Kafka, Joséphine la cantatrice ou Le peuple des souris

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Kafka, Joséphine la cantatrice ou Le peuple des souris

Message  alainD le Dim 6 Sep - 14:35

C'est une de mes nouvelles préférées, avec "Le terrier", bien sûr.
héhé
Je vais venir ici jouer ma partie, parce que je viens de voir l'annonce d'un film qui m'intrigue beaucoup, "Marguerite".

Je vais expliquer ce dont il s'agit.
Pour l'immédiat je vous présente Joséphine:

lambert a écrit:

Dans une nouvelle de Kafka, Joséphine la cantatrice impose son chant au peuple des souris. Certains de ses détracteurs prétendent qu'il est ‘«’ ‘impossible de faire la différence’» entre le ‘«’ ‘chant’» de Joséphine et le «couinement» des souris.
‘Est-ce même du chant ? Ne s'agit-il pas plutôt d'un simple couinement ? Et naturellement nous savons tous couiner ; c'est le talent qui est propre à notre peuple, ou plutôt ce n'est même pas un talent, mais une expression caractéristique de notre vie. Nous couinons tous, mais il ne vient évidemment à l'esprit de personne de faire passer cela pour un art, nous couinons sans y prêter attention et même sans le remarquer et il y en a beaucoup parmi nous qui ne savent même pas que le couinement est un de nos caractères distinctifs. ( Franz Kafka, Joséphine la cantatrice, p.205)’

Certains pensent qu'elle ne sait même pas couiner» (p.209) comme si le chant était un couinement raté, bégayé 125 . Or, Joséphine prétend qu'il n'y a aucun rapport entre son art et l'expression caractéristique du peuple des souris. Le procédé utilisé pour faire disparaître la singularité du chant de Joséphine, consiste tout simplement à nier qu'il y ait chant 126 . Pourtant, lorsque Joséphine chante, les souris s'arrêtent de couiner ; le chant se fait donc entendre grâce à une écoute silencieuse. On peut penser que si la ‘«’ ‘différance’» 127 n'est pas audible, elle est visible ; le chant de Joséphine est à entendre et à voir ; il s'adresse à l'oreille et à l'œil. Comment comprendre autrement la participation silencieuse du public ?
‘Mais, si l'on se tient devant elle, il ne s'agit malgré tout pas seulement d'un couinement ; pour comprendre son art, il ne suffit pas de l'entendre, il faut aussi la voir. Même s'il ne s'agissait que de notre banal couinement, il y a là déjà cette particularité que quelqu'un vient se camper solennellement pour ne rien faire que d'ordinaire. Ce n'est certainement pas un art que de casser une noix et personne ne se risquera donc à convoquer tout un public pour le distraire en cassant des noix. S'il le fait cependant et que son projet réussisse, c'est la preuve qu'il s'agit malgré tout d'autre chose que de casser des noix. (Franz Kafka, Joséphine la cantatrice, p. 206)’

in
http://theses.univ-lyon2.fr/documents/getpart.php?id=lyon2.2002.lambert_m&part=60883
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kafka, Joséphine la cantatrice ou Le peuple des souris

Message  alainD le Dim 6 Sep - 22:00

Je comprends bien qu'aller mettre Jean-Claude Romand dans cette histoire pourra être vu comme pure arnaque.
Mais je me comprends


par ailleurs ce type était AUSSI un escroc, voir vers 38mn et c'est donc hors sujet
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kafka, Joséphine la cantatrice ou Le peuple des souris

Message  alainD le Dim 6 Sep - 22:45

le film de Nicole Garcia est ici.

Mais je vais me recentrer ensuite sur Marguerite et Joséphine, qui sont le vrai sujet

avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kafka, Joséphine la cantatrice ou Le peuple des souris

Message  alainD le Dim 6 Sep - 23:56

au passage, je dois avouer que j'ai mis 30 ans à comprendre que les dadaïstes et autres surréalistes, y compris mon cher Aragon, étaient de vrais bourges de chez bourges .
Mais , bon, passons.

pitsch de Marguerite a écrit:Le Paris des années 20. Marguerite Dumont est une femme fortunée passionnée de musique et d’opéra. Depuis des années elle chante régulièrement devant son cercle d’habitués. Mais Marguerite chante tragiquement faux et personne ne le lui a jamais dit. Son mari et ses proches l’ont toujours entretenue dans ses illusions. Tout se complique le jour où elle se met en tête de se produire devant un vrai public à l’Opéra.

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19555484&cfilm=235197.html

avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kafka, Joséphine la cantatrice ou Le peuple des souris

Message  alainD le Lun 7 Sep - 13:58

je ne sais pas si je prendrai le temps ni si je saurai analyser ce qui me fait relier ces trois histoires.

Chez Romand il s'agit d' imposture
Emmanuel Carrère L'Adversaire



****


il faut aussi voir
"L’emploi du temps", de Laurent Cantet

en streaming ici:

http://papystreaming.com/fr/p/lemploi-du-temps/


interview ici:

http://www.passant-ordinaire.com/revue/37-327.asp#
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kafka, Joséphine la cantatrice ou Le peuple des souris

Message  alainD le Lun 7 Sep - 17:00

C'est très très bizarre,
je viens de recevoir une énième annonce de topo contre "lartcontemporain".
"le grand bluff de l'art contemporain"
http://www.books.fr/le-courage-et-la-paresse/

Ces généralités me pompent l'air de plus en plus, d'ailleurs je ne les lis plus.

Mais comme je suis en ce moment avec Joséphine,
lisant
http://demo.persee.fr/doc/litt_0047-4800_1998_num_111_3_2487
je me marre de penser que les dégoutés de "lartcontemporain" devraient lire ou relire Jo.


extrait:


j'écris tout ceci avec ma souris
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kafka, Joséphine la cantatrice ou Le peuple des souris

Message  alainD le Lun 7 Sep - 17:54

j'enfonce le clou
Jean-Philippe Antoine a écrit:L'art de Joséphine a en effet pour caractéristique le doute où il plonge ceux qui l'écoutent, si les sons qu'elle produit sont de l'art, et s'ils se différencient vraiment des bruits émis par les autres souris. Selon le narrateur – qui appartient lui-même au peuple des souris –, rien ne permet de distinguer la musique produite par Joséphine du « sifflement banal » émis par ses congénères « sans y penser » dans le courant de leurs diverses activités. Rien, sinon « cette singularité que quelqu'un se plante là en grande pompe pour ne faire rien que de banal (1) ».

in

http://www.lespressesdureel.com/extrait.php?id=1116&menu=
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kafka, Joséphine la cantatrice ou Le peuple des souris

Message  alainD le Lun 7 Sep - 21:14

faut que je fasse Pause et Resume:

1- s'agissant de Romand , on a dit:
imposture, escroquerie, tromperie
2 - s'agissant de "Marguerite", que dire ?
hypocrisie (des auditeurs)?
3-s'agissant de Joséphine, je reviendrai, ce n'est pas simple
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kafka, Joséphine la cantatrice ou Le peuple des souris

Message  alainD le Mar 8 Sep - 10:33

Incoyable!! -quoique- j'ai trouvé deux enregistrements de notre amie

https://soundcloud.com/ashleyb-2/sets/songs-of-the-mouse-people

. a écrit:

in 5 movements
by Martin Bresnick
(based on Kafka's short story, "Josephine")

Ashley Bathgate, cello
Ian Ding, vibraphone

et
https://soundcloud.com/thesonograph-2/josephine-rusalka-b-203-op-114

. a écrit:JOSEPHINE
XXVII.XI.009
Béton ciré, haut-parleur, lecteur mp3
20 x 20 x 20 cm

avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kafka, Joséphine la cantatrice ou Le peuple des souris

Message  alainD le Mer 9 Sep - 19:48

aa a écrit:Derrière cette histoire de cantatrice des souris, Kafka s'escrime ni plus ni moins à cerner ce qu'est l'art, ce qui le constitue et le distingue de toute autre activité, humaine justement, même si l'écrivain emprunte là encore le masque animal qu'il affectionne. Un masque parmi les plus modestes, celui des souris : peuple grouillant dans l'ombre, travaillant sans cesse, menacé de toute part et qui, de ce fait, à peine né, «ignore la jeunesse». Un peuple à la fois puéril et «précocement vieux».

http://next.liberation.fr/culture/2003/12/16/josephine-ou-le-peuple-sans-age-de-kafka_455472
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum