Norvège : Les "stavkirke", églises en "bois debout", et secondairement bien d'autres aspects de ce magnifique pays et de sa culture...

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

Re: Norvège : Les "stavkirke", églises en "bois debout", et secondairement bien d'autres aspects de ce magnifique pays et de sa culture...

Message  alainD le Dim 20 Déc - 11:42

ah! la Slovaquie!
Durand mes 4 mois passés à Bratislava en 1981 j'avais 2 mentors.
Un officiel, coté régime en place. Il m'avait emmené à sa résidence secondaire dans les montagnes de l'Est.
Mais pas eu le temps d'y voir des églises, c'était un gros mangeur (et buveur).
Mon autre mentor était un écrivain mis de coté, il parlait fraçais et m'avait pris sous son auile.
Eh bien il avait une admiration pour la région de ses parents ou grand parents, je ne sais plus,
également dans ces montagnes de l'est.
Il me disait que l'humanité était davantage là-bas qu'ailleurs.
( l'humain, l'humain d'abord, quoi).

Quoiqu'il me fût très sympathique, je trouvais qu'il mythifiait sans doute un peu trop ces gens. On est con à 30 ans.
Mais je comprennais bien que cela lui faisait un pendant au régime qui l'opprimait.
Enfin, ce que je veux dire c'est que à voir vos photos on imagine tout un mode vie.
Bien loin du nôtre évidemment.

Permettez-moi d'ajouter un truc, c'est dimanche: en Slovaquie la peinture, au début du 20ème siècle,
est très très "provinciale", comme on dit péjorativement. Montagnes, vallées, vaches, cochons, bergères.
Prague a tôt fait son modernisme cubiste et surréaliste.
Bratislava avait du retard à l'allumage. Mon gentil écrivain adorait la peinture "provinciale" Smile
Peut-être qu'il préférait les églises en bois de son pays à la cathédrale de Chartres.
Me souviens pas le lui avoir demandé, j'aurais dû.
avatar
alainD

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/02/2015

http://lartcommeonlaime.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Jan Garbarek puis la réplique de Borgund à Rapid City, Dakota du Sud

Message  Northman le Dim 20 Déc - 17:42



alainAdmin a écrit:
Un mot sur Garbarek! Cela m'a ramené à mes 20 ans!
Moi qui perd la mémoire je me souviens de ce nom, il jouait avec mon ami Keith Jarrett.
Je n'avais jamais imaginé qu'il fût norvégien.
Super artistes.


Mon morceau préféré de Jan Garbarek : Son Molde Canticle :




Ils le passaient dans le musée de la Stavkirke de Borgund : L'association des
superbes souvenirs du lieu avec cette musique est pour moi indélébile !





Le Modle Canticle de Jan Garbarek joué par Marco Lo Muscio sur l'orgue de la
cathédrale de Moscou :





Un concert complet, avec une magnifique introduction :





Jan Garbarek choisi pour jouer dans un mariage royal norvégien en 2001, ce qui
montre bien l'importance nationale du musicien :





alainAdmin a écrit:Je n'avais jamais imaginé qu'il fût norvégien.

Maintenant, c'est très clair !  Very Happy


alainAdmin a écrit:
Un mot sur Garbarek! Cela m'a ramené à mes 20 ans!
Moi qui perd la mémoire je me souviens de ce nom, il jouait avec mon ami Keith Jarrett.

Plongée dans les années 70, Jan Garbarek avec Keith Jarett, European Quartet :







LA REPLIQUE DE LA STAVKIRKE DE BORGUNG A RAPID CITY, DAKOTA DU SUD :



Un petit tour par le Dakota du Sud, près de Rapid City, où se trouve une réplique exacte de la Stavkirke de Borgund.
Vue de sa façade ouest, donc côté entrée principale :

J'ai choisi la réplique de Rapid City car à Borgund j'ai été obligé de zoomer
en grand angle, à 28 mm de focale, ce qui déforme les verticales latérales.




On voyage beaucoup sur ce forum ...





Immigration norvégienne aux USA (on approfondira si besoin) :






http://www.epodunk.com/ancestry/Norwegian.html




Dernière édition par Northman le Sam 17 Déc - 10:40, édité 30 fois
avatar
Northman

Messages : 547
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 56
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Cartographie norvégienne : Le site Internet de Norgeskart

Message  Northman le Dim 20 Déc - 20:40




On aime beaucoup les cartes sur ce forum. Il existe un site officiel norvégien très performant pour la cartographie. On
peut zoomer à l'échelle qui permet de préparer des randonnées, à pied ou en kayak par exemple, et même aller jusqu'à
l'échelle cadastrale, ce que j'ai fait plus haut pour montrer l'orientation de la Stavkirke de Borgund. On peut aussi y
obtenir les cartes marines.

Le site :

https://www.norgeskart.no/


Exemples de cartes obtenues sur Norgeskart :










Dernière édition par Northman le Sam 30 Jan - 12:55, édité 4 fois
avatar
Northman

Messages : 547
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 56
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Carte des stavkirke norvégiennes

Message  Northman le Lun 21 Déc - 17:22







Source : http://www.stavkirke.info/stavkirker/kart/


J'y ai pointé Borgund, dont nous avons seulement commencé l'exploration, et Gol, que nous allons voir juste après :







Dernière édition par Northman le Sam 30 Jan - 12:56, édité 4 fois
avatar
Northman

Messages : 547
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 56
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Stavkirke de Gol

Message  Northman le Lun 21 Déc - 17:48




Visible au Norsk Folkemuseet, musée folklorique norvégien, à Oslo. Je ne l'ai pas vue en réalité. Quelques belles photos
glanées sur Internet, avec mise en valeur de l' avalanche de toitures par la neige :
















Dernière édition par Northman le Sam 30 Jan - 12:56, édité 5 fois
avatar
Northman

Messages : 547
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 56
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Norvège : Les "stavkirke", églises en "bois debout", et secondairement bien d'autres aspects de ce magnifique pays et de sa culture...

Message  Jean-Yves Amir le Lun 21 Déc - 18:47

Northman a écrit:[justify]
un petit tour par le Dakota du Sud, près de Rapid City, où se trouve une réplique exacte de la Stavkirke de Borgund. Vue de sa façade ouest, donc côté entrée principale :



Réplique exacte?
Il y manque pourtant un détail de taille... Celui des extraordinaires "pignons" de Borgund



dont les équivalents sont bien présents sur les toits de l'église de Gol.

Ils m'intriguent, ces pignons! Prévois-tu d'en parler?

(Je ne voudrais pas déranger le fil de ta présentation, Northman. Que préfères-tu? Qu'on pose des questions au fur et à mesure? Ou bien qu'on les pose après, lors d'une "pause"? Je sais ce que c'est que de construire un sujet. Les deux options se défendent... )
avatar
Jean-Yves Amir
Admin

Messages : 1816
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Réplique de Borgund à Rapid City

Message  Northman le Lun 21 Déc - 20:28



Jean-Yves voici une vue latérale de la réplique de Rapid City. Il y a bien les dragons. On en parlera bientôt, bien sûr ! J'essaie d'aller de l'ensemble vers le détail, et de l'extérieur vers l'intérieur.



Dernière édition par Northman le Sam 30 Jan - 12:36, édité 1 fois
avatar
Northman

Messages : 547
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 56
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Stavkirke d'Heddal

Message  Northman le Lun 21 Déc - 21:47




La plus grande des églises en bois debout norvégiennes, toujours pour l'impression d'ensemble donnée par l'avalanche
des toitures. Là aussi c'est glané sur Internet. Nous n'y sommes pas allés. Magnifique :









Dernière édition par Northman le Sam 30 Jan - 12:37, édité 1 fois
avatar
Northman

Messages : 547
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 56
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Quand placer les questions ?

Message  Northman le Lun 21 Déc - 21:54

Jean-Yves Amir a écrit:

... Je ne voudrais pas déranger le fil de ta présentation, Northman. Que préfères-tu? Qu'on pose des questions au fur et à mesure? Ou bien qu'on les pose après, lors d'une "pause"? Je sais ce que c'est que de construire un sujet. Les deux options se défendent...

C'est bien les questions au fur et à mesure. Là, ça m'a obligé à préciser mon approche : Du global vers le détail et de l'extérieur vers l'intérieur de ces églises. J'ai abordé Gol et Heddal uniquement d'un point de vue global extérieur pour le moment, afin d'élargir à d'autres exemples de Stavkirker. Je vais revenir à Borgund pour aller plus dans les détails et entrer dans l'église.

En attendant, une autre très belle vue de Heddal :





Dernière édition par Northman le Sam 30 Jan - 12:38, édité 1 fois
avatar
Northman

Messages : 547
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 56
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Un peu de norvégien. Bokmål et nynorsk.

Message  Northman le Lun 21 Déc - 22:26





Kirke : Eglise en norvégien Bokmål.

Kirkje : Eglise en norvégien nynorsk.

Kirkja : Eglise en vieux norrois, langue des Vikings. Racine étymologique des deux précédents. Kirkja: Eglise en islandais contemporain. L'islandais est resté plus proche du vieux norrois... Isolement insulaire.

Bokmål et nynorsk : Eh oui ! Il y a deux langues écrites en Norvège.  Shocked  Bok, c'est "livre". Prononcer à l'anglaise comme book. Mål, c'est "langue". On l'a déjà vu, prononcer "môôl". Le bokmål, c'est donc la "langue des livres". Ny, c'est "nouveau" ou "néo".Ny fait donc penser à l'anglais new. Nynorsk, c'est "néo-norvégien".

Article de Jean-Baptiste Gouyon publié en avril 2003 dans La Recherche :

"Noreg ou Norge ? Depuis le milieu du XIXe siècle, les Norvégiens utilisent deux langues écrites, le bokmål et le nynorsk. Citadins ou campagnards, fonctionnaires ou poètes, à chacun son idiome et son idée d'une certaine identité nationale. En attendant la fusion des langages qui s'interpénètrent déjà. Plaisanterie norvégienne : pourquoi, en Norvège, n'y a-t-il pas encore eu de révolution ? Parce qu'on ne s'est pas encore mis d'accord sur la manière de l'écrire ! Ses habitants disposent en effet de deux langues écrites, le bokmål la langue des livres et le nynorsk ou néo-norvégien.

Quelque 600 000 personnes écrivent en nynorsk. Dans un pays de 4,5 millions d'habitants, cette langue est donc minoritaire [13,3 %]. L'égalité entre nynorsk et bokmål est néanmoins garantie par la loi : toute publication officielle est disponible dans l'une et l'autre langue ; le bilinguisme est la règle dans l'administration centrale. Quand un citoyen écrit une lettre en nynorsk à un fonctionnaire, celui-ci se doit de lui répondre dans cette langue.

Les autorités locales, elles, peuvent choisir leur camp. Ainsi, en 1998, sur les 435 communes du pays, 114 utilisaient le nynorsk comme langue officielle, contre 175 le bokmål. Les autres, au nombre desquelles Oslo et Bergen, les deux premières villes du pays, se définissent comme neutres. [voir carte ci-dessous]

Langue des villes et langue des champs

Mais, dans les faits, cela revient à utiliser le bokmål, langue du pouvoir politique et culturel, langue des villes ; le nynorsk se caractérise plutôt comme celle du monde rural. Ce n'est donc pas une coïncidence si la majorité des 17 % d'écoliers qui apprennent à écrire en nynorsk se trouve dans les campagnes du Sud et de l'Ouest. Ils n'apprennent le bokmål qu'au collège. Car les écoles, à l'image des communes, choisissent leur langue d'enseignement. Cependant, pour peu que les parents de 10 élèves demandent un changement, la question est posée par référendum à l'ensemble des parents d'élèves de l'école. Dans tout le pays, il faut imprimer les manuels scolaires dans les deux langues. Ce cas de diglossie pourrait être banal si nynorsk et bokmål n'étaient aussi proches l'un de l'autre lire encadré ci-contre. Au point que certains linguistes les considèrent comme les deux versions d'une même langue [1].

Qu'est-ce donc qui les distingue l'un de l'autre ? Les pratiquants du nynorsk parlent d'identité profonde de l'individu, de « psychologie ». Pour certains d'entre eux, jamais leur pays n'adhérera à l'Union européenne tant que leur langue sera vivante. Elle obligerait, selon eux, à toujours dire la vérité... Pour tout dire, les partisans du nynorsk s'estiment plus Norvégiens que leurs compatriotes qui écrivent en bokmål.

Si l'on se penche sur la littérature produite depuis 1870, le bokmål domine en prose, et le nynorsk en poésie lyrique. Langue très expressive car très concrète, le nynorsk s'accommode en effet fort bien du rythme de la parole. Quoi d'étonnant à cela ? Il emprunte son lexique aux dialectes parlés par les pêcheurs et les paysans.

Le premier ouvrage jamais écrit en nynorsk a été publié en 1853 par Ivar Aasen 1813-1896. Sorte de « défense et illustration » de la langue norvégienne, s'y trouve rassemblés, sous le titre Spécimens de la langue nationale de Norvège, des contes populaires, des proverbes, des traductions de Shakespeare et de Schiller.

L'auteur est un garçon de ferme venu à la linguistique entièrement seul. Après avoir disséqué son dialecte natal, il entreprend en 1842 la collecte des dialectes ruraux de l'Ouest et du Centre de la Norvège, qu'il considère comme les plus proches du nordique. De ce matériel, il dégage un dénominateur commun qu'il transcrit en utilisant comme base étymologique le nordique. En 1848, le nynorsk est né. Cette année-là paraît la première grammaire nynorsk, suivie d'un dictionnaire deux ans plus tard.

Le travail d'Aasen prend sa source dans le désir d'indépendance qui agite la Norvège à partir de 1814*. Les indépendantistes soulèvent alors un point essentiel : quel peuple peut prétendre à la liberté quand la langue qu'il écrit est celle d'un autre ? [Danois]

Réforme sans issue

Dès lors, deux options s'affrontent. Les tenants de la première visent la continuité historique. Le danois est la langue officielle en Norvège, et toute l'élite a étudié à Copenhague. Ils entament donc, sous la houlette du linguiste Knud Knudsen, une réforme orthographique du danois pour y intégrer la prononciation norvégienne. En toute logique, ils nomment d'abord leur nouvelle langue le dano-norvégien, avant de la baptiser riksmål, la langue du royaume. Elle prend le nom de bokmål en 1929. Ce mouvement trouve un écho favorable dans le National-Romantisme*.

L'autre terme de l'alternative s'incarne dans l'oeuvre d'Ivar Aasen. Avec sa création d'un norvégien « authentique », il souhaite consacrer la rupture entre Norvège et Danemark. Le nynorsk, qu'il baptise d'abord landsmål, langue nationale, est pour lui la « condition nécessaire à l'émancipation non révolutionnaire des masses populaires ». Pour gagner les faveurs de l'élite bourgeoise des villes, il emprunte ainsi au National-Romantisme sa rhétorique.

En 1885, le Parlement norvégien, à majorité libérale, déclare l'égalité entre nynorsk et bokmål. Suivent des réformes orthographiques qui tendent, d'une part à renforcer la différence entre bokmål et danois, d'autre part à introduire dans le nynorsk des formes dialectales du Nord et de l'Est, écartées par Aasen qui les estimait trop éloignées du nordique.

Jusqu'en 1938, l'État se cantonne dans un rôle d'arbitre. Mais, cette année-là, une réforme orthographique des deux langues est entamée pour les fusionner en un samnorsk, norvégien commun. Aussitôt, des protestations s'élèvent. La Seconde Guerre mondiale met un frein à la révolte, qui reprend au début des années cinquante. Des manifestations sont organisées, des livres brûlés, des campagnes de correction des manuels scolaires organisées. On reproche aux formes nynorsk introduites dans le bokmål d'être « plébéiennes ». En 1959, le gouvernement abandonne la réforme, qui reste dans l'histoire de Norvège la seule à avoir déclenché autant de passions. Depuis cet affrontement, les deux langues coexistent. Plusieurs milliers de mots bokmål ont été introduits dans le lexique nynorsk. Quant à la grammaire bokmål, elle se teinte de nynorsk. À l'avenir, la fusion pourrait bien se faire d'elle-même, sans le secours d'une loi. En attendant, est toujours imprimé sur les billets de banque le nom du pays en nynorsk et en bokmål : Noreg et Norge. J.-B. G.

[1] Peter Trudgill, « Norwegian as a Normal Language », dans Language Contact ad Language Conflict, rapport de l'International Ivar Aasen Conference, 14-16 novembre 1996, université d'Oslo-Volda College, p. 151.

[2] Christophe Bord, Les Langues scandinaves, coll. « Que sais-je ? », no 3590."

Source : http://www.larecherche.fr/savoirs/langage/coexistence-linguistique-norvege-01-11-2003-85086





Dernière édition par Northman le Mar 16 Fév - 8:29, édité 3 fois
avatar
Northman

Messages : 547
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 56
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum