

" />

Observez la morphologie de la main et des doigts du piper :

" />

avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 55
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  alainD le Lun 12 Oct - 18:04

ah c'est le pont qu'on voit dans le film , pigé

Très émouvant tout ça , merci



avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Northman le Lun 12 Oct - 20:09


Pour continuer dans l'émotion, suspendue au son des cornemuses, lors d'une commémoration sur une des plages normandes du Débarquement.

Amazing Grace, magnifique :



Ce son, ce son ... en particulier quand toutes les cornemuses reprennent le thème ... Ca vous remue aussi au plus profond ?

alainAdmin a écrit:ah c'est le pont qu'on voit dans le film , pigé

Oui, le pont historique a été déplacé sur l'espace du mémorial Pegasus et remplacé par un autre pont.
avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 55
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Jean-Yves Amir le Lun 12 Oct - 21:21

Northman a écrit:
Ce son, ce son ... en particulier quand toutes les cornemuses reprennent le thème ... Ca vous remue aussi au plus profond ?

Ben oui! Je vois que tu aimes la cornemuse toi aussi.
Et cette émotion particulière que procure la cornemuse est bien le point de départ de ce sujet! Comment précisément, c'est difficile à formuler, mais je crois que tout ce que nous avons dit tourne autour des mêmes réponses. Quelque chose qui vient du corps et de la culture ancestrale.

A quoi je pense en voyant tes images, Northman?
A ceci, la fameuse haka de l'équipe de rugby de Nouvelle Zélande

Où se joue un rite ancestral, sauvage, terrifiant pour l'adversaire, et en même temps garantie que ces hommes se comporteront en "gentlemen" sur le terrain.

Les pipers écossais ne sont-ils pas du même ordre pour la culture britannique?
Un retour aux origines, la beauté d'une grande culture, mais quelque part la menace ritualisée d'une possible sauvagerie?

(Faut-il le préciser, quand je dis "sauvage", cela n'a rien de péjoratif! J'utilise ce terme dans le sens de premier / originel, par opposition à développé / sophistiqué)
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1494
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Northman le Mar 13 Oct - 12:28


Jean-Yves, il y a plusieurs directions à creuser à partir de ton post ci-dessus. Pour le côté militaire, J'ai envie de commencer par l'ancrage dans le terroir. L'Ecosse est une terre de grands guerriers, et je pense que c'est indissociable de sa géographie. Les commandos se sont développés au cours de la seconde guerre mondiale, et  le centre d'entrainement de référence était Achnacarry, en Ecosse. La formation y était impitoyable, et ne pouvait se juger qu'à la hauteur des résultats obtenus par ceux qui y étaient passés, comme par exemple les français du commando Kieffer, ancêtres des fusiliers-marins qui n'ont pas obtenu leur béret vert dans une pochette surprise. Qui a entendu parler, en dehors d'Ouistreham, de la prise de Flessingue, sur l'île de Walcheren ?

Donc grands espaces - ça va bien avec la puissance sonore de la cornemuse-, montagnes, rudesse du climat ... Une géographie sur mesure pour entrainer des unités d'élite.

Voici une photo du monument mémorial d'Achnacarry avec les paysages en arrière-plan.

" />

Une autre, plus petite :

" />

La "sauvagerie" des paysages écossais a aussi été utilisée par Jean-Jacques Annaud pour tourner des scènes de la Guerre du feu. Il ne doit plus y avoir beaucoup de paysages sauvages-originels aussi vastes, sans empreintes de l'homme moderne, en Europe.

Jean-Yves Amir a écrit:Entendre vibrer le souffle si particulier d'une cornemuse, de préférence dans un vaste paysage des highlands, produit en moi, à chaque fois, un effet si fort à nul autre pareil...

Il y a encore beaucoup à développer à partir de ton post, Jean-Yves. C'est juste un début d'exploration. On va continuer dans le registre "tripal" en essayant de ne pas dériver dans des projections idéologiques.  Wink



Dernière édition par Northman le Mer 14 Oct - 10:10, édité 1 fois
avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 55
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Dominique Chanel le Mar 13 Oct - 20:39

Edinburough, est-ce vraiment l'Ecosse?

Je me souviens, pèle-mêle, du cimetière militaire à chiens, des mouettes revanchardes, du ciel d'une infinie nuances de gris mais sans froid et des fenêtres du parlement écossais (plans d'un Catalan, je crois, très ésotérique à mon avis) en forme de bouteilles de wisky. Paraît que c'est une forme humaine, mais j'ai formellement reconnu la bouteille de wisky du Capitaine Haddock.

Oh! Je me souviens maintenant que j'ai dû subir une fouille "de près"(c'est moi qui la baptise ainsi) parce que j'avais oublié d'enlever ma ceinture et que j'ai fait sonner le portique à l'entrée de ce...parlement. Dire que pour entrer dans les jardins de Versailles de Louis 14, suffisait de louer un chapeau et une épée à l'entrée.
Non, non, je reste en  Ecosse puisque ce roi a accueilli à sa cour son cousin le roi Jacques Stuart VII d'Ecosse alias Jacques II d'Angleterre. Le monde est petit, comme on dit, surtout le monde des "Grands". Interro sous peu.

Et savez-vous mettre un kilt dans les règles de l'art?

Quelques souvenirs d'avant qu'une mouette ne fasse tomber mon appareil photo.


https://vimeo.com/album/3607391




Dominique Chanel

Messages : 5
Date d'inscription : 26/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Jean-Yves Amir le Mar 13 Oct - 21:17

Dominique Chanel a écrit:Edinburough, est-ce vraiment l'Ecosse?

Je me souviens, pèle-mêle, du cimetière militaire à chiens, des mouettes revanchardes, du ciel d'une infinie nuances de gris mais sans froid et des fenêtres du parlement écossais (plans d'un Catalan, je crois, très ésotérique à mon avis) en forme de bouteilles de wisky. Paraît que c'est une forme humaine, mais j'ai formellement reconnu la bouteille de wisky du Capitaine Haddock.

Oh! Je me souviens maintenant que j'ai dû subir une fouille "de près"(c'est moi qui la baptise ainsi) parce que j'avais oublié d'enlever ma ceinture et que j'ai fait sonner le portique à l'entrée de ce...parlement. Dire que pour entrer dans les jardins de Versailles de Louis 14, suffisait de louer un chapeau et une épée à l'entrée.
Non, non, je reste en  Ecosse puisque ce roi  a accueilli à sa cour son cousin le roi Jacques  Stuart VII d'Ecosse alias Jacques II d'Angleterre. Le monde est petit, comme on dit, surtout le monde des "Grands". Interro sous peu.

Et savez-vous mettre un kilt dans les règles de l'art?

Quelques souvenirs d'avant qu'une mouette ne fasse tomber mon appareil photo.


https://vimeo.com/album/3607391



<iframe src="//player.vimeo.com/hubnut/album/3607391?color=44bbff&background=000000&slideshow=0&video_title=1&video_byline=1" width="400" height="300" frameborder="0" webkitAllowFullScreen mozallowfullscreen allowFullScreen></iframe>

Je peine à faire le lien entre ce message et le contenu de notre discussion.
Peux-tu expliciter, Dominique?

Si tu as envie de raconter tes souvenirs d'Ecosse, libre à toi d'ouvrir un nouveau sujet. C'est ce que j'ai fait pour deux Scottish Stories, et la série devrait continuer....


avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1494
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Northman le Mer 14 Oct - 8:12


Tiens, pourquoi la grande cornemuse écossaise est elle appelée Great Highland Bagpipe et non Great Edinburgh Bagpipe ou  Great Glasgow Bagpipe
?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Great_Highland_bagpipe
avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 55
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Jean-Yves Amir le Mer 14 Oct - 17:12

Northman a écrit:
Tiens, pourquoi la grande cornemuse écossaise est elle appelée Great Highland Bagpipe et non Great Edinburgh Bagpipe ou  Great Glasgow Bagpipe
?

Tu as un bout de réponse ici, sur la version anglaise de wikipédia, plus développée sur le sujet:
https://en.wikipedia.org/wiki/Great_Highland_Bagpipe#cite_note-3

Though popular belief sets varying dates for the introduction of bagpipes to Scotland, concrete evidence is limited until approximately the 15th century. The Clan Menzies still owns a remnant of a set of bagpipes said to have been carried at the Battle of Bannockburn in 1314, though the veracity of this claim is debated.[1] There are many ancient legends and stories about bagpipes which were passed down through minstrels and oral tradition, whose origins are now lost. However, textual evidence for Scottish bagpipes is more definite in 1396, when records of the Battle of the North Inch of Perth reference "warpipes" being carried into battle.[2] These references may be considered evidence as to the existence of particularly Scottish bagpipes, but evidence of a form peculiar to the Highlands appears in a poem written in 1598 (and later published in The Complaynt of Scotland which refers to several types of pipe, including the Highland: "On hieland pipes, Scotte and Hybernicke / Let heir be shraichs of deadlie clarions."[3]

In 1746, after the forces loyal to the Hanoverian government had defeated the Jacobites in the Battle of Culloden, King George II attempted to assimilate the Highlands into Great Britain by weakening Gaelic culture and the Scottish clan system,[4] though the oft-repeated claim that the Act of Proscription 1746 banned the Highland bagpipes is not substantiated by the text itself, nor by any record of any prosecutions under this act for playing or owning bagpipes. However, the loss of the clan chief's power and patronage and widespread emigration did contribute to its decline. It was soon realised that Highlanders made excellent troops and a number of regiments were raised from the Highlands over the second half of the eighteenth century. Although the early history of pipers within these regiments is not well documented, there is evidence that these regiments had pipers at an early stage and there are numerous accounts of pipers playing into battle during the 19th century, a practice which continued into World War I when it was abandoned after the early battles, due to the high casualty rate.[citation needed]

The custom was revived by the 51st Highland Division for their assault on the enemy lines at the start of the Second Battle of El Alamein on 23 October 1943. Each attacking company was led by a piper, playing tunes that would allow other units to recognise which Highland regiment they belonged to. Although the attack was successful, losses among the pipers were high, and they were not used in combat again during the war.[5] A final use of the pipes in combat was in 1967 during the Aden Emergency, when 1st Battalion, The Argyll and Sutherland Highlanders were led into the rebel-held Crater district by their pipe major playing the regimental marches.[6]


On se doute que cette pratique militaire de la cornemuse avait ses limites dans la guerre moderne, les pauvres pipers constituant des cibles trop faciles!  pale

"and later published in The Complaynt of Scotland which refers to several types of pipe, including the Highland: "On hieland pipes, Scotte and Hybernicke / Let heir be shraichs of deadlie clarions."
L'extrait est mal cité.
En fait, il faut lire:
Caus michtelie the weirbie nottis breike
On hieland pipes, Scottes and Hybernicke;
Let heir the shraichs of deadlie clarions,
And syne let of ane volie of cannouns.
  Laughing
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1494
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Northman le Mer 14 Oct - 17:33


Dans cet article, beaucoup de recoupements et de confirmations de ce que nous avons abordé plus haut, merci Jean-Yves !

J'y reviendrai en surlignant et en traduisant certains passages, pour nos amis non anglophones.

La première  guerre mondiale est vraiment un épouvantable choc entre une technique militaire moderne issue d'une science et d'une technologie en plein essor, et des traditions militaires totalement désuètes et inadaptées face à ces nouveaux moyens. Pauvres pipers, effectivement ! Mais aussi pauvres poilus en général !  

En juin 1944, sur Sword Beach ( Ouistreham-Riva Bella), heureusement que Bill Millin n'avait pas en face de lui des SS fanatisés, mais des Allemands non dénués d'une certaine humanité : "On ne tire pas sur les fous"... car effectivement ils l'avaient pris pour un fou...
avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 55
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Jean-Yves Amir le Mer 14 Oct - 18:14

Je cale sur la traduction de
Caus michtelie the weirbie nottis breike
On hieland pipes, Scottes and Hybernicke;
Let heir the shraichs of deadlie clarions,
And syne let of ane volie of cannouns.
What a Face

(Au passage, plus grand chose à voir avec la cornemuse, mais je signale ceci à l'homme de la mer
https://books.google.fr/books?id=7vmgAAAAMAAJ&pg=PA29&lpg=PA29&dq=la+complainte+d%27%C3%A9cosse&source=bl&ots=0lApyw2VKy&sig=N5yFce8Cmk0YKCu5Gsiwh6AfLuE&hl=fr&sa=X&ved=0CB0Q6AEwAGoVChMIzP7ukavCyAIVQrgUCh2sQgLj#v=onepage&q=la%20complainte%20d%27%C3%A9cosse&f=false

La "Complainte d'Ecosse" étant une espèce d'ancienne chanson de matelots assez extraordinaire semble -t il, mais c'est un autre sujet!)
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1494
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Northman le Mer 14 Oct - 20:06


Jean-Yves Amir a écrit:Je cale sur la traduction de
Caus michtelie the weirbie nottis breike
On hieland pipes, Scottes and Hybernicke;
Let heir the shraichs of deadlie clarions,
And syne let of ane volie of cannouns.
What a Face

Ah c'est sûr, cette partie du texte, ça n'est pas de l'anglais de la BBC ... J'ai une vague idée de la signification générale, mais certains mots semblent issus du plus lointain des Highlands... scratch

Là il faut qu'on se fasse aider !
avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 55
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Northman le Jeu 15 Oct - 11:05



Avant de continuer sur la traduction, je reviens un  peu sur la géographie, en prenant de la hauteur : On a un très bon indice du degré d'urbanisation et d'activité humaine avec les cartes et photos satellitaires de pollution lumineuse, très connues des astronomes :


L'Europe :


" />


Le Royaume Uni :


" />


Pour l'Ecosse, on retrouve schématiquement  la partie urbanisée du sud, avec une bande de pollution lumineuse importante, et une vaste partie noire au nord et au nord-ouest, donc sans ou avec très peu de pollution  lumineuse, d'une étendue difficile à trouver ailleurs en Europe.... c'est devenu un luxe ! Une simple carte de pollution lumineuse suffit donc déjà pour pointer une spécificité écossaise au sein de l'Europe, la certitude d'y trouver de grands espaces "sauvages-originels", pour reprendre l'expression de Jean-Yves :


" />


La grande cornemuse écossaise, plus précisément the great highland bagpipe, est donc de mon point de vue indissociable des hommes qui l'on créée et de leurs racines géographiques. Les caractéristiques musicales et les fonctions historiques de l'instrument en découlent certainement en grande partie ... à suivre, à creuser...

avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 55
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Northman le Jeu 15 Oct - 19:09


Le volume sonore de la cornemuse peut atteindre 122 décibels. Et volume d'un seul "chanter". Volume maximum total avec tous les tuyaux en action ?  

Pas vraiment un instrument de salon :

http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/scotland/3178979.stm

"... However, Mr Wallace said: "No responsible piper would play his instrument in a confined space without proper ear protection or play an instrument wrongly..."
avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 55
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Jean-Yves Amir le Jeu 15 Oct - 21:42

Northman, j'intuite que tu nous prépares quelque chose sur les relations son / espace....

Voici une petite anecdote qui rejoint, je crois, ce que tu es en train de nous dire.

Cet été, nous avons campé une dizaine de jours à Arisaig, sur la côte ouest des highlands.

C'est un très beau coin, avec des plages immenses parsemées de rochers

Un coin merveilleux pour le kayak! Wink (mais c'est une autre histoire)


Nous avons prolongé notre séjour lorsque nous avons appris que devaient s'y tenir prochainement des "highland games"
(qui feront l'objet d'une "scottish story 3")



Mais voici où je voulais en venir.
La veille au soir de ces jeux se tenait, dans une de ces tentes montées pour l'occasion, un ceilidh, c'est à dire une soirée musicale comme on en voit souvent en Ecosse ou en Irlande.

Il y avait un groupe de musiciens et de chanteuses, très bien, mais hélas, en tant qu'auditeurs, nous étions un peu frustrés car nous les entendions à peine. Le public était composé de gens du coin, très peu de touristes, qui parlaient entre eux, et dans ce brouhaha les musiciens peinaient à se faire entendre. Leurs instruments traditionnels, un petit accordéon, des violons, une petite cornemuse, ne parvenaient pas, sans sono, à s'imposer et couvrir le bruit du public.
Nous nous apprêtions à partir lorsque le joueur de cornemuse est sorti puis est revenu avec une grosse cornemuse, une highland bagpipe, est a entamé un morceau en solo, superbe.
Alors tout a changé, le son de la cornemuse a écrasé le public qui a fait silence, c'était impressionnant!

Nous étions dans un espace "confiné", mais sous une tente, ce qui facilite la diffusion du son. Mais effectivement, je pense que la highland bagpipe a une puissance sonore quasi insupportable dans un espace fermé.




Dernière édition par Jean-Yves Amir le Ven 16 Oct - 10:05, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1494
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Northman le Jeu 15 Oct - 21:59

Jean-Yves Amir a écrit:
Cet été, nous avons campé une dizaine de jours à Arisaig, sur la côte ouest des highlands.


Un coin merveilleux pour le kayak! Wink (mais c'est une autre histoire)

Emu de revoir ton KM, le jaune, Jean-Yves ! Je te laisse la main pour narrer dans un futur sujet, qui à n'en pas douter suscitera un intérêt marqué, une de nos mémorables sorties communes.

Jean-Yves Amir a écrit:La veille au soir de ces jeux se tenait, dans une de ces tentes montées pour l'occasion, un ceilidh, c'est à dire une soirée musicale comme on en voit souvent en Ecosse ou en Irlande.

Il y avait un groupe de musiciens et de chanteuses, très bien, mais hélas, en tant qu'auditeurs, nous étions un peu frustrés car nous les entendions à peine. Le public était composé de gens du coin, très peu de touristes, qui parlaient entre eux, et dans ce brouhaha les musiciens peinaient à se faire entendre. Leurs instruments traditionnels, un petit accordéon, un violon, une petite cornemuse, des voix, ne parvenaient pas, sans sono, à s'imposer et couvrir le bruit du public.
Nous nous apprêtions à partir lorsque le joueur de cornemuse est sorti puis est revenu avec une grosse cornemuse, une highland bagpipe, est a entamé un morceau en solo, superbe.
Alors tout a changé, le son de la cornemuse a écrasé le public qui a fait silence, c'était impressionnant!

Nous étions dans un espace "confiné", mais sous une tente, ce qui facilite la diffusion du son. Mais effectivement, je pense que la highland bagpipe a une puissance sonore quasi insupportable dans un espace fermé.

Ce témoignage me remue au plus profond, même sans avoir le son réel. Merci !
avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 55
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Jean-Yves Amir le Ven 16 Oct - 10:12

J'ai autre chose à raconter sur la cornemuse et la marche, donc l'espace, qui rejoint ce qu'Alain relevait dans son sujet sur Didi Huberman  http://lartcommeonlaime.forumactif.org/t84-didi-huberman

Explications à venir.....

http://www.bagpipe.shost.ca/index.php?option=com_content&view=article&id=138&Itemid=82
"Le piobaireachd reste une musique d’initié dont l'écoute demande quelques mots d'introduction, et l’ambiance qu’il dégage est semblable à la force du raga Indien, des chants Inuit, des mélodies Berbères, ou du chant Grégorien."









Dernière édition par Jean-Yves Amir le Ven 16 Oct - 11:15, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1494
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Jean-Yves Amir le Ven 16 Oct - 10:22

Coupez le son, mettez en route toutes ces videos en même temps et regardez comment les pipers marchent!





avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1494
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Northman le Ven 16 Oct - 11:49



Qu'ils soient sur une petite plateforme - qui a son importance, puisque le jeune homme de tes photos ne marche pas directement sur l'herbe- ou sur une scène de spectacle, tous marchent en jouant, effectivement, et d'une façon particulière. Sur les petites plateformes, ils marchent en tournant souvent, puisque les distances sont réduites. Ca a donc aussi pour conséquence d'arroser toutes les directions de l'espace avec les sons du chanter et des drones. Leurs pas sont lents pour la plupart, faisant penser à une sorte de danse au ralenti. Qu'observes-tu de plus, Jean-Yves ?

Il faudrait voir tout le répertoire des airs de cornemuse des Highlands, mais à n'en pas douter beaucoup sont des marches, militaires à l'origine.

Par contre, Amazing Grace n'est pas une marche, mais un chant religieux, et les pipers qui rendent ici hommage aux soldats du Débarquement de 1944, sur la plage de Colleville-Montgomery, ne bougent pas le bas du corps en jouant :





La partition pour cornemuse écossaise :

" />

Attention les partitions pour cornemuse écossaise sont écrites en ré majeur ( fa dièse et do dièse à la clé), mais je crois qu'il faut les transposer dans une autre tonalité pour obtenir les notes réelles. A vérifier, mais je crois que les bourdons (drones) jouent en background ( encore l'espace...) un si bémol réel, à des octaves différentes.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Amazing_Grace

http://cornemusique.free.fr/amazingrace.php

"... Il est devenu l’hymne des défenseurs de la liberté et des droits de l’homme, toutes religions confondues. C’est aussi l’hymne national des indiens Cherokee. En 1972 le Military Band of the Royal Scots Dragoon Guards crée la première version jouée à la cornemuse. Elle rencontre un vif succès et reste cinq semaines en tête du Hit Parade...."


Là c'est Black Bear, une marche rapide. Même en n'ayant que de vieux rudiments de solfège, comme moi, on voit une nette différence rythmique entre les deux partitions :

" />







https://youtu.be/-ThnHG4Smkg


http://cornemusique.free.fr/blackbear.php

avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 55
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scottish story 2 : Cornemuses de tous les pays...

Message  Northman le Ven 16 Oct - 15:31



Autre instrument de grands espaces à forte portée sonore, servant aussi à communiquer :




Là, les musiciens vous tournent le dos afin d'orienter les pavillons des trompes vers l'auditoire. L'orientation reste fixe. La trompe de chasse a un pavillon unique.

Par les mouvements de jambes des joueurs de cornemuse écossaise des vidéos de Jean-Yves, juste ci-dessus, il y a rotation de l'instrument sur 360° et donc une meilleure diffusion du son alternativement dans toutes les directions de l'espace. C'est une des explications possibles ... car la cornemuse a plusieurs pavillons, celui du chanter et ceux des drones, orientés dans des directions très différentes... Envoyer par exemple un appel dans toutes les directions ?  

On explore, on explore...


" />


" />

[img][/img]

Le refrain de Scotland The Brave , le plus connu des airs de cornemuse écossaise :

Chorus

Hark when the night is falling
Hear! Hear the pipes are calling,
Loudly and proudly calling,
Down thro’ the glen.
There where the hills are sleeping,
Now feel the blood a-leaping,
High as the spirits
of the old Highland men.

Traduction :

Refrain
 
Ecoute lorsque la nuit tombe
  Entends, entends l’appel
  puissant et fier des cornemuses

  Ici bas à travers la vallée.
  Là où les collines dormaient
  regarde maintenant le sang ne faire qu’un tour
  Et l’esprit
  du vieux montagnard ressurgir.

" />



Source : http://cornemusique.free.fr/scotlandthebrave.php





Dernière édition par Northman le Sam 17 Oct - 16:39, édité 1 fois
avatar
Northman

Messages : 548
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 55
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum