Le Deal du moment : -34%
[CDAV] SAMSUNG Galaxy S20FE 128Go 5G Bleu à ...
Voir le deal
329 €
Le Deal du moment : -59%
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont ...
Voir le deal
21.99 €

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

2 participants

Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Jeu 16 Juin 2016 - 16:02

171
Revenons à Tu m'  Smile

Pour mon anniversaire  Very Happy m'a été offert le livre de Karl Gerstner "Marcel Duchamp: Tu m', puzzle upon puzzle" publié en 2003 par Hatje Cantz Verlag.

Je suis heureux de constater qu'il recoupe largement mes propres analyses. On va me dire que j'aurais mieux fait de commencer par le lire... D'une part je ne connaissais pas son existence en me lançant dans cette entreprise, et lorsque je l'ai apprise, j'ai cru qu'il s'agissait d'un jeu, d'un simple puzzle. D'autre part, la lecture préalable de cet ouvrage m'aurait privé du plaisir de la découverte.

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Tu_m_10

Le livre de Gerstner est très bien fait. Il développe une analyse plastique rigoureuse, précisément illustrée, mais ne débouche - c'est un choix affirmé par l'auteur - sur aucune interprétation globale de Tu m'.
Je ne me permettrai pas de dévoiler outre mesure son contenu. Je vais simplement lui emprunter quelques pages qui pourront utilement compléter, conforter ou corriger notre exploration ci-dessus.


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Mar 5 Juil 2016 - 15:22, édité 6 fois
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  alainD Jeu 16 Juin 2016 - 16:35

172
wow!!!!!

Smile
bah tu peux virer mon message hein, menfin, belle histoire tout ça Smile
c'est du vivant Smile
alainD
alainD

Messages : 1380
Date d'inscription : 02/02/2015

https://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Jeu 16 Juin 2016 - 16:36

173
Commençons par le commencement, c'est à dire par notre fameuse "structure en filigrane". Gerstner la mentionne à la toute fin de son ouvrage, page 28.
J'espère que cela confirmera son existence à qui pouvait encore en douter. Mais il ne l'élucide pas lui non plus... Sad

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  P1020911


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Ven 17 Juin 2016 - 9:55, édité 1 fois
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Jeu 16 Juin 2016 - 17:03

174
Pour ce qui concerne la partie droite, Gerstner aboutit aux mêmes conclusions que les nôtres. Il s'agit d'une structure paradoxale fondée sur des données perspectives contradictoires.
Il repère le phénomène des bandes verticales de largeur régulière, mais ne mentionne pas les deux séquences colorées inversées.

Mais il précise aussi que le sens de cette structure complexe reste totalement énigmatique: "What Duchamp had in mind or imagined in creating this structure is a secret that accompagnied him to his grave".

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  P1020913

Gerstner évoque la piste de l'électromagnétisme à propos des cercles de cette structure.

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  P1020912


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Jeu 10 Nov 2016 - 21:42, édité 3 fois (Raison : .)
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Jeu 16 Juin 2016 - 19:08

175
L'auteur note que l'écouvillon fonctionne comme le style d'un cadran solaire, son ombre s'orientant selon l'éclairage qu'il reçoit. Il signale que la pièce de Mme Dreier où l'oeuvre était installée était éclairée par plusieurs lampes. La position de cette ombre portée était donc apparemment aléatoire. Cette précision n'infirme pas mon hypothèse que la projection de cette ombre sur l'écran blanc en perspective soit sa position "optimale", celle qui articule toutes les autres pièces du puzzle.

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  P1020914
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Sam 18 Juin 2016 - 18:54

176
Gerstner observe, comme nous l'avons fait, que l'index de la main pointe vers le rectangle blanc...

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  P1020916

...ou bien vers l'ombre du goupillon (écouvillon), mais ne relie pas les deux, la projection de cette ombre SUR le rectangle blanc.
Il clôt son analyse par cette remarque amusante - et peut-être riche de sens, nous y reviendrons... - sur le double sens du mot "goupillon" qui, outre le rince-bouteille, désigne aussi l'outil de bénédiction des prêtres, et par extension, l'église catholique.
Goupillon: Petit bâton de métal garni de poils ou, le plus souvent, d'une boule de métal creuse et percée de trous, dont on se sert pour asperger d'eau bénite. source http://www.cnrtl.fr/definition/goupillon

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  P1020917


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Dim 19 Juin 2016 - 15:38, édité 2 fois
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Tu m' et les notes de la "route Jura-Paris"

Message  Jean-Yves Amir Dim 19 Juin 2016 - 14:53

177
L'analyse formelle de Tu m', confortée par celle de Gerstner, ne nous permet pas d'élucider son sens, mais elle offre un bon point d'appui pour aller plus loin.

D'ores et déjà l'oeuvre apparait comme une étonnante machine de déconstruction de la représentation. Mais la phrase de B. Marcadé me reste en tête: " Très rapidement je me suis aperçu que toutes les œuvres de Duchamp sont complètement liées à sa vie. Elles sont inscrites dans son mode de vie, jusque dans les moindres détails de sa vie quotidienne. Il n'existe pas une œuvre qui ne lui soit pas directement chevillée au corps."

Comme annoncé plus haut, je voudrais tenter de confronter Tu m' aux notes de la route Jura-Paris.

Pour rappel:
Nous avons d'un côté une oeuvre complexe qui ne semble pas avoir fait l'objet de notes préparatoires de la part de Duchamp, sinon celle intitulée "ombres portées" (p111 Duchamp du signe).
De l'autre nous avons un projet d'oeuvre autour de la route Jura-Paris, sur lequel portent 4 notes assez précises, mais qui ne semble pas avoir vu le jour (voir ci-dessous l'extrait du texte de Kieran Lyons). Ou bien ces 4 notes sont attachées au projet du Grand Verre (voir ci-dessous l'extrait du texte d' Elie During) sans qu'on parvienne à voir ce qui les relie à cette oeuvre.

Je forme donc l'hypothèse que ces 4 notes sur la route Jura-Paris ébauchent le projet de Tu m' et peuvent éclairer son intention.


Kieran Lyons "L'enfant phare et la route Jura-Paris"
Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Lenfan11



Elie During, Mondes virtuels et quatrième dimension : Duchamp, artiste de science-fiction, revue Alliage n°60

“Tout commence par un voyage mémorable : une automobile roulant à tombeau ouvert sur la route du Jura à Paris. Nous sommes en 1912. Dans cette voiture, se trouve Duchamp, en compagnie de Gabrielle Buffet, d’Apollinaire et de Picabia. De cette expérience cinétiquo-érotique où la puissance virginale de la Mariée (« l’automobiline, essence d’amour ») se conjugue avec le désir cylindré des célibataires (les « moteurs à explosion »), l’artiste tire l’exigence impérieuse d’une œuvre. Il faut en faire quelque chose. Cela le conduit au Grand verre, qu’il est juste d’aborder, dans un premier temps, comme la transposition plastique d’une expérience de pure vitesse. Voyage intensif, instantané et immobile, qui trouve son expression rigoureuse dans l’idée du déplacement invisible des formes dans un espace « sans orientation », mais à quatre dimensions (…) Il fallait que la ligne soit autre chose qu’un tracé, ou une trajectoire. Il fallait qu’elle fende pour ainsi dire l’espace lui-même. D’où l’idée de l’engendrer activement à partir d’une fiction d’espace, au lieu de se donner l’espace tout fait pour le sillonner en tous sens.”


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Mar 5 Juil 2016 - 14:20, édité 6 fois
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Dim 19 Juin 2016 - 15:26

178

Voici ces 4 notes:

1 Duchamp du signe p 46,47,48

1912
La machine à 5 coeurs, l'enfant pur, de nickel et de platine, doivent dominer la route Jura-Paris.
D'un côté, le chef des 5 nus sera en avant des 4 autres nus vers cette route Jura-Paris. De l'autre côté, l'enfant-phare sera l'instrument vainqueur de cette route Jura-Paris.
Cette Cet enfant-phare pourra, graphiquement, être une comète, qui aurait sa queue en avant, cette queue étant appendice de l'enfant-phare qui, appendice qui absorbe en l'émiettant (poussière d'or, graphiquement) cette route Jura-Paris.
La route Jura-Paris, devant être infinie seulement humainement, ne perdra rien de son caractère d'infinité en trouvant un terme d'un côté dans le chef des 5 nus, de l'autre dans l'enfant phare.
Graphiquement, cette route sera peu à peu tendra vers la ligne pure géométrique sans épaisseur (rencontre de 2 plans me semble le seul moyen pictural d'arriver à une pureté).
Mais à son commencement (en le chef des 5 nus) elle sera très finie en largeur, épaisseur,etc..., pour petit à petit, devenir sans forme topographique, en se rapprochant de cette droite idéale qui trouve son trou vers l'infini dans l'enfant-phare.
La matière picturale de cette route Jura-Paris sera le bois qui m'apparaît comme la traduction affective du silex effrité.
Peut-être, chercher s'il est nécessaire de choisir une essence de bois. (Le sapin, ou alors l'acajou vernis).
Détails d'exécution.
Dimensions = Plans.
Grandeur de la toile.
Peut-être faire un tableau de charnière. (Mètre pliant, livre...)
Faire valoir le principe de charnière dans les déplacements 1°dans le plan; 2° dans l'espace.
Trouver une description automatique de la charnière.
Peut-être à introduire dans le Pendu femelle.
Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  T0774410


2 note 109, p68 de "Notes "

Traduction picturale. Les 5 nus, dont le chef, devront perdre, dans le tableau, le caractère de multiplicité. Ils doivent être une machine à 5 coeurs, une machine immobile à 5 coeurs. Le chef, dans cette machine, pourra être indiqué au centre ou au sommet, sans paraître autre chose qu'un rouage plus important (graphiquement).
Cette machine à 5 cœurs devra enfanter le phare. Ce phare devra enfanter l’enfant-Dieu, rappelant assez le Jésus des Primitifs. Il sera l’épanouissement divin de cette machine-mère. Comme forme graphique, je le vois machine pure par rapport à la machine-mère, plus humaine. Il devra rayonner de gloire. Et les moyens graphiques pour obtenir cet enfant-machine, trouveront leur expression dans l'emploi des plus purs métaux servant à la construction basée (en tant que construction) sur l'idée qui se dégage d'une vis sans fin. (Accessoires de cette vis sans fin, servant à unir ce phare enfant-Dieu à sa mère machine. 5 nus.

3  note 110, p68 de "Notes"

Le chef des 5 nus obtient peu à peu l'annexion de la route Jura-Paris.
Le chef des 5 nus annexe à ses états, une lutte (idée de colonie)

4  note 111, p68 de "Notes"

Titre.
Le chef des 5 nus étend peu à peu son pouvoir sur la route Jura-Paris.
Il y a un peu équivoque: Ce chef semble, après avoir conquis les 5 nus, agrandir ses possessions, ce qui donne un sens faux au titre. (Les 5 nus et lui forment tribu à la conquête par la vitesse de cette  route Jura-Paris)

Le chef des 5 nus peu à peu augmente son pouvoir sur la route Jura-Paris.
La route Jura-Paris, d'un côté, les 5 nus dont le chef, d'un autre côté, sont les deux termes de la collision. Cette collision est la raison d'être du tableau. Peindre 5 nus statiquement, me semble sans intérêt, pas plus d'ailleurs que de peindre la route Jura-Paris même en élevant l'interprétation picturale de cette entité à un état tout à fait dénué d'impressionnisme. Donc l'intérêt du tableau résulte de la collision de ces 2 extrêmes, les 5 nus dont le chef et la route Jura-Paris. Le résultat de cette bataille sera la victoire peu à peu obtenue par les 5 nus sur la route Jura-Paris.


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Lun 2 Avr 2018 - 16:38, édité 6 fois
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Dim 19 Juin 2016 - 15:30

179

En première lecture, c'est assez hermétique ! Very Happy



Dernière édition par Jean-Yves Amir le Mer 2 Mai 2018 - 17:57, édité 1 fois
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Dim 19 Juin 2016 - 15:54

180

Duchamp donne sur son projet des indications techniques assez contradictoires.

Certaines d'entre elles laissent entrevoir un assemblage de matériaux tels que le bois et divers métaux
(rappelons au passage que le Grand Verre est un assemblage de plaques d'étain et de fils de plomb entre deux vitres):
"La matière picturale de cette route Jura-Paris sera le bois (...)
Peut-être, chercher s'il est nécessaire de choisir une essence de bois."
"l'emploi des plus purs métaux" "de nickel et de platine" "poussière d'or"

Mais d'autres indications semblent évoquer plus simplement une peinture sur toile de grand format:
"Tableau""Grandeur de la toile.""Traduction picturale"
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Dim 19 Juin 2016 - 17:30

181
Duchamp précise avec insistance la nature du dispositif qu'il envisage, il en souligne même les termes: il s'agira d'un "tableau de charnière (Mètre pliant, livre...)", d'un "principe de charnière" articulant plan et espace. (fin de la note 1)

Dans la note 4, il emploie le terme de "collision" qui semble traduire la même idée : "Cette collision est la raison d'être du tableau."

Or, nous en avons déjà parlé, cette charnière - ou même cette collision - sont bien le principe même de la composition de Tu m'.

Elle se présente sous des formes multiples:
- la déchirure, évidemment;
- l'articulation entre le plan de la toile souligné par le losange jaune et le plan perpendiculaire du rectangle blanc en perspective;
- l'érection de l'écouvillon dans ce plan;
- le faux raccord étrange entre l'ombre de la poignée du tire bouchon et le poignet de la main.

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Partie10

Dans "La ressemblance par contact" p245, Didi Huberman écrit:
"La procédure d'empreinte irait donc de pair, chez Duchamp, avec l'idée d'une déchirure servant de charnière, de cheville dialectique, entre un "positif" et un "négatif" (entre la lumière et l'ombre, ou entre une surface concave et une surface convexe, par exemple)"

Cette "cheville dialectique" opère, dans Tu m', entre deux systèmes perspectifs, deux séquences colorées inversées et deux parties dont les éléments formels se répondent, s'engendrant l'une l'autre comme dans une boucle.


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Mar 21 Juin 2016 - 18:50, édité 1 fois
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Mar 21 Juin 2016 - 18:49

182
Ce "principe de charnière" étant posé, il suffit de lire la description que Duchamp donne de son projet, ou plutôt de chacune de ses parties: "d'un côté..." puis "de l'autre côté...".
Mais afin de faciliter l'ordre de cette lecture, qu'on me permette d'user d'un artifice : le retournement horizontal, gauche/droite de l'oeuvre, qui correspond mieux à celui des notes.

D'un côté la "machine à 5 coeurs" , de l'autre "l'enfant phare"...

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Tu_m_g10
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Mar 21 Juin 2016 - 19:10

183
D'un côté:
La machine mère

"La machine à 5 coeurs"
"D'un côté, le chef des 5 nus sera en avant des 4 autres nus "
"Les 5 nus, dont le chef, devront perdre, dans le tableau, le caractère de multiplicité. Ils doivent être une machine à 5 coeurs, une machine immobile à 5 coeurs. Le chef, dans cette machine, pourra être indiqué au centre ou au sommet, sans paraître autre chose qu'un rouage plus important (graphiquement). "


Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Detail10

"le chef des 5 nus sera en avant des 4 autres nus "
Dans sa "machine", Duchamp distingue bien "un chef" et "4 autres nus". Ces 4 nus sont les 4 groupes de 3 stoppages étalon (un noir, un rouge et un jaune, peu visible sur la reproduction) qui partent des 4 angles du rectangle blanc. Le rectangle blanc est "le chef".
Mais où sont ces "nus",  demandez-vous?
Il n'y a pas plus de "nus" ici, au sens de "nudité", qu'entre le Roi et la Reine traversés par des nus en vitesse. Dans le langage duchampien, "nu" désigne des sortes de filaments en mouvement qui prennent la forme des stoppages étalons après 1913, comme, par exemple, dans les 9 Moules malics.
Pourquoi "nu"?
"nu" est une lettre grecque utilisée en physique pour désigner la fréquence des ondes: " ν (nu minuscule) désigne une fréquence, tant d'une onde que la fréquence propre d'un objet (corde par exemple)" . N'oublions pas que les stoppages, avant d'être transposés graphiquement, étaient des cordelettes!
Et ça, c'est trop beau, je ne puis m'empêcher de le citer:
"Il est supposé que le nom de la lettre phénicienne (nun) correspondante signifierait « serpent »."
source https://fr.wikipedia.org/wiki/Nu_(lettre_grecque)



Quant au "chef", il est de même nature que les autres "nus", mais d'un rang supérieur si on peut dire Very Happy, puisqu'il est en deux dimensions et non plus une seule comme les stoppages.

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Detail14

En somme, le chef est un piston de courant d'air, de la même nature que les trois formes semi rectangulaires qui flottent dans la voie lactée chair du Grand Verre.

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Deitai10

Page 15 de son ouvrage, Gerstner note:
"Richard Hamilton offers an interesting insight for those looking for signs:"The Stoppages are random distorsions of lines. And the Draft Pistons (in the Milky Way of the Large Glass) are the same thing, transposed onto the flat surface."

"Richard Hamilton offre un aperçu intéressant pour ceux qui cherchent le sens des signes: «Les Stoppages sont des distorsions aléatoires de lignes et les Pistons de courant d'air (dans la Voie Lactée du Grand Verre) sont la même chose, transposés sur la surface plane."

Duchamp 1914 Piston de courant d'air
Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  9d9eef10


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Ven 23 Fév 2018 - 18:22, édité 11 fois
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Mar 21 Juin 2016 - 19:19

184
De l'autre côté:
L'enfant phare

"l'enfant pur, de nickel et de platine"
"De l'autre côté, l'enfant-phare sera l'instrument vainqueur de cette route Jura-Paris."
"Cet enfant-phare pourra, graphiquement, être une comète, qui aurait sa queue en avant,"
"Il sera l’épanouissement divin de cette machine-mère. (...) Il devra rayonner de gloire."



Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Detail11

Dans l'oeuvre peint de Duchamp, où dominent les camaïeux de bruns ou de gris, cette succession de losanges multicolores est un des morceaux les plus dynamiques, les plus "tonitruants" aurait-on envie de dire dans un registre sonore. On y entend tambours et trompettes! Pour reprendre le jeu de mot sur lequel brode Kerian Lyons dans sa lecture des notes "Jura-Paris": l'enfant phare arrive en fanfare et rayonnant de gloire!

L'image d'une "comète qui aurait sa queue en avant" est assez surprenante. Elle évoque effectivement le phare d'une automobile dont le faisceau balaie la route devant lui, "la queue en avant". Pour comprendre l'importance de cette image, il faut avoir en tête que ce parcours "Jura-Paris" s'est fait en bonne partie de nuit, vues la durée du trajet et la période d'octobre où les journées raccourcissent. Dans Tu m', elle subsiste sous la forme des losanges en perspective, le plus lumineux d'entre eux, le jaune, venant en avant.

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Cree-q10

Elle réapparaît dans la fameuse tonsure réalisée en 1919, soit peu de temps après Tu m'

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Ducham10


Note 2:
"Et les moyens graphiques pour obtenir cet enfant-machine, trouveront leur expression dans l'emploi des plus purs métaux servant à la construction basée (en tant que construction) sur l'idée qui se dégage d'une vis sans fin. (Accessoires de cette vis sans fin, servant à unir ce phare enfant-Dieu à sa mère machine. 5 nus."

Difficile, à la lecture de cette note, de ne pas associer cette "vis sans fin" à l'ombre du tire-bouchon. L'enfant-phare serait aussi "enfant-machine", machine constituée non seulement de la comète de losanges mais aussi de l'ombre du tire-bouchon et de celle de la roue. La pointe du tire-bouchon rejoint l'essieu de la roue, celle de la comète son périmètre extérieur dans l'angle du tableau. Leurs axes sont parallèles, ce ne peut être un hasard. Very Happy

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Detail15

servant à unir ce phare enfant-Dieu à sa mère machine. 5 nus
C'est effectivement par l'autre extrémité de l'ombre du tire-bouchon que se fait le lien avec la "machine mère": la main dont l'index pointe vers le chef des 5 nus. Very Happy


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Sam 25 Juin 2016 - 19:41, édité 6 fois
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Mar 21 Juin 2016 - 19:34

185

Entre les deux:
La route Jura-Paris

"La route Jura-Paris, devant être infinie seulement humainement, ne perdra rien de son caractère d'infinité en trouvant un terme d'un côté dans le chef des 5 nus, de l'autre dans l'enfant phare.
Graphiquement, cette route sera peu à peu tendra vers la ligne pure géométrique sans épaisseur (rencontre de 2 plans me semble le seul moyen pictural d'arriver à une pureté).
Mais à son commencement (en le chef des 5 nus) elle sera très finie en largeur, épaisseur,etc..., pour petit à petit, devenir sans forme topographique, en se rapprochant de cette droite idéale qui trouve son trou vers l'infini dans l'enfant-phare."


Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Detail13

Duchamp précise que la route Jura-Paris trouve "un terme d'un côté dans le chef des 5 nus, de l'autre dans l'enfant phare". Il le répète même : elle a "son commencement (en le chef des 5 nus)" puis se rapproche "de cette droite idéale qui trouve son trou vers l'infini dans l'enfant-phare."
Si l'on admet les deux interprétations précédentes concernant la machine-mère et l'enfant-phare, on est nécessairement amené à considérer que la route Jura-Paris est figurée par la déchirure. Celle-ci commence effectivement dans le rectangle blanc et se termine en venant frôler le losange jaune.
Comment la "rencontre de deux plans" dans une surface pourrait-elle se traduire autrement que par une coupure ou une déchirure?




L'itinéraire de la route Jura-Paris reconstitué par Kieran Lyons
source http://www.tate.org.uk/research/publications/tate-papers/05/military-avoidance-marcel-duchamp-and-the-jura-paris-road#footnote43_mpn5i1l

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Paris_10
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Sam 25 Juin 2016 - 19:58

186
Fin de la note 1:
"Peut-être à introduire dans le pendu femelle".

Est-ce un hasard si, dans la Boîte en valise, Tu m' vient se glisser aux côtés de la Voie Lactée chair et du Pendu femelle? Very Happy  

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Ducham10


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Dim 26 Juin 2016 - 18:50, édité 3 fois
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Sam 25 Juin 2016 - 20:31

187
A la lumière des notes "Jura-Paris", Tu m' devient limpide, non? Smile

Dans le tableau ci-dessous, Tu m' est revenu à l'endroit, et pour lire les notes, il faut sauter de droite à gauche.

Bien sûr, tout ne colle pas, mais il y a quand même beaucoup de correspondances si l'on accepte les décodages ci-dessus. En tous cas beaucoup plus qu'avec le Grand Verre.


Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Tum_ju11
Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Tum_ju12
Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Tum_ju10


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Mer 2 Mai 2018 - 19:11, édité 2 fois
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Ven 1 Juil 2016 - 10:42

188
Pour mieux comprendre le fonctionnement de la "machine-mère", il me faut ajouter un point dont je n'ai pas encore parlé. C'est le livre de Gerstner qui a attiré mon attention sur lui car il est très peu visible sur les images de Tu m' dont je dispose, même sur le document de Yale University.

A partir de chacun des angles du Piston de courant d'air, Gerstner dessine 3 Stoppages, un noir, un rouge et un JAUNE

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  P1020918

Or, sur le tableau, seuls le noir et le rouge sont visibles.

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Detail16

Même sur un document de très bonne qualité, ce 3ème Stoppage est presque invisible. Il est pourtant tracé, le voici pointé par des flèches jaunes:

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Detail17

On pourrait penser que la teinte utilisée par le peintre s'est mal conservée et s'est effacée avec le temps. Mais l'observation des Stoppages de la partie gauche du tableau montre que c'est bien volontaire: un stoppage noir, un rouge et un "transparent".

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Img_7910

Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Ven 1 Juil 2016 - 11:16

189

Ce point n'a l'air de rien, il permet pourtant de comprendre que la structure de la "machine mère" ne doit rien au hasard.

En retraçant en jaune, autant que faire se peut, les stoppages invisibles, on obtient ceci:

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Detail18

Où il apparait que chaque bande multicolore en perspective part précisément de chaque intersection entre deux stoppages.
(Gerstner en fait la remarque p17 de son ouvrage)

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Detail19

Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Ven 1 Juil 2016 - 11:33

190

En revenant à l'image de la corde vibrante, on pourrait dire que chaque "noeud" entre deux "ventres" engendre une bande multicolore en perspective...

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Fig-on10

Les "ventres" de la "machine mère".... Haha sacré Duchamp! Very Happy

https://fr.wikipedia.org/wiki/Onde_stationnaire#/media/File:Standing_wave_2.gif


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Dim 11 Fév 2018 - 19:32, édité 1 fois
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Ven 1 Juil 2016 - 21:19

191

Il est étrange ce Stoppage invisible, quand même! Duchamp rend illisible la structure de la "machine mère", en la faisant paraître aléatoire alors qu'elle est très rigoureusement construite. Et en même temps, il donne la clef de lecture à gauche du tableau en nous disant: les 3 stoppages sont bien là, mais l'un d'entre eux n'est pas visible.
C'est tout Duchamp, ça. Il crée un jeu de piste impossible à suivre tout en semant quelques petits cailloux pour qu'on ne perde pas totalement sa trace....
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Mar 5 Juil 2016 - 14:16



Dernière édition par Jean-Yves Amir le Jeu 7 Juil 2016 - 17:31, édité 1 fois
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Mer 6 Juil 2016 - 17:38

On sait maintenant d'où partent les bandes multicolores de la machine-mère, mais où finissent-elles?
Au premier regard, leurs extrémités, comme leur disposition, paraissent aléatoires. En fait, la plupart d'entre elles s'interrompent dès qu'elles atteignent l'une des ombres du porte-chapeau.

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Detail20

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Detail22

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Detail21

Il en résulte un effet surprenant: l'ombre du porte-chapeau est intégrée dans la structure de la machine-mère. Elle semble même flotter "entre deux eaux". Et une fois de plus l'espace perspectif se trouve contrarié puisque les extrémités "lointaines" des bandes multicolores se trouvent ainsi ramenées à la surface du tableau.

Ces bandes évoquent des antennes qui provoqueraient la vibration de l'ombre en entrant délicatement en contact avec elle.

De même que les ombres du tire-bouchon et de la roue font partie de l'enfant-phare, celles du porte-chapeau appartiennent à la machine-mère.
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Mer 6 Juil 2016 - 18:00

wait
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Mer 6 Juil 2016 - 18:00

wait
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Mer 6 Juil 2016 - 18:20

Si on admet que Tu m' est la réalisation du projet énoncé par Duchamp dans ses notes de la route Jura-Paris, cela nous emmène assez loin. Cette oeuvre ésotérique s'en trouve alors plus clairement reliée aux autres oeuvres de cette période et surtout ancrée dans la vie de l'artiste, l'expérience singulière du voyage d'octobre 1912 à Etival.

Mais ce n'est pas tout, car de fil en aiguille, un autre aspect de Tu m' se dévoile grâce à ces trois phrases de la note 2:
"Cette machine à 5 cœurs devra enfanter le phare. Ce phare devra enfanter l’enfant-Dieu, rappelant assez le Jésus des Primitifs. Il sera l’épanouissement divin de cette machine-mère."(1912)
Leur connotation explicitement religieuse est a priori très surprenante de la part de Duchamp dont les relations à la religion étaient pour le moins distantes comme en témoigne cet extrait de lettre à André Breton: "La conclusion de Carrouges sur le caractère athée de la "Mariée" n'est pas déplaisante mais je voudrais seulement ajouter qu'en termes de "métaphysique populaire" je n'accepte pas de discuter sur l'existence de Dieu - ce qui veut dire que le terme athée (en opposition au mot croyant) ne m'intéresse même pas, non plus le mot croyant ni l'opposition de leurs sens bien clairs : Pour moi il y a autre chose que oui, non et indifférent - C'est par exemple l'absence d'investigations de ce genre." . source http://dadasurr.blogspot.fr/2011/08/marcel-duchamp-lettre-jean-crotti-style.html

Néanmoins, comme le dit Françoise Le Penven dans "Marcel Duchamp ou la pérennité des sources", son oeuvre est parsemée de références bibliques ou chrétiennes: "Dans la lignée de l’histoire de la peinture, une grande partie du terreau duchampien s’alimente de la culture biblique et chrétienne. Les signes d’un tel berceau sont repérables même s’ils sont cachés par le voile de l’implicite.Que l’œuvre majeure de Marcel Duchamp, La Mariée mise à nu par ses célibataires, même, soit un vitrail du chant du monde biblique, cela peut paraître paradoxal! C’est si vrai que ce fait est voilé par une mise à nu qui peut être entendue comme une sorte d’«Annonciation»" https://www.cairn.info/revue-etudes-2002-12-page-651.htm

Mais plus que le Grand Verre, c'est Tu m' qui me semble montrer quelque parenté avec l'Annonciation, ou disons, son schème pictural. Que l'on me comprenne bien, il ne s'agit pas d'affirmer que Tu m' est un tableau religieux!


Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Partie11

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Rayon_10

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Fabria10

"L’index de Gabriel, tendu vers les cieux, Dieu le Père ou la Colombe, ou le paradis céleste ou le sein de Marie, les pointe et les désigne en autant de gestes symboliques standards[15], et insiste sur l’origine, le sens et l’importance de l’événement.
[15] « L’index pointé peut aussi indiquer un lieu où porter l’attention. Il devient déictique et donne alors à voir le sens de l’image. Il est toujours mise en ordre et constitution de sens - dans la double acception de direction (de parcours) et de signification. D’une manière générale, l’index pointé marque un discours d’ordre, ou l’acte inclus dans un discours performatif. » ARASSE, Ibid.. Ainsi, l’index pointé, au-delà de sa fonction de désignation et d’embrayeur de la narration, « renvoie à la cause transcendante et invisible de l’Histoire, au-delà de l’histoire. Son indication n’est plus narrative mais métaphysique ». ARASSE, Léonard de Vinci, Opus cité, p. 360".
Source  "Iconographie de l’Annonciation". Françoise Julien- Casanova.  
https://m.facebook.com/notes/lannonciation-de-rogier-van-der-weyden/iconographie-de-lannonciation-par-fran%C3%A7oise-julien-casanova-larchange-gabriel/261162907282975/


Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Partie12

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Detail23

En retournant l'Annonciation de Cortone, de Fra Angélico, pour remettre à l'endroit la réponse de Marie à l'Archange Gabriel, on ne peut s'empêcher de remarquer qu'elle se termine par le mot "tuum"! (souligné ci dessous en jaune afin de le faire mieux apparaître)

"Ecce ancilla Domini ; fiat mihi secundum verbum tuum".
« Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. »

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Gabrie10


Quand à l'écouvillon qui transperce la toile...

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Ecouvi10

comment ne pas le rapprocher du "bras de Dieu" qui transperce le ciel en direction de Marie dans tant d'Annonciations "primitives" (pour reprendre l'expression de Duchamp "Jésus des primitifs")?

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Detail24

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  De_ail10


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Sam 28 Oct 2017 - 15:49, édité 5 fois
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Ven 8 Juil 2016 - 17:05

Gabriële bien sûr!

Tu m' est un hommage hautement amoureux à Gabriële!
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Ven 8 Juil 2016 - 17:28

"Françoise Le Penven – Gabriële, dans ses souvenirs, décrit Marcel comme un être doué d’antennes grâce auxquelles il ressentait et enregistrait «avec la sensibilité d’un sismographe, dès leur formation, les premières ondes des évolutions humaines». Selon elle, «la matière même de l’œuvre de Duchamp est formée d’une élimination consciente du Moi Sensible, du Moi Émotion, du Moi Souvenir qui, rituellement, constituent et exaltent la raison d’être des arts».
Jacques Caumont – Elle l’appelait «l’archange aux pieds fourchus». Lui, comparait leur situation amoureuse à celle de La Porte étroite de Gide "
http://www.faune-etique.fr/dl/SystemeD.pdf    p 129

Et quand Gabriële surnommait Marcel "l’archange aux pieds fourchus", que croyez-vous qu'il lui répondait?  Very Happy
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Ven 8 Juil 2016 - 17:34

Et les voici dînant côte à côte en 1965, soit 53 ans après l'épisode d'Andelot et le séjour à Etival!

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Revue-10
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  alainD Ven 8 Juil 2016 - 17:39

je le voyais venir Smile
Mais bon, tu peux partir en vacances avec le sentiment du devoir accompli.
**tu vas me dire... "attends , alainAdmin, c'est pas fini"

bah ça je m'en doute...Smile
alainD
alainD

Messages : 1380
Date d'inscription : 02/02/2015

https://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Ven 8 Juil 2016 - 17:50

alainAdmin a écrit:
Mais bon, tu peux partir en vacances avec le sentiment du devoir accompli.
**tu vas me dire... "attends , alainAdmin, c'est pas fini"

Oui, je me sens comme soulagé! Je rumine tout ça depuis des mois et n'aurais pu partir en vacances en gardant ces secrets pour moi. Very Happy
Mais c'est vrai que j'ai encore deux ou trois trucs à ajouter, par exemple sur les ombres et lumières dans les Annonciations. C'est un argument important. Et puis sur le sens du mot "absorption" chez Duchamp. Et puis peut-être aussi quelques mots sur Gabriële et son intérêt pour les ondes et les vibrations car j'ai l'impression que tout est parti de là.
Et il ne faut pas que j'oublie de parler de l'ancienne chapelle d'Etival... !!!

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  02_big10

Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Sam 19 Nov 2016 - 18:50

Jean-Yves Amir a écrit:
Et il ne faut pas que j'oublie de parler de l'ancienne chapelle d'Etival... !!!

J'imaginais que quelqu'un, après avoir lu toutes ces discussions alambiquées sur Tu m' me poserait la question " Mais c'est quoi, cette histoire de l'ancienne chapelle d'Etival?"

Ben c'est quand même extraordinaire!

Dans la maison de la famille Buffet, à Etival, où se sont retrouvés Marcel, Francis, Guillaume, Gabriële, sa maman et son frère, lors de ce fameux voyage de 1912, je dis bien DANS la maison, il y avait une chapelle, ou plutôt les vestiges d'une ancienne chapelle. Et c'était une chapelle de l'Annonciation...

Cette chapelle fut aménagée en habitation par la tante de Gabrielle Buffet Picabia, Alphonsine de Challié (soeur de Laurence de Challié, mère de Gabrielle).
"Alphonsine de Challié : peintre issue de l'atelier de Charles Chaplin et amie de Berthe Morisot, encouragea son neveu Jean Challié à développer son talent d'artiste peintre. Elle acquit l'ancienne chapelle de l'Annonciation qui était déjà devenue une grange, elle y fit de gros travaux et y vécut quelques années avant de mourir en 1904."
Source http://www.jura-paris-centenary.com/fr/home-of-artists.html

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Chapel10


"La chapelle est contiguë de la maison familiale Buffet-Picabia. On voit encore un ancien contrefort quand on descend le chemin qui va vers le cimetière, ainsi que l'arrondi des fenêtres (voir photo jointe).
La chapelle d'Etival a été construite en 1414, surmontée d'un campanile à claire-voie où était suspendue la cloche. Elle a été remaniée plusieurs fois, agrandie notamment en 1776, et transformée en église paroissiale en 1780, puis convertie en usine de fabrication du salpêtre pendant la Révolution, rendue au culte sous Napoléon, avant d'être enfin transformée en maison d'habitation en 1830, après la construction et la mise en service de la nouvelle église."
(Merci à Joseph Romand, natif d'Etival et grand connaisseur de son histoire, pour la photo et les précisions ci-dessus)
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Sam 19 Nov 2016 - 20:10

Imaginez deux minutes ce qui se passe lorsque Gabriële fait visiter la maison à ses hôtes, la super équipe Apollinaire / Picabia / Duchamp.
Vous croyez que la connexion Gabriële / Annonciation a pu échapper à ces gens malins et cultivés?

Tu m' vient six ans plus tard seulement. Six ans dans la vie d'un homme - et d'un homme amoureux qui plus est - ce n'est pas grand chose.


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Dim 20 Nov 2016 - 13:21, édité 3 fois
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Sam 19 Nov 2016 - 22:05

Donc voilà, si on fait la synthèse de tous ces éléments éparpillés:
- l'importance de cette date 1912 pour Duchamp, qui fait rupture dans son oeuvre
- les notes énigmatiques qu'il a écrites sur ce voyage Paris/Jura/Paris
- la concordance de ces notes avec le schéma général de Tu m'
- son amour profond pour Gabriele Buffet Picabia
- le prénom de cette femme et l'existence de cette chapelle à Etival
- la permanence des thèmes d'origine chrétienne dans son oeuvre
- l'importance symbolique de la lumière dans la peinture chrétienne et dans les Annonciations en particulier
- son intérêt pour la lumière, l'électromagnétisme comme métaphores de l'amour et du désir
- et pour finir le caractère pudique de Duchamp, son goût pour les messages codés, les secrets...

En assemblant toutes ces pièces, on parvient peut-être à situer le sens profond de Tu m'

Le titre, je n'en ai pas parlé, mais je crois qu'à la suite de tout ce que j'ai écrit, il devient évident:
Tu m' = tu aimes / tu m'aimes.
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Jeu 5 Jan 2017 - 10:26

Grand bravo aux habitants d'Etival!

Les 30 et 31 juillet 2016 s'y tenait une fête dédiée à Marcel Duchamp, judicieusement intitulée "Duchamp abAde".
https://duchamp-abade.jimdo.com

Ah la Broyeuse de Chocolat sur la place du village!!!! cheers





Dernière édition par Jean-Yves Amir le Jeu 5 Jan 2017 - 15:21, édité 1 fois
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Jeu 5 Jan 2017 - 11:22

"Abade"?

Je ne connaissais pas ce mot, mais je trouve qu'il lui va bien, à Duchamp, à l'escapade Paris-Jura et à ces journées d'Etival 2016.

Je cite le site https://duchamp-abade.jimdo.com

Et nous souhaitons poursuivre !… avec Marcel Duchamp.

Sa démarche artistique bouleverse radicalement l’art du 20e siècle. Il exerce une influence majeur sur les grands courants de l’art contemporain : art conceptuel, fluxus, art language, art minimaliste, body art, pop art, happening, performance…). Nous retiendrons particulièrement, son esprit frondeur, son humour subtil, provocateur et poétique.

En bref, un homme à l’abAde.

Def. - abAde : mot  patois, exprimant la liberté présente et concrète, en excluant toute surveillance, contrôle ou contrepartie éventuels.

abAde est une liberté retrouvée. Il implique donc, pour nous la notion d'un effort réalisé pour sortir de la soumission et arriver à l'expression libérée.

Une variante :

ABADER (S') verbe pronominal
Région. ,,Terme des campagnards. Prendre son essor, prendre sa course, courir les champs, s'affranchir de toute entrave et de toute gêne, se sauver, s'enfuir. Il faut nous abader, car voici la pluie. Leurs vaches s'étaient abadées dans les blés. Notre petite Marguerite commence à s'abader; c'est-à-dire, commence à faire quelques pas seule.`` (J. Humbert, Nouveau glossaire genevois, 1852, p. 2).
ÉTYMOL. ET HIST. − Terme région., francisation de abada « donner le large au bétail, en le faisant sortir des étables pour le mener paître », terme fr.-prov. (Savoie, Dauphiné, Lyonnais, Forez, Bresse) passé en Suisse : Genève, Valais, Fribourg, Vaud, voir Gauchat, Jeanjaquet, Tappolet, Gloss. des patois de la Suisse romande s.v. abada; fr.-prov. abada, dériv. de l'a prov. badar « ouvrir, bailler » (Elucidari de las proprietaz de totas res naturals, fol. 248 ds Rayn. Badan, la boca recuelh ayre), du lat. batare « être ouvert »; voir bayer. Appliqué seulement au bétail à l'orig., abader (s') a élargi ensuite son champ [cf. sém. et aussi FEW s.v. batare, Grenoble : « faire sortir, mettre dehors » d'où « enlever la vanne (d'un canal), sortir de son lit (rivière), sortir de chez soi, sortir du nid (oiseau) »], dans la région du Sud-Est.
source http://www.cnrtl.fr/definition/abader
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty "Gabriële", le livre d'Anne et Claire Berest

Message  Jean-Yves Amir Lun 2 Avr 2018 - 13:39

Reprenons notre analyse de Tu m' ici ci-dessus :
https://lartcommeonlaime.forumactif.org/t200p25-duchamp-analyse-de-tu-m-partie-5#2721

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Gabrie11


Imagine t-on, pouvez-vous imaginer Marcel Duchamp accouchant Gabriële Buffet-Picabia?

C'est assez incroyable, mais c'est pourtant bien la scène décrite page 416, à la fin du livre des soeurs Berest "Gabriële".

Duchamp peint Tu m' fin 1918. Duchamp assiste Gabriële à la naissance de Vicente  le 15 septembre 1919, soit 9 mois plus tard.


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Lun 2 Avr 2018 - 16:50, édité 1 fois
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Lun 2 Avr 2018 - 14:01

J'ai lu ce livre l'automne dernier dès que j'ai appris sa parution. Mais il m'a fallu six mois pour me décider à en parler ici.

C'est une belle biographie, mais plus que cela : c'est la quête de deux soeurs qui cherchent à combler un vide, un trou noir de leur histoire familiale : elles sont les arrière petites filles de Gabriële...

A toute personne s'intéressant à Duchamp / Picabia / Apollinaire, je ne peux que conseiller de le lire. Et au delà, à quiconque s'intéresse aux mystères des histoires familiales, à leurs drames cachés.

Pour moi qui m'étais plongé dans cette recherche sur Tu m', il a été très émouvant : son fond est terriblement douloureux.

Autant Gabriële Buffet-Picabia a été une femme intellectuellement admirable, autant elle semble avoir été quelque peu distante avec ses quatre enfants. Idem pour Francis Picabia, leur père...

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Enfant10

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Enfant11


Dernière édition par Jean-Yves Amir le Dim 11 Sep 2022 - 11:18, édité 2 fois
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Lun 2 Avr 2018 - 14:14

Il est impossible de résumer ici les relations complexes entre Gabriële, Duchamp et Picabia. Je ne parlerai que des éléments qui me paraissent pouvoir éclairer la compréhension de Tu m'.

Vicente est le quatrième enfant de Gabriële et Francis Picabia. Il est né en septembre 1919. Il est mort d'un suicide par overdose en 1947 à l'âge de 28 ans.
Il a eu une fille, Lélia, qui avait 4 ans seulement à la mort de son père. Elle ne l'a donc pas connu.
Anne et Claire Berest sont les filles de Lélia. Les petites filles de Vicente, les arrière petites filles de Gabriële et Francis.

Triste et douloureuse histoire d'un enfant "négligé" - je ne trouve pas d'autre mot - par ses parents.

Toujours est-il que c'est à la naissance de Vicente que Marcel Duchamp assiste:

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Naissa11

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Naissa10
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Lun 2 Avr 2018 - 16:45

Vous vous rendez compte qu'en juin-juillet 2016, mes analyses croisées de Tu m' et des notes de la "route Jura-Paris" convergent vers l'idée d'Annonciation, et qu'à l'automne 2017, je lis que Duchamp a accouché Gabriële environ neuf mois après avoir peint Tu m'?

Cela fait un drôle d'effet, je vous assure!

Que s'est-il passé? Pourquoi était-ce Duchamp qui assistait Gabriële?
S'attendait-il à la naissance d'un enfant dont il aurait été le père?

En lisant entre les lignes des soeurs Berest, n'est-ce pas ce qui apparaît?
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Mar 1 Mai 2018 - 17:10

Arasse sur les Annonciation de Fra Angelico ...
https://www.dailymotion.com/video/xutumx
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Mer 2 Mai 2018 - 19:57

Pour info, j'ai ajouté ici https://lartcommeonlaime.forumactif.org/t200p10-duchamp-analyse-de-tu-m-partie-5#2639
un tableau qui permet, je l'espère, de mieux comprendre les correspondances entre les "notes Jura-Paris" et "Tu m'""
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Jean-Yves Amir Ven 23 Aoû 2019 - 14:21

Une émission de France Culture sur Gabriële Buffet-Picabia

https://www.franceculture.fr/emissions/lart-est-la-matiere/gabriele-buffet-picabia-0
Jean-Yves Amir
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 2154
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5  Empty Re: Duchamp, analyse de "Tu m'", partie 5

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum